Devenir auto-entrepreneur en 2019, la synthèse complète

auto-entrepreneur

(Obiblog) #1

Devenir auto-entrepreneur en 2019, la synthèse complète.

Si vous souhaitez tout savoir sur le statut, les aides ou encore comment vous y prendre pour créer votre entreprise en 10 minutes, je vous invite à lire cet article :


Peut-on poster ses propres articles sur le forum ?
(Camille Roux) a scindé ce sujet #2

2 posts were split to a new topic: Peut-on poster des liens sur le forum ?


(ybabel) #3

Super post très didactique.
Je pense qu’il y a un point à préciser toutefois : “pas de revenu, pas d’impôt” certes, mais en France, il n’y a pas que les impôts à payer, il y a aussi les cotisations sociales et les taxes. J’ai notamment découvert qu’il y avait une taxe à payer pour les infopreneurs qui doivent déclarer un “bureau” (même si c’est une pièce chez eux). Après la loi évolue et ça a peut-être changé.
Du coup, ce serait bien de préciser si on doit payer certains trucs même si on n’a pas de revenus, et si doit on payer en fonction des revenus ou du CA.
Il me semblait que le seuil pour la TVA était de 5000€ … mais j’ai pu me tromper (ou lire un vieux truc qui a encore changé)


(Obiblog) #4

En effet, après quelques recherches :

  • peu importe le CA, il y a une taxe a payer pour avoir le droit “de travailler a domicile” (tarif en fonction de la ville)
  • des cotisations sont a payer sur le CA ( 12,8 % pour achat/revente de marchandises / 22 % pour les prestations de services / 22 % pour les professions libérales). Elles sont réductibles avec l’ACCRE
  • impôts sur le revenu (après les cotisations donc) en fonction de la tranche dans laquelle on se situe => donc si pas de bénéfice = pas d’impot) Mais si au dessus du seuil, on paye le tarif normal

Un dernier point, la TVA :

  • 33 200€ pour les prestations de services et professions libérales
  • 82 800€ pour les activités d’achat / revente de marchandises

Je ne dis pas que c’est faux, mais je n’ai pas vu en rapport avec les 5000€ ( si quelqu’un peut confirmer ou démentir je suis preneur)

Je mettrai à jour d’ici peu, merci pour la MaJ @ybabel


(ybabel) #5

Merci.
Ha, peut-être que je confonds et que c’est cette taxe à payer pour le travail à domicile qui est exonérable en dessous de 5000€ (loi 2019) et non pas la TVA.
Auto-entrepreneur c’est censé être le plus simple, mais on reste tout de même en France :wink:


(Obiblog) #6

Effectivement, c’est bien résumé, procédure simple dans un pays compliqué ^^

J’ai quelques infos : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23547

Dans le chapitre “calcul et base d’imposition”, en bas il y 'a “bon à savoir” :
À partir de 2019, les entreprises réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 000 € seront exonérées de CFE.

sinon les tranches sont les suivantes :


(ybabel) #7

Voila, c’était de ça dont je parlais. Merci de l’avoir retrouvé. Du coup, à priori, pour 2019, 0 CA = 0 à payer (ni taxe, ni impôt, ni cotisation).
Par contre, si on ne réalise aucun CA en 2 ans on est radié, il ne faut donc pas se mettre auto-entrepreneur en prévision / au cas ou … il faut qu’on espère une véritable activité voire même qu’elle ai déjà démarrée.


(Obiblog) #8

Oui, mais du coup c’est pas mal car on peut se lancer sans déjà se demander si on va payer avant de faire du bénéfice.
On peut donc tester la faisabilité d’un projet sans trop de crainte (à part une perte de temps).


(pierre) #9

Sinon pour ceux qui veulent un “vrai” statut regardez du côté des Coopératives d’Activité et d’Emplois, j’ai écris un article pour présenter ce statut méconnu : https://medium.com/@Pierre_A/quest-ce-qu-une-cae-47d145bed4f6

Bonne continuation,
Pierre


(pierre) #10

@odiblog Tu écris

“Un autre avantage de ce statut est qu’il permet l’absence de TVA (jusqu’à un certain montant : voir plus bas). C’est un point fort car il vous permet de pratiquer des prix très concurrentiels.”

Quel est l’intérêt ?! Tu casses le marché, puis quand tu atteints plafond de la TVA tu augmentes ton tarifs pour pouvoir vivre de ton activité et à ce moment là tu perds ta clientèle et tu doit en refaire une nouvelle à zéro.
Au passage tu a sur le dos tout ceux que tu as floué en cassant le marché…

Tu écris :

Souvent devenir auto entrepreneur est un moyen de se créer un complément de revenus ou de quitter le monde du salariat.
Ok pour le complément de revenu mais pas Ok sur la fin de la phrase. Ce n’est pas la meilleure façon de quitter le monde du salariat…

Tu écris :

Ce statut permet en effet de ne plus travailler pour quelqu’un mais bien de devenir son propre patron
Tu passes d’un patron quand tu es salariés à plusieurs “patron” que sont chacun de tes clients. :wink:

Tu écris :

Le statut d’auto-entrepreneur vous permet également de vous libérer du patronat, car si vous créez votre entreprise, vous êtes votre patron (cool hein !). Vous pouvez donc vous accordez des grasses matinées et des congés offerts (attention tout de même à la santé de l’entreprise)

C’est connu les solo entrepreneurs travaillent en moyenne moins d’heure par semaine que les salariés… C’est affligeant de lire cela.

Tu écris :

Pour conclure , je trouve que le statut d’auto-entrepreneur est vraiment allégé en fiscalité , que ce soit en terme de montant ou de simplicité de gestion. Il permet ainsi de mettre un pied dans le monde de entrepreneuriat sans pour autant être noyé sous la paperasse

Si tu veux un statut facile au niveau de la paperasse je te conseil de regarder du côté du portage salariale ou des CAE. :wink:


(Obiblog) #11

“Un autre avantage de ce statut est qu’il permet l’absence de TVA (jusqu’à un certain montant : voir plus bas). C’est un point fort car il vous permet de pratiquer des prix très concurrentiels.”

Quel est l’intérêt ?! Tu casses le marché, puis quand tu atteints plafond de la TVA tu augmentes ton tarifs pour pouvoir vivre de ton activité et à ce moment là tu perds ta clientèle et tu doit en refaire une nouvelle à zéro.
Au passage tu a sur le dos tout ceux que tu as floué en cassant le marché…

Non bien sur l’idée n’est pas de pratiquer comme ça. Mais au début quand on a un peu peur de la paperasse ou qu’on se voit déjà étudier 50 textes de loi, c’est sympa de ne pas à avoir à s’occuper de ça.
Dans mon cas j’ai créé des formations peu chère au début (car en plus je n’étais pas très expérimenté). Quand tu atteins le seuil, les nouvelles formations peuvent être plus chères (et les petites bah tu laisses le même prix mais tu fais moins de marge,) ou alors tu augmentes tout car maintenant tu as une renommée et que tes produits son également de meilleure qualité, car tu les refais mais en mieux donc plus chers.

Souvent devenir auto entrepreneur est un moyen de se créer un complément de revenus ou de quitter le monde du salariat.
Ok pour le complément de revenu mais pas Ok sur la fin de la phrase. Ce n’est pas la meilleure façon de quitter le monde du salariat…

Je ne dis pas que c’est le meilleur moyen de tous les temps et que tout le monde doit prendre ce statut même Bill Gates, juste que s’en est un bon pour démarrer. Tu peux commencer en étant salarié avec ton activité a coté, et quand tu gagnes enfin assez tu peux switcher. Ça t’évite d’abandonner ton CDI pour te lancer dans un projet qui ne fonctionnera peut être pas. Le fait de voir que concrètement ça fonctionne, tu peux lâcher doucement le travail. Et comme le statut relativement léger en paperasse, tu as assez d’heures dans la semaine pour faire 35h + ton projet + tes déclarations/calculs

Ce statut permet en effet de ne plus travailler pour quelqu’un mais bien de devenir son propre patron
Tu passes d’un patron quand tu es salariés à plusieurs “patron” que sont chacun de tes clients. :wink:

Tu écris :

Le statut d’auto-entrepreneur vous permet également de vous libérer du patronat, car si vous créez votre entreprise, vous êtes votre patron (cool hein !). Vous pouvez donc vous accordez des grasses matinées et des congés offerts (attention tout de même à la santé de l’entreprise)

C’est connu les solo entrepreneurs travaillent en moyenne moins d’heure par semaine que les salariés… C’est affligeant de lire cela.

La c’est de la spéculation, je ne dis pas qu’on travaille moins, je dis qu’on peut s’accorder une grasse matinée. J’en suis le parfait exemple : je ne suis pas matinal mais rien ne m’empêche de travailler 40h par semaine de 11h à 19h. On obtient donc une liberté, et je précise même qu’il ne faut justement pas trop en jouer si on veut assurer la pérennité de la société, mais on peut le faire si on reste assidu derrière. Ce qui est affligeant c’est de déformer ce qui est écrit pour ensuite le critiquer.

Pour en revenir à “de son patron à tous les patrons que sont tes clients” je ne suis pas d’accord. Les clients on doit les écouter pour leur apporter ce qu’ils attendent, mais il y a une différence entre faire ce que le client demande (tel produit comprenant tels caractéristiques) et que le client te dise quand te lever ou quand prendre ta pause repas. Tu as un liberté supplémentaire (et d’autres contraintes qui vont avec le fait que tu sois a la tete d’une entreprise, mais ça ce n’est pas la faute du statut)

Pour conclure , je trouve que le statut d’auto-entrepreneur est vraiment allégé en fiscalité , que ce soit en terme de montant ou de simplicité de gestion. Il permet ainsi de mettre un pied dans le monde de entrepreneuriat sans pour autant être noyé sous la paperasse

Si tu veux un statut facile au niveau de la paperasse je te conseil de regarder du côté du portage salariale ou des CAE. :wink:

Je vais regarder, je suis curieux, mais pas besoin de tenter de descendre mon point de vue pour placer ça juste après. Il se peut que les CAE aient des avantages que n’a pas l’AE, mais il n’existe pas de statut parfait, donc aucun intérêt de tenter de dire que l’un est mieux que l’autre (certes ça n’a pas été dit mais on voit bien que tu n’essaies même pas de discuter des avantages et inconvénient de chacun, tu cesses de répéter “ok mais c’est pas le meilleur moyen”. Je trouve à mon sens qu’avec tout ce qu’il réuni il fait parti des meilleurs statuts qui permettent de se lancer dans l’indépendance financière car il regroupe plusieurs bons points :

  • léger fiscalement
  • liberté et cumulable avec d’autres statuts (comme ça on garde sa sécurité finanicère)
  • Mets tout de suite à la place d’un patron, sans pour autant jouer avec des millions d’euro et avoir peur de perdre beaucoup si on se plante.

Je veux bien discuter mais il faut créer un vrai débat. Ne pas déformer ce que je dis, et être ouvert. Sinon je peux potasser les statut que tu proposes et venir les démonter, pour ensuite placer que tu devrais te diriger vers ce que moi je dis… Ok pour une discussion mais la quand même, c’était pas du tout objectif… si ?


