Contrat pro en télétravail ?

Bonjour à tous,

Pour la rentrée, je pense de plus en plus à prendre quelqu’un en alternance, par contre je voudrais savoir s’il est possible que ce soit en télétravail.

Je m’explique, travaillant à domicile je ne pense pas qu’il soit possible de faire venir travailler quelqu’un chez moi toute la semaine (dites-moi si je me trompe).

D’un autre côté, je pourrai avoir un local pour un prix raisonnable par contre je perdrai ce pourquoi je me suis lancé à la base : être indépendant géographiquement et gérer mon temps comme je le désire (car il faudra être présent à des horaires bien précises).

L’option du télétravail semble permettre de concilier les deux choses, c’est à dire avoir quelqu’un en alternance tout en étant flexible au niveau des horaires.

Après je suis bien conscient que cette personne sera en formation et qu’il faudra lui apporter une attention particulière. Mais qui a dit que ce n’était pas possible en télétravail ?

En y réfléchissant, cela peut être une opportunité pour la personne car en plus d’améliorer ses compétences elle pourra apprendre à gérer son temps. La question que je me pose est de savoir si cela est possible.

Merci d’avance pour vos retours :slight_smile:
Alex

1 « J'aime »

Le télétravail est un sujet complexe dans le droit du travail français. Globalement, il est quasi impossible à mettre en oeuvre et nécessite que le télétravailleur soit dans un environnement dédié au travail, avec une surface minimum, des assurances spécifiques, etc…
Bref. C’est encore une fois un truc très compliqué, alternance ou pas, et il est plus simple de ne pas le mentionner au contrat de travail et de le pratiquer sur la base d’un accord entre toi et ton employé.
En revanche, d’un point de vue pratique, prendre un alternant nécessite quand même de passer du temps avec lui et ce sera quand même mieux si tu fais en sorte d’être avec lui.

2 « J'aime »

Bonjour,

C’est une question que je m’étais posé à une époque… sauf erreur de ma part, un contrat pro est un CDD au regard de la loi, et a priori rien ne pourrait empêcher le télétravail d’un point de vue légal, malgré tout le flou qu’il y a autour de ce point. Il n’en reste pas moins que les obligations de l’employeur de fournir un cadre propice à la formation de l’étudiant est bien réel, mais effectivement le télétravail n’a jamais été un problème pour ça.

Le principal problème à mon sens va être de trouver quelqu’un d’assez autonome et lucide sur ses capacités pour que ça se passe bien, et également que l’école ne fasse pas blocage là dessus. Idéalement, je recommanderais un étudiant qui a déjà du « vécu » d’entreprise et une certaine vision entrepreneuriale pour qu’il puisse en tirer profit et savoir le valoriser en sortie de contrat. Dans ce cas, ça pourrait clairement être une relation de travail win-win.

Un autre soucis potentiel est que les étudiants en contrat pro vivent souvent chez leurs parents… ce n’est pas un environnement optimal.

En résumé mon avis c’est que si vous êtes sûr à 100% du candidat et que son école n’est pas opposée, ça serait dommage de ne pas profiter de cette souplesse.

2 « J'aime »

Merci pour vos retours, ça me permet d’y voir un peu plus clair.

Effectivement, avoir l’accord de la personne est primordial. Un contrat pro est une relation d’un an, à mon sens cela doit absolument être une relation gagnant gagnant. J’estime qu’une alternance n’est pas qu’au bénéfice de l’entreprise, cela doit apporter quelque chose de concret à l’étudiant (au delà des compétences techniques). Je pense notamment à l’autonomie et à la rigueur.

Je suis tout à fait d’accord avec toi @lucascorbeaux sur le fait de trouver une personne qui aspire à gagner en autonomie.

Pour le début, je pense qu’il serait bon de ne pas commencer par du télétravail à temps complet, afin de bien poser les bases et de donner plus de liberté au fil du temps.

1 « J'aime »

Merci pour ces réponses, j’étais également en recherche d’informations.
Il faut savoir également que le contrat pro alterne une partie de son temps à l’école et une autre à l’entreprise. Cela peut dans certains cas l’arranger de faire du télétravail.

Ayant été salarié et ayant eu un contrat pro auparavant, j’approuve le fait que cela prend beaucoup de temps et il faut un suivi adéquat, un mix entre le télétravail et le travail en entreprise peut être un bon choix.

A mon avis, il sera plus dur de convaincre l’école que l’étudiant ^^

1 « J'aime »

Une piste parmi tant d’autres : prévoir quelques jours par semaine dans un tier lieu par exemple un espace de coworking afin de faciliter la cohésion d’équipe et l’échange.

Pierre

1 « J'aime »

Bonjour,

Pour rebondir sur ce que dit Lucas avec qui je suis totalement d’accord, je vais tâcher de vous apporter le ressenti d’un étudiant actuellement en télétravail.

J’ai effectué l’année dernière un stage de 6 mois en entreprise (sur place) et nous avons décidé d’un commun accord avec mon patron de poursuivre mon activité en tant qu’auto-entrepreneur-télétravail en parallèle de mes études.

Nous n’avons absolument aucun problème de communication, bien au contraire. C’est, pour l’étudiant, l’occasion de développer de nouvelles compétences très intéressantes.

Cependant, j’estime qu’une « base entrepreneuriale » est nécessaire, une première expérience en télétravail ne me semble pas viable et la plupart des écoles ne l’accepteraient pas. De plus, je recommande au moins un jour par semaine de présence histoire de faire le point.

2 « J'aime »

Merci pour ton retour Thibault. Il est clair qu’une base entrepreneuriale est nécessaire. Il faut pas que la personne se retrouve dans son coin et estime être délaissée. Il faut que ce soit gagnant gagnant.

J’ai bien noté tes conseils, merci encore.
Alex

Pour compléter ce que j’ai dit, avec mon patron nous fonctionnons par liste de tâches avec deadlines. Pour la communication c’est beaucoup de mails, des hangouts vidéos / skype. Nous avons également beaucoup de drive partagés. Tout ça pour dire que la tâche m’est agréablement simplifié et je me sens très bien encadré malgré le fait que je travaille depuis mon école.

Un jour par semaine est une bonne approche et permet d’apprendre à se connaitre en dehors du travail : manger ensemble le midi, avoir des conversation informelles, discuter de nos passions, etc.

Par contre je ne comprend pas ton choix de l’auto-entrepreneur comme statut légal. C’est un statut dédié à ceux qui ont une activité en plus de leur job salarié. Et de ce que je lit tu n’as pas d’activité salariat principal vu que tu es étudiant. Pourquoi ne pas passer par le portage salariale ?

Pierre

1 « J'aime »