Aides pour auto-entrepreneurs

Bonjour à tous,

Je souhaiterai créer ma start-up à la fin de mes études. Cependant une grande question m’interpelle. En tant qu’étudiant je ne cours déjà pas beaucoup sur l’or. Et à ce jour je m’inquiète de ne pas trouver d’aides financières pour les auto entrepreneurs. Impossibilité de toucher le chômage car je suis en stage de fin d’années, de 6 mois et non en contrat pro’.

Est-ce que certains d’entre vous ont déjà tenté l’expérience start-up directement après les études ? Comment avez vous fait pour simplement avoir un budget pour les dépenses basiques telles que le loyer, les repas … ? (vivre sur des économies, une aide existante … ?).

Merci

Ce message a été signalé par la communauté et temporairement masqué.

1 J'aime

si tu commences ta boite en demandant de l’aide, c’est mal parti.

  • pitch et leves des fonds si c´est crédible
  • ou trouve ton premier client et crée avec
    le status autoentrepreuneur est deja une aide en soi, simplifié et moins de charge.
    n’attends pas t’aide, construis toi-même…

Je ne veux pas casser le moral mais @RegisM il ne faut pas donner de faux espoirs !

Personne ne prête à auto entrepreneur !

AE est un statut juridique qui se gère avec un compte perso et pas de bilan à déposer donc aucune visibilité sur le business, comment un investisseur peut il récupérer son argent ?

Même avec le meilleur pitch, projet ou business plan c’est impossible !

Seule la création d’une société peut le permettre avec prise de participation si capital élevé ou prêt d’honneur avec intérêt.
Crowdfunding ou Crownlending impossible aussi car trop jeune, en général il faut 2 bilans + CA minimum de 100K€.

Désolé de saper l’ambiance mais @Jim, trouve des clients, facture, montre que ton projet est viable, transforme ton auto entreprise en société et après tu pourras demander de l’aide et du support financier.

Le problème c’est que tu ne sais déjà pas comment payer ton loyer, alors qu’il va falloir financer ton business.

J’en connais qui l’ont fait et certains ont même réussi, mais honnêtement c’est compliqué. Déjà effectivement personne ne va prêter à un autoentrepreneur, qui risque de disparaître aussi vite qu’il est apparu.
Même si maintenant le statut est moins souple d’après ce qu’on m’a dit, et qu’il faut obligatoirement un compte dédié (c’est déjà plus sain pour un business et ça rend le statut plus crédible).

Perso il y a régulièrement des étudiants qui veulent monter un projet qui viennent me voir pour des devis. Jamais vu un cas où le projet partait ce qui fait que je ne répond même plus en général (sauf une fois, mais le gars avait tout en fond propre, avait créer une vrai entreprise et un frère chef d’entreprise qui l’a aidé financièrement).

Par contre il y a possibilité de toucher le RSA sinon je vois pas mis à part vivre chez quelqu’un en attendant que le business décolle.

Mon conseil serait donc de trouver un job, déjà pour sortir de l’esprit « école » et passer dans le monde du travail (un stage c’est l’école), cotiser, apprendre puis créer son entreprise avec le chômage un ou deux ans plus tard.

Je ne suis pas complètement d’accord avec le post suivant mais je pense que ça peut amener @Jim à réfléchir : https://medium.com/france/etudiants-français-ne-créez-pas-votre-startup-en-sortie-décole-831fb6db0133#.lxuug4utj

Je pense que c’est possible : tu peux bénéficier du statut d’étudiant entrepreneur grâce au dispositif PEPITE, je te recommande de participer préalablement à un Startup Weekend pour valider ton idée (tu résides dans quelle ville ?), sinon discutons en :wink:

1 J'aime

@lc3t35 Nous sommes d’accord sauf que @Jim indique qu’il veut créer sous un régime auto entrepreneur et trouver des fonds pour financer son quotidien.
Je pense que ces 2 points sont incompatibles avec tous types de financement externe.

C’est comme si je faisais une campagne de crownfunding pour payer une année sabbatique au tour du Monde !

ça ne veut pas dire qu’il veut créer en AE :wink: Il peut tester son marché avec ce statut s’il a besoin de facturer. Il peut bénéficier d’aides de type prêt d’honneur mais si ça n’est pas destiné à financer le quotidien : investissement, stock, besoin en fond de roulement, éventuellement adossé à un petit prêt bancaire.

Pour ma part, j’avais un travail pendant toute la phase de mise au point de ma première startup (ça a duré 10 ans entre l’idée et la création de la structure juridique en 2005…). J’ai économisé pour pouvoir tenir 2 ans sans salaire (je n’avais pas droit au chômage) avec les revenus de ma femme. J’ai commencé à me rémunérer lorsque j’ai levé des fonds au bout de 18 mois et eu un niveau suffisant de CA/marge.
Donc si tu ne disposes pas de moyens, trouves un travail qui te permette de subvenir à tes besoins basiques et te laisse suffisamment de temps pour travailler ton projet.

  • Prêt d’honneur pour une auto entreprise ??? Jamais vu et si quelque le fait, je veux bien le connaitre.
    Aucune visibilité pour l’investisseur.
    Si il commence sa vie professionnelle par un prêt bancaire, il n’a pas fini de s’endetter !

  • Même expérience pour moi mais aucune levée de fonds pour le moment. Aucun salaire depuis 2 ans.



http://www.reseau-entreprendre.org/financement-accompagnement-entrepreneur/criteres-selection-createurs-repreneurs-R_201
http://www.adie.org/
http://www.franceactive.org/default.asp?id=3

Le prêt d’honneur est octroyé au porteur de projet pas à l’entreprise, donc peu importe le statut choisi pour démarrer l’activité, évidemment si l’entreprise se développe, elle se transformera dans un statut plus approprié que le statut d’AE :wink:

Rien à voir un investisseur donc …

(hors sujet)
Concernant votre activité, les agences de placement de main-d’oeuvre en phase de démarrage n’intéressent pas les investisseurs. A mon humble avis, vous pouvez vous poser des questions sur la validité de vos hypothèses de marché si vous ne dégagez pas de revenu au bout de 2 ans et demi sur ce segment d’activité… Pour vous rémunérer disons un gros smic, il faut que vous trouviez 35000€ de contrat pour les freelances que vous représentez : qu’est ce qui bloque ? le nombre de freelances sous mandat ? le montant moyen des missions ? les clients adaptés aux profils des freelances ?
Nous pouvons continuer la discussion en MP ou skype…

1 J'aime

Bonjour,
Effectivement ne t’attends à aucune aide.
Ce que tu peux faire en fonction de ton projet c’est faire un prêt étudiant et prendre un petit travail à côté le temps que ça soit suffisamment lancé.L’idéal aurait été de faire une formation en alternance pour bénéficier du chômage pendant quelque temps. Bon courage

Bonjour Laurent,

Merci pour votre avis … que je partage !
En effet, je ne prends pas de rémunération c’est un choix mais mon CA est là.
Je souhaite passer à une phase plu pro et industrialisée d’où la levée de fonds qui financerait l’investissement d’un bureau sur Paris à plein temps, un salarié RH / community management pour gérer la recherche de freelance sachant que je gère le commercial à plein temps.
Je veux aussi passer d’un site informatif à un site plus pro avec paiement en ligne des honoraires notamment et plus fourni en accompagnement juridique des freelance.

Si je reste comme je suis aujourd’hui … tout va bien ! :wink:

A votre disposition pour en discuter avec plaisir en privé

1 J'aime
Proposé avec ❤ ️par Camille Roux