(pierre) #12

Je répond car tu pousses un article qui promeut un fonctionnement en le présentant comme un idéal alors qu’il y a bien d’autres moyens de faire ET surtout car tu utilises des arguments qui n’en sont pas :

  • la facilité du statut (alors que tu es obligé de faire un tuto pas à pas sur plusieurs de l’administration…)
  • le fait de ne pas avoir de patron (c’est le cas avec n’importe quel statut, ne pas oublier que gérer plusieurs clients/patrons est parfois complexe)
  • le fait de facturer moins cher (qu’attends-tu comme réaction à part te faire tirer à boulet rouge quand tu écris quelque chose comme ceci ? ; c’est faut car non pérenne et tu suggère aux futurs solo-entrepreneur qui lisent ton article de casser le marché et donc de se mettre à dos leur réseau pro… pas très malin)

Entreprendre n’est pas un jeu. Se mettre à la place d’un patron n’est pas un rêve anodin cela implique des responsabilités (droits et devoirs tu connais je pense ^^).

Au plaisir de continuer la discussion,
Pierre


(Obiblog) #13

En effet il est idéal pour moi ou pour quelqu’un dans ma situation. Ton statut est idéal pour toi mais pas pour tout le monde. Je ne prétends pas avoir un statut qui est le meilleur toute catégorie confondues, mais il faut avouer qu’il a beaucoup de qualité sur plusieurs tableaux qui en font un statut quand même “agréable” pour se lancer.

La facilité du statut n’a rien à voir avec le tuto. Il y a des tuto sur n’importe quoi de nos jours, même sur “comment peindre un mur” alors que c’est simple. Pourtant, aussi simple que ce soit, quand on découvre, on peut avoir besoin d’aide. Pour ton statut tu as bien dû apprendre et cherché, tu n’es pas né avec. Pourtant il parait qu’il est simple :

Si tu veux un statut facile au niveau de la paperasse je te conseil de regarder du côté du portage salariale ou des CAE. :wink:

Pourtant il y a des tutos, selon ton point de vue tu es donc également un baratineur qui prétend avoir un statut encore plus simple mais bourré d’aides sur le net. La réflexion n’est pas approfondie, ou alors tout est compliqué dans la vie.

  • le fait de facturer moins cher (qu’attends-tu comme réaction à part te faire tirer à boulet rouge quand tu écris quelque chose comme ceci ? ; c’est faut car non pérenne et tu suggère aux futurs solo-entrepreneur qui lisent ton article de casser le marché et donc de se mettre à dos leur réseau pro… pas très malin)

Je ne suggère absolument pas de casser le marché, le prix dépend de plusieurs facteurs, on peut acheter des smartphone entre 120€ et 1500€. Ce n’est pas trop cher, c’est juste cher pour l’utilisation qu’on en a. Si on veut jouer au dernier jeu ou avoir des photos haute définition alors on ne trouve pas ça trop cher. En revanche si on veut juste téléphoner, la oui.

Pour les formations (dans mon cas c’est certain). C’est la meme chose. Il n’y a pas de quoi se faire haïr. A mes débuts mes formations étaient de moins bonne qualité que maintenant (matériel moins évolué, j’avais moins d’expérience) mais j’ai pu vendre moins cher que des concurrents qui étaient renommés et ultra expérimentés. Maintenant je propose des services plus onéreux, et je me ferai surement piquer une partie de mes prospect par des jeunes voulant commencer et essayer de faire leur place. Mais comme ils ne peuvent pas rivaliser directement contre des géants du web sur leur propre terrain et bien ils en trouvent un autre.

Maintenant en effet pour des activités d’achat revente ça peut être embêtant, ou alors pas. Je connais des AE qui ont commencé comme ça et ils étaient ravis de ne pas avoir de TVA au début, il ont fait leur trou et maintenant ils sont passés à un autre statut. Donc je ne dis pas que c’est le top des statuts, mais il a permit a des connaissances quelques possibilités, qui peuvent aider à lancer son activité (comme l’absence de TVA).

