Achat d'un immeuble appartenant à une SCI

Bonjour

Je suis sur l’acquisition d’un immeuble appartenant à une SCI imposée à l’IR. Le propriétaire veut donc me vendre ces parts de la SCI, comment cela fonctionne ? Je deviens donc propriétaire de la SCI ou dois je en créer une autre pour moi ?
Je compte investir seul sur le bien.
Le mieux serait de créer une SARL ou une SCI à l’IR, je me demande si je peux également la passer sous une holding directement dès le 1er bien.
Je travaille à l’étranger et ne suis donc pas imposable en France.
Merci pour vos retours.

Bonjour,

Réponse B.

Par contre je comprends mal la suite de votre post…

Cela dit soyez d’une prudence de sioux en achetant la SCI et non l’immeuble. Heureusement elle est à l’IR…


Je réponds aux questions mais ne vous leurrez pas : Avocat en grève contre la suppression de son régime de retraite autonome ; et contre les réformes de la procédure civile écrites avec les pieds, aussi.

Bonjour M. Billette,

Effectivement ce n’est pas très clair. Je suis novice dans le domaine et je souhaite étudier les différents cas avant de passer a l’achat.

Je compte investir seul dans cet immeuble et je me demande donc quel statut serait le plus adapté à mon cas (SARL ou SCI à l’IR) et serait il judicieux de créer une holding.

Quel sont les points auxquels je dois faire attention en rachetant la SCI ? Vaut-il mieux acheter l’immeuble directement ? Le prix d’achat n’est pas le même suivant l’option choisie.

Fiscalement votre cas est épineux car vous n’êtes pas résident fiscal français…

La base est bonne : SCI IR ; je suppose immobilier locatif, revenus fonciers et clôture 31 /12 : vous aurez pas mal de souplesse pour structurer. Mais sur quoi faire je manque de visibilité.

Juridiquement acheter une SCI est plus risqué car vous reprenez les passifs liés à l’immeuble ET les passifs liés à la société, bilan et hors bilan ; en contrepartie le prix est plus réduit, c’est normal.


Je réponds aux questions mais ne vous leurrez pas : Avocat en grève contre la suppression de son régime de retraite autonome ; et contre les réformes de la procédure civile écrites avec les pieds, aussi.

Je suis vraiment désolé pour l’incompréhension de mon écrit. Je travail effectivement à l’étranger mais pour une société française donc je déclare mes revenus fiscaux en France mais je ne paye pas d’impôts (taux d’imposition à 0%).

À quelles genres de surprises dois je m’attendre lors du rachat des parts de la SCI ?
Dettes comptables ? Cela peut-il être vérifier avec les bilans ? Qu’entendez vous par hors bilan ?

Encore merci pour votre temps et vos conseils.

Que je comprenne : vous êtes résident fiscal français mais non imposable à raison de vos revenus ?

…désolé si j’ai la comprenette un peu lente, grève toussa.

Un passif hors bilan est un risque potentiel mais qui n’apparaît pas dans les comptes. L’exemple type est le risque de contrôle fiscal pesant sur la société.


Je réponds aux questions mais ne vous leurrez pas : Avocat en grève contre la suppression de son régime de retraite autonome ; et contre les réformes de la procédure civile écrites avec les pieds, aussi.

Oui c’est bien ça, comme je suis à l’étranger à l’année pour mon travail je ne paye aucun impôts sur le revenu.

Et donc il n’y a aucun moyen de vérifier le risque hors bilan ? Ce risque est dû à une mauvaise gestion ?

Bonjour M. Billette

Je vous ai envoyé un message en MP, pourriez vous y jeter un œil si possible.

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux