Quel avenir pour les informaticiens... la fin?


(lep) #49

“vont” je ne vois pas ce que tu veux dire ?
En tout cas ça évolue pas dans le bon sens car il y a 15 ou 20 ans c’était 40 ans : j’avais même posté sur un forum l’affichage au salon de recrutement IT annuel de la Défense qui disait en substance “pas la peine de participer si plus de 40 ans”, du coup après scandale, ils avaient retiré mais bon dans les faits ils continuent évidemment ça a beau être illégal :slight_smile:


(Frédéric Libaud) #50

La pénurie de ressources dans les métiers “IT” impose aux entreprises de revoir différents aspects de leurs stratégies de recrutement. A contrario, la volatilité accrue des compétences, nécessite de la part des personnes des efforts accrues.


(lep) #51

Il y a aussi “pénurie” avant l’explosion de la bulle :wink: A chaque bulle c’est pareil, après c’est des pleurs jusqu’a ce que ca reparte. 80% des boulots de programmation finissent par devenir de la routine. 30% des developpeurs US doivent avoir conscience car ils ont peur d’etre remplacable par les IA. Bien que les stars s’en sortiront bien.


(lep) #52

Je pense que le métier de développeur évoluera à terme vers moins de code et plus de test. Donc connaitre juste des frameworks spring & co dans le cas de java par exemple ne suffira plus tout comme ça ne suffit plus aujourd’hui de connaître java sans framework pour un développeur d’entreprise.


(Frédéric Libaud) #53

Je ne crois pas, en tout cas je ne pense pas qu’une IA sera ne mesure d’exécuter une tâche créative, à plus ou moins brève échéance. Un bon développeur à une part de créatif dans son travail.


(lep) #54

Dans les startups les développeurs ont peut-être plus de créativité mais dans les grands comptes c’est pas vraiment le cas, c’est à peine si on peut leur parler des fois quand on est côté métier parce que la DSI les cache :slight_smile:


(ruby rails) #55

sauf quand les devs rejoignent le métier hiérarchiquement comme ca peut se faire :wink:


Proposé avec ❤️par Camille Roux