Besoin de conseils sur la répartition des parts


(Chad) #1

Bonjour à tous, j’ai besoin de vos conseils concernant la répartition des parts d’une entreprise que je souhaite créer avec un ami.

C’est lui qui a eu l’idée et c’est moi qui lui ai proposé de l’accompagner. Il me propose 10% des parts pour développer le site web. Je suis surpris, je m’attendais plutôt à 30%.
Il m’explique qu’il fait ça pour rester majoritaire après levée de fonds, pour ne pas risquer de se faire sortir par les investisseurs en cas de coup dur.
Que pensez-vous de sa stratégie ? Est-ce qu’elle est courante dans le milieu actuel des startups ?
D’un côté je comprend son besoin de prévoir après la levée de fonds, mais de l’autre je ne pense pas que ce soit équitable pour moi.

Merci d’avance pour vos réponses !


(Tom ) #2

Bonjour,

Alors première chose, une idée ne vaut rien ! C’est l’exécution qui détermine le succès d’une startup.

Deuxième chose, les investisseurs ne rentrent pas dans une startup pour éjecter le CEO. S’il fait bien son taf, il n’y a pas de raisons que des VC le fassent sortir. Même si il faut se protéger. Et si des VC rentrent sur 20% par exemple, il sera toujours majoritaire, vous serez dilués l’un et l’autre, donc 'argument ne compte pas…

Maintenant la question que tu dois te poser c’est à quel point tu souhaites t’investir dans la startup, si tu y passes jours et nuits à travailler dessus alors 10% c’est très peu… Si tu veux juste développer la plateforme c’est autre chose.

Quoiqu’il en soit, partir dans une association que tu considères aussi inégale va surement créer des conflits et de la frustration.

Bon courage !

Tom


(Steph Nass) #3

Pour le partage des parts, c’est toujours un peu au doigt mouillé, mais une méthode courante consiste à :

  1. Lister les différents facteurs de succès du projet (ex : réseau, financement, développement technique, développement commercial)
  2. Affecter à chaque coefficient un coefficient en fonction de son importance
  3. Répartir l’apport de chaque associé pour chaque facteur.
  4. En déduire les parts de chacun.

Exemples : http://www.guilhembertholet.com/blog/2010/10/12/comment-bien-se-repartir-le-capital-partie/ et http://www.maddyness.com/accompagnement/2013/12/11/associe-repartition-du-capital-startup/

Demeure un problème : les sites et applis exigent souvent beaucoup de développement en amont, donc le développeur de l’équipe prend plus de risques plus tôt, alors que le gros du travail commercial intervient souvent plus tard. Pour surmonter ce problème, on peut (1) valider le market fit avec un MVP, histoire de réduire l’incertitude, et (2) attribuer des parts en “vesting” : le commercial a une part fixe du capital et une part variable, corrélée au succès du projet. Si le projet marche moins bien que prévu, le développeur gardera pour lui la part variable, ce qui compensera théoriquement pour le travail effectué.


(Stéphane Persello) #4

Il s’agit de quoi comme site web ? Si ce n’est qu’un site vitrine pour représenter l’entreprise, 10% c’est cher payé.
Si c’est une application web qui sera le cœur même de la société (ce qui est vendu), alors 10% c’est clairement pas assez, parce qu’il y aura une somme de travail énorme derrière avec la maintenance, les évolutions, le rework etc…

A titre de comparaison, pour un dev d’appli (Android + iOS) + site j’ai demandé 30% + 4.5% du CA. Mais je fais plein d’autres choses en plus (seo, blog, nouvelles fonctionnalités…).

Son argument par contre est pas super, si tu as 10% ça doit être parce que ton apport, tes compétences, ta somme de travail valent 10%, si ça vaut plus et que tu n’as que 10% pour l’arranger à mon avis la base n’est pas du tout saine.


(Vincent Daubry) #5

C’est toujours un sujet délicat car vous êtes déjà dans le cadre d’une négo entre vous 2. Le plus important dans une startup c’est la cohésion de l’équipe fondatrice, mon conseil c’est de voir cette discussion comme une opportunité : êtes vous capable de vous mettre d’accord sur un sujet sensible ?
Si tu as l’impression de te faire avoir alors que le projet n’a pas démarré, vous partez sur de très mauvaises bases…

Listez ce que vous apportez chacun au projet :

  • L’idée ne vaut à peu près rien
  • Etes vous à plein temps sur le projet tout les 2 ?
  • Est ce que l’un de vous percoit un salaire au départ du projet ?
  • Combien vous apportez en cash chacun au projet au départ ? (Capital de départ de la société + répartition)
  • Lister toutes les taches que vous allez réaliser d’ici le lancement initial: combien ça vous couterait si vous deviez externaliser ces taches ? Pour la partie dev c’est très simple, fais faire un devis par une agence/SSII/freelance (soit transparent si vous ne compter pas le réaliser, c’est malhonnête de faire bosser une boite pour rien, fais plutôt appel à quelqu’un que tu connais)
  • L’un de vous apporte t’il un “unfair advantage” au projet : un site web existant qui vous apportera x dizaines de milliers de user dès le départ, un accord de principe sur un contrat avec un grand groupe, etc.

Selon votre situation tu pourras peut être lui montrer que tu apportes autant que lui au projet, si ce n’est pas plus que lui.

L’autre point à considérer c’est que 10% c’est vraiment une situation ‘batarde’, c’est trop peu pour être associé à part entière, et trop pour être un 1er employé stratégique : à la première levée de fond tu vas descendre à 7 ou 8%.
Et si jamais vous avez besoin de vous refinancer, ce qui est probable, tu vas rapidement approcher les 5%
Si tu es à plein temps sans être payé, dans 1an ou 2ans, tu vas vite te demander pourquoi tu continues à bosser sur un projet qui ne te rapportera de toute façon pas grand chose…

A ta place je lui présenterais le problème comme ça : comment est ce que la répartition des parts vous garantie que vous resterez motivé pour porter ce projet coute que coute, même dans les moments difficiles.
Cette situation est un réel risque pour l’entreprise, si il ne voit pas ce problème c’est aussi un signe que c’est un mauvais CEO.

Si tu as très envie de te lancer, une alternative peut être de prendre le problème à l’envers : changer la situation pour la faire coller à la répartition des parts.
Par exemple demandes 8% sur 2ans + un salaire normal, en CDI, et pas d’apport au capital initial de la société (il prend 100% des risques et possède presque 100% de la société dans cette configuration)


(toto) #6

Tout a été dit, ton ami n’y connais rien au dev d’une startup => danger
et pour te laisser 10%, c’est un pote tout au plus, mais pas un ami… ou alors un ami parano
Dans les deux cas : fuis, trouve un inconnu avec qui t’associer, les choses seront plus facile à clarifier.


(Benjamin Bnds) #7

Salut,

Ca me fait penser à ces deux sujets. Je te laisse lire les échanges et les articles cités.


Ceci dit, on manque d’information pour te conseiller, dis nous en plus sur le projet, le concept, le stade d’avancée et votre futur quotidien.


Proposé avec ❤️par Camille Roux