  • le fait de ne pas avoir de patron (c’est le cas avec n’importe quel statut, ne pas oublier que gérer plusieurs clients/patrons est parfois complexe)

Pas du tout, il y a de nombreux statut ou on est pas son propre patron, ou alors on co-dirige (donc pas toutes les décisions seul). Je ne prétends pas que c’est simple d’être un patron et un grand patron. Mais c’est simple d’en devenir un. Car bons nombre de français pensent que c’est inatteignable.

Entreprendre n’est pas un jeu. Se mettre à la place d’un patron n’est pas un rêve anodin cela implique des responsabilités (droits et devoirs tu connais je pense ^^).

J’en ai pleinement conscience, mais nous sommes à une époque ou le numérique et les lois nous ouvrent des portes que nos parents n’avaient pas. On peut donc être plus détendu qu’eux sans prendre ça à la rigolade.Il y a un juste milieu.
Je suis mon propre patron, je ne suis pas stressé à longueur de temps avec mes responsabilités, les devoirs du clients, mes devoirs, être sans cesse en train de faire attention. Et pourtant je respecte mes clients, ça se passe bien mais il faut aussi arrêter de hisser des statuts sur un piédestal. C’est atteignable pour beaucoup de monde.

Je vois bien que tu as de la réflexion, et en visitant ton site on s’aperçoit que tu n’es pas un hater. J’ai l’impression que tu as une rage contre tous ces petits jeunes qui prétendent que l’AE c’est le statut clé, le secret et qu’il faut se lancer dessus. (je ne juge pas, mais c’est l’impression que ça me donne).

Pour ma part je suis convaincu que ce statut est vraiment bien pour commencer. Maintenant il dépend a chacun de faire ses recherches, de lire mes articles, de lire les tiens, ceux des autres et de voir ce qui lui correspond le mieux. A partir du moment ou je dis la vérité, je ne vois pas ce qui est dérangeant.

PS :

Sinon pour ceux qui veulent un “vrai” statut regardez du côté des Coopératives d’Activité et d’Emplois

Tu ne vas pas me dire que tu ne fais pas la même chose… prétendre avoir un vrai statut (donc les autres ne le sont pas)


(ybabel) #14

Ça a l’air intéressant les CAE. Je ne connaissais pas. Après, je te trouve un peu dur avec @Obiblog. Il est enthousiaste par le statut d’AE, c’est son droit non ? Plutôt que de le critiquer, tu peux faire un sujet dédié aux CAE pour qu’on en discutes et chacun se fera son avis sur la question du meilleur statut pour lui même.
La question de la TVA (qui représente 48% des recettes de l’état, autant dire qu’il ne rigole pas avec ça) qui n’est pas due, je suis sûr et certain que Bercy à bien réfléchi avant de mettre en place cette exemption et que ça ne “casse pas” de marché (des micro-marchés à la rigueur) comme tu dis. Tout au plus, ça permet à certains de sortir du travail au noir et de cotiser. De toute manière si tu dépasse un seuil fixé qui permet tout juste de vivre, tu es radié. Donc ne t’inquiètes pas pour cette concurrence “déloyale” !

PS : j’ai une question sur les CAE : est-ce que ça existe en version “télétravail” ou bien il faut en trouver une proche de chez soi ?


(Obiblog) #15

PS : j’ai une question sur les CAE : est-ce que ça existe en version “télétravail” ou bien il faut en trouver une proche de chez soi ?

Apparemment ça peut se faire en télétravail, même si je pense que c’est plus dur (au début) de découvrir, collaborer avec la distance. Mais c’est vrai que ça reste tentant sur le long terme.

Je trouve que c’est vraiment pas mal par contre, car tu intègre un système et par conséquent tu n’es pas seul. Tu peux te faire épauler, et souvent même, c’est plus motivant d’être réunis. Meme si chacun travaille un peu sur son projet.


Proposé avec ❤️par Camille Roux