AA: Facturer au plus juste a une SARL

Bonjour,

J’ai crée il y a quelques mois mon auto entrepise et travail essentiellement pour des particuliers.

Aujourd’hui nombreux de confrères redevables de la TVA (SARL, SASU…) me sollicitent pour mes services.

Ayant à leur facturer mes prestations sans TVA les négociations sur un prix juste autant pour eux que pour moi sont parfois hasardeuses.

N’y aurait il pas une base de calculs simple et fiable qui me permettrait d’indexer un pourcentage à mes prestation pour que mes clients et moi nous nous s’y retrouvions?
Il y a t’il des règles de base a respecter lors de la définition des prix ?

Merci par avance pour votre aide

Alex

Bonjour,

Si j’étais dans votre cas, ce serait pour moi le même prix.

Si vous étiez redevable de la TVA, elle ne serait pas une charge pour
vos confrères mais serais déductible de leur propre tVA collectée. Elle
le serait bien en revanche pour un particulier.

Il n’y a pas de raison, à première vue, que votre chiffre d’affaires où
le coût pour le client soit différent selon qu’il soit particulier ou
professionnel assujetti à la TVA.

En revanche, vous pourriez faire une remise en fonction de volume ou de
sous-traitance mais là c’est un autre débat qui n’est pas lié à la TVA.

Cordialement.

2 J'aimes

Bonjour Alex,

La TVA est neutre dans une opération commerciale entre deux entreprises/professionnel donc ca ne doit pas avoir d’impact sur tes prix. Le prix de négociation est toujours le prix HT.

Si c’est le cas c’est que tu es fasse à des entrepreneurs mal honnêtes ou débutants qui ne savent pas ce qu’ils font… dans les deux cas c’est dangereux pour toi de travailler avec eux donc borne bien tes contrats et fais TOUT signer.

Si tu vends 500€ jour HT c’est 500€ point… Sois bien dans tes baskets :slight_smile:

Bonjour,

Merci pour vos retours qui me permettent de m’orienter.

Pour préciser les choses, et peut être vous aider à mieux comprendre la problématique, mon activité m’amène a vendre des prestations à mes client particuliers sous forme de service et vente de marchandises. Ces prestation sont sous forme de forfaits (xxx €) et lorsque je facture mes clients particuliers ils me payent xxx €.

Etant aujourd’hui amener à (peut être) devoir travailler pour/avec des pros ceux avec qui j’ai pu discuter semble attachés à leur mode de paiement HT. Comme la TVA ne peut être facturée en EA pour eux (et je le comprends) le business n’est pas avantageux.

C’est en ce sens que je cherche à pouvoir argumenter auprès d’eux pour que chacun soit gagnant.

Je ne peux pas leur facturer mon travail avec une ristourne équivalente à la TVA mais selon les volumes en jeux leur faire des propositions commerciales sans pour autant pouvoir descendre en dessous d’un certains %.

j’espère que ces info sup pourront vous être utiles

Alex

Re,

Je ne comprends pas.

Un redevable de la TVA paye du TTC et pas du HT sauf cas particuliers.
Dans quels cas particuliers sont-ils ?

« Comme la TVA ne peut être facturée en EA pour eux (et je le comprends)
», je ne comprends pas non plus. Vous pouvez expliquer ?

Ça serait aussi peut-être plus simple si vous nous indiquiez votre
activité exacte.

Cordialement.

Ca n’a absolument aucun sens, une société est imposée sur son chiffre d’affaire hors TVA : qu’un pro paie une facture avec ou sans TVA ne change strictement rien du tout à ça.

La TVA est à voir comme un flux de trésorerie que l’on encaisse pour le compte de l’état, il ne fait que transiter sur le compte de la société et c’est tout. Il n’y a donc pas lieu de faire des ristournes de 20% ou autres magouilles du style quand vous traitez avec des professionnels, c’est un non sens total, ces gens là veulent juste profiter de votre naïveté et je m’en éloignerais très rapidement.

Désolé de na pas être plus précis dans mes propos.

Je vais tenter de faire une explication chiffrée qui sera pour moi plus simple et je l’espère explicite

Mon activité: Mécanique

- Dans le cas d’une presta pour un particulier
Facture sous forme de Forfait disons de 100 €

  • 50 € de marchandise (sur laquelle je paye la TVA car non récupérable)
  • 50 € de MO
    Facture sans TVA (non éligible)
    J’encaisse donc 100 € que je déclare et sur lesquels je suis imposé et paye mes charges.

- Dans le cas d’une Presta pour une société
SI Ma facture est identique 100 €
Mon client refacture 120 € (96 € HT et 24 € TVA) et déclare alors 96 €

SI Ma facture est moins élevée 90 €
Mon client refacture 120 € et déclare toujours 96 € mais injecte 6 € dans son bilan

SI* j’étais en régime avec TVA
Je facture 100 € (80 € HT et 20 € TVA)
Mon client refacture 120 € / déclare toujours 96 € mais injecte alors 16 € dans son bilan

Laissez mois savoir si mes calculs sont faux

merci d’avance et encore pour votre aide

Pour une prestat avec une société, si vous étiez en régime TVA, vous factureriez 120€ (100 HT + 20 TVA). Actuellement vous facturez déjà 100 euros HT, je ne vois pas pourquoi il faudrait changer vos prix à la baisse.

