Nouveau marché : Un trop grand risque ?

Bonjour, c’est mon baptême ici alors j’espère faire les choses en règle ^^

Voilà je suis étudiant à l’UM1 en M2 Accompagnement entrepreneurial et je suis aussi entrain de développer un projet d’entreprise. Je suis concerné par la question que je vous pose ici, j’attend vos avis et commentaires.

Gracias

Salut Guillaume,

La nouveauté d’un marché est très relative. Peux-tu nous donner plus d’info sur le marché en question et la manière dont tu veux l’attaquer ?
Ca sera ainsi plus simple pour t’aider.

3 « J'aime »

Oui le nouveau marché que j’évoque est le marché de la sieste en France. Car dans d’autres pays c’est très répandu (China, Japon, Etats-Unis). Je ne parle pas de sieste au travail mais c’est étroitement lié.
Ce nouveau marché se développe petit à petit en France depuis 2 à 3 ans, et je souhaite l’attaquer avec une formule de services innovants et accessibles à tous. Une stratégie de pénétration, et à moyen terme un développement national

Sans grand risque il n’y a pas de grand gain, donc fonce :slight_smile:

Utilise les techniques de projet pour startup (lean, effectuation, …) afin de contrôler les risques.

2 « J'aime »

Exactement Love_Shr_, Entreprendre est un risque . Mais c’est tout l’intérêt et il est source d’adrénaline. En effet je compte mettre en place ces stratégies car même si je sais que mon projet peut aboutir à une réussite je ne veux pas prendre des risques inconsidérés (temps, argent, énergie…)

La remarque que l’on m’évoque à chaque fois que j’expose mon projet de sieste/petite restauration c’est « Je ne sais pas si les entreprises françaises sont prêtes à prendre en considération les bienfaits de la sieste à l’heure actuelle; le marché est-il assez mûre ? »

Je pense que notre rôle en tant qu’entrepreneur et/ou innovateur est de changer les moeurs dans la mesure du possible. D’apporter une contribution positive à notre société, alors si les acteurs concernés sont sceptiques il est de notre rôle de leurs ouvrir les yeux .

Bonjour @Guillaume_Testa,
… Ce qui veut dire que la difficulté qui se présente a un double enjeu : se lancer dans un marché qui n’est pas encore développé et convaincre de possibles clients en leur ouvrant les yeux. Tout un programme ;).
Fais le, mais sache que « tout ce qui est audacieux ou sort du lot appelle à plus d’efforts et de risques ». Tu n’y échapperas, faut juste y être préparé.

Il y a tant de salles de sports qui se développent à proximité, ou même au sein des entreprises. Alors pourquoi pas une « salle de sieste/relaxation » ?

2 « J'aime »

alors si les acteurs concernés sont sceptiques il est de notre rôle de leurs ouvrir les yeux .>

Oui enfin, le rôle d’une entreprise est d’abord de faire du profit. Attention à ne pas s’investir d’une quête d’évangélisation face à un marché non-réceptif en raison de blocages culturelles (« la sieste, c’est pour les enfants et les paresseux »).

Après, c’est une question de stratégie d’entrée : quelle est ta cible, par quelle niche comptes-tu rentrer sur le marché ?

1 « J'aime »

@Guillaume_Testa je ne connais pas exactement ton produit et ta cible, mais en BtoB les CE peuvent représenter un axe d’entrée sur ce type de service.

A noter que le marché est effectivement nouveau, comporte des freins culturels, mais il a un avantage : il est connu, donc tu peux réaliser des entretiens qualitatifs.

1 « J'aime »

Bonjour,

Oui ce ne sera pas de tout repos même si l’on parle ici de sieste ^^ Pour moi le risque est limité car si les clients (les entreprises principalement) ne sont pas enclin à envisager un partenariat avec nous, nous ne prendrons pas le risque de nous établir.

Exactement c’est le même procédé que les salles de sports en partenariat avec les entreprises.

Les bienfaits du sport ne sont plus à prouver, il en sera de même dans quelques années pour ceux de la sieste.

Le grand plus de notre « formule » est d’intégrer à notre espace relaxation/sieste un coin petite restauration saine. Car il permettra aux salariés de se restaurer et de se redynamiser : un service 2 en 1.

Oui nous comptons passer par les CE, notre cible première ce sont les entreprises auxquels nous vanterons les mérites de la sieste (gains en productivité notamment), ensuite les particuliers (travailleurs qui viennent indépendamment de leur entreprise) .

Hello, pour info, HP dans son antenne vers Grenoble a implanté des coins sieste depuis bien longtemps et d’autres entreprises suivent le mouvement. Je pense que si tu suis l’un des fondamentaux de l’effectuation tu pourrais mieux appréhender le risque: prendre un risque limité en y impliquant des parties prenantes. En somme, trouves 2 clients qui sont ok avec l’idée, même des petits et tu auras ta proof of concept si chère aux adeptes du Lean et deux clients qui montreront bien que tu as une idée qui vaut le coup. Tu peux même faire des contingents sieste/non sieste pour voir si sur le long terme tu fournit un mieux être aux salariés, il suffit d’un questionnaire à faire remplir et ça te donne un magnifique socle d’argumentation pour démarcher par la suite. Un nouveau marché, même grand, c’est une nouvelle opportunité et comme sur les marchés existants, il est possible de réussir et de se planter…

1 « J'aime »

D’après moi ce marché ne sera jamais à la mode en France, donc tu ne surfera pas sur une grosse vague, cependant il existe assez d’entreprises avec des opinions et ouvertures d’esprits différentes pour que tu puisses en faire un bon business.