Vendre un site toujours en ligne après la liquidation de la société

Bonjour à tous,
J’ai créé une SAS il y a quelques années, au sein de laquelle un site internet avec du contenu partagé par les membres a été créé. Il y a plusieurs mois la société a été liquidée (plus de trésorerie). Ni le code, ni la base de données ou le nom de domaine n’ont jamais été comptabilisés à l’actif de son bilan et n’ont donc pas été l’objet d’une tentative de revente par le liquidateur.

Actuellement le site est toujours en ligne, vivant dans une sorte de flou juridique existentiel. Dans la pratique, je le maintiens en ligne, je renouvelle et paie l’hébergement et le nom de domaine.

J’ai été contacté récemment par quelqu’un qui souhaiterait racheter le site. Je me pose donc la questions des risques si je me lançais dans cette opération. Comment serait considérée cette opération par le fisc? Comment est considéré le site (code + base de données) aujourd’hui sur le plan légal?

Quelqu’un s’est-il déjà retrouvé dans une situation similaire?

Merci d’avance pour tous vos conseils!

1 « J'aime »

Si c’est l’entreprise qui est propriétaire du nom de domaine, il y a un problème.
D’ailleurs, si c’est le cas, le site aurait du être fermé à la liquidation que je sache.

L’entreprise était propriétaire du nom du domaine mais celui-ci est arrivé à expiration après la liquidation et je l’ai racheté à titre perso.
Pour l’hébergement c’est pareil.
Je pense également que le site aurait du être fermé. À ce propos, personne ne m’a obligé à le faire à la fermeture de la société. Que dit la loi à ce propos? Je n’ai pas trouvé grand chose sur le web.

Du coup, ça change la donne, il faudrait qu’un des avocats membre du forum puisse se prononcer éventuellement.