  • Dans le cas d’une presta pour un particulier.

OK je comprends

  • Dans le cas d’une Presta pour une société

Je ne comprends pas : Mon client refacture 120 € ? À qui ? À un
particulier ?

Visiblement TTC donc 100 euros HT et 20 euros de TVA et non 96 € HT et
24 € TVA mais c’est du détail, je vous l’accorde.

« mais injecte 6 € dans son bilan » Dans son résultat vous voulez dire ?
Mais sa marge, est-ce votre problème à vous ?

Et surtout, devez-vous baissez votre prix de vente pour qu’il puisse
faire une marge ? Pourquoi ne pourrait-il pas vendre 100 HT + sa marge ?

Cordialement

Effectivement j’ai mal calculé je reprends

- Dans le cas d’une presta pour un particulier
Facture sous forme de Forfait disons de 100 € (mon prix catalogue visible de tous sur mon site internet)

  • 50 € de marchandise (sur laquelle je paye la TVA car non récupérable)
  • 50 € de MO

Facture sans TVA (non éligible)
J’encaisse donc 100 € que je déclare et sur lesquels je suis imposé et paye mes charges.

- Dans le cas d’une Presta pour une société

SI Ma facture est identique: 100 €
Mon client refacture 120 € TTC (ou plus) et déclare alors 100 € (100 € HT et 20 € TVA) ou plus .

Cette société est elle même dans la mécanique mais n’est pas en mesure de faire les prestations que je propose. Cette société refacture alors à son propre client en lui proposant un service additionnel au mien (démontage d’une pièce par exemple).

SI Ma facture est moins élevée: 90 €
Mon client refacture 120 € TTC (ou +) et déclare toujours 100 € (ou +) mais injecte 10 € (ou plus) dans son résultat

SI * j’étais en régime avec TVA
Je facture 100 € TTC (83.3 € HT et 16.7 € TVA)
Mon client refacture 120 € / déclare toujours 100 € mais injecte alors 16.7 € dans son bilan.

en espérant avoir enfin pu claire dans mon explication.

Ce régime d’AE a ses avantages mais le B2B n’est pas simple.

Si vous avez un cas concret a me soumettre je suis prenenur.

Dans ma relation commerciale avec ce clients et les fututs j’aimerais que mon discours soit rodé et claire afin que tous s’y retrouve.
Moi en gagnant ma vie correctement, mon client (pro) en fessant sa marge et son client en payant le juste prix

merci

Re,

« SI * j’étais en régime avec TVA
Je facture 100 € TTC (83.3 € HT et 16.7 € TVA) »

C’est la où vous faites erreur comme vous l’a déjà signalé une autre
personne. Vous devriez normalement facturer 100 HT + 20 € de TVA soit
120 TTC.

Après tout dépend quel est le prix de marché. Mais je suppose qu’il doit
être de 100 € TTC. Et vous touchez là du doigt la problématique des
Micro-Entrepreneurs qui dépasse les seuils de chiffres d’affaires et ne
prennent pas en compte la TVA dans leurs politiques de prix et marge.

Si votre principal argument et avantage concurrentiel se situe au niveau
du prix de vos prestations, vous avez effectivement un problème. Il est
mis la en évidence par l’apparition d’une société intermédiaire. Tant
mieux, ça permet de vous poser la question maintenant avant d’avoir un
impact trop important.

Le régime de la Micro-Entreprises est vraiment avantageuse lorsque vous
avez une clientèle de particuliers en direct. Pour une clientèle de pro,
c’est beaucoup moins flagrant.

Mais quand vous êtes sous-traitant, que le donneur d’ordre veut prendre
sa marge et que vos tarifs sont au prix du marché, je ne vois pas de
solution. Sauf à vendre sur la base d’argument et avantages
concurrentiels différents du prix (qualité, service …) mais là, c’est le
problème du donneur d’ordre, pas le votre.

Un conseil : vendez vos prestations à leur valeur. Ne bradez pas en
vendant à un professionnel qui va vouloir prendre une marge sur votre
dos. Sinon, continuez avec votre clientèle de particuliers en direct et
développez là.

Cordialement.

Bonjour,

Merci pour ces échanges je commence a y voir bcp plus clair.

pour info, en facturant 120 TTC a un client particulier, le pro avec qui je travail fournis également un service et c’est pour cela qu’il y a une différence de prix.

en résumé, j’associerais mon prix des avantage sous forme de services sans pour autant diminuer mon forfait sauf cas échéant mon client pro me donnerais beaucoup de volume.

Bonne journée et encore merci

Alex

Le soucis c’est que vous avec de la marchandise. Vous pouvez faire une demande pour être soumis à la TVA sinon effectivement ce n’est pas intéressant pour la société. Elle vous « rachète » la TVA mais ne peut pas la déduire.

Le mieux sinon c’est de faire acheter la marchandise par votre client et ne facturer que la MO

Bonjour,

Je vous en prie. Tant mieux si ça peut vous faire avancer.

Cordialement.

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux