Clients "grands comptes" en Freelance ?

indépendant
clients
prospection

(prr pjrr) #1

Bonjour,
est-ce possible selon vous d’être contracté par des grands comptes (SNCF, EDF, grandes banques, chaînes TV, etc.) en tant qu’indépendant ? ( en développement web pour mon cas)

Le marché me paraît bloqué par les SS2I mais j’ai des exemples de freelances y étant arrivés plus ou moins par chance et/ou contacts.

Mes questions sont donc :
Comment démarcher ?
Comment travailler avec eux ?
Sur quels sujets faut-il être vigilant ?

Merci.


(Sylvain Gendrot) #2

ça passe par des SS2I.

Vu qu’il faut répondre à des appels d’offre ou être référencé dans les service achat, je vois mal comment un indépendant peut gérer ça.

Les SS2I recherchent sur les sites comme freelance-info.

Perso, j’ai une mission à Canal+ et c’est via une SS2I.


(prr pjrr) #3

Salut,
peux tu développer ?

Y a-t-il un moyen de trouver ces appels d’offres via l’extérieur ?
Travailles-tu en freelance en partenariat avec une SS2I, si oui y a-t-il un contrat d’exclusivité avec la SS2I ? (Pour que tu ne la court-circuite pas ?)

Merci.


(Sylvain Gendrot) #4

Dans mon cas, je suis freelance (pour l’instant auto-entrepreneur, puis SASU/EURL d’ici qques mois) et j’ai un contrat de prestation de service avec un SS2I, qui elle a un contrat de prestation de service avec Canal+.
J’ai un contrat de prestation classique.

Je ne sais pas où trouver les appels d’offre, c’est un truc qui m’est totalement étranger.

Ensuite, c’est des SS2I qui m’ont contacté pour des boulots. Ils avaient vu mon CV sur des sites de freelances.

Pour les clauses:
Il ya une clause de non-concurrence qui stipule que je ne peux pas solliciter le client final pendant la durée du contrat, ni 12 mois après le fin du contrat. Il n’y a pas de clause d’exclusivité.


(AxB) #5

Bonsoir, sur Hopwork je sais que si on a fait un certain chiffre d’affaire (plus de 30 000 il me semble), on est privilégié et peux accéder aux grand comptes.


(Hugo Lassiege) #6

En tant que freelance j’ai bossé pour des grands comptes en direct et j’ai connu des freelances qui ont réussi aussi.
C’est pas simple cependant. Mais c’est possible.
Le souci principal c’est le paiement. Les grands comptes sont plutot très très larges sur les délais.

Je suis aussi passé par des SSII, mais pas obligatoirement avec des clauses d’exclu. D’ailleurs j’avais tendance à les négocier et j’ai pu m’en passer plusieurs fois.

Et sinon effectivement Hopwork te permet de contractualiser en direct avec quelques grands comptes.
(disclaimer : je fais désormais partie de Hopwork en tant que fondateur mais je pense avoir fait une réponse objective)


(arnaud_knobloch) #7

Quasiment impossible de mon expérience dès que ca dépasse 5k€. Dans bcp de grands comptes il y a des règles internes qui les empêchent de travailler avec des freelances (même si les deux parties le voudrait) pour des raisons sécurité (être sûr que le travail soit fait) et légal (peur d’une requalification en cdi, etc.)

Après Freelance ce n’est pas un statut juridique, tu peux créer ta SAS tout seul est travailler avec des grands comptes via cette entreprise (une fois qu’elle aura 1 ou 2 an d’existence) alors que si tu tu mets en auto-entrepreneur tu n’as quasiment aucune chance de travailler avec eux.


(Rémy Bigot) #8

Très difficile, c’est clair. Le mieux reste d’être en contact avec des plus grosses boites que toi ou de créer un collectif :wink:


(ph_coiffard34) #9

En ce qui concerne le tertiaire - les banques et les assurances - la réponse est non… sauf, à connaître LE responsable qui rendra l’affaire possible, mais c’est de plus en plus rare.

Il faut être connu, voire reconnu, auprès de sociétés fournisseurs de ces établissements, et, concourir avec elles aux différentes missions qui sont proposées. Vous convenez d’un tjm avec la société, et, elle en propose un autre en comptant sa marge et ses frais au client final. L’accord standard s’établit autour de 20 % du prix rendu à ce client.

Toutefois, la difficulté ne réside pas dans cette démarche, mais bien davantage dans le fait qu’il faut passer sous les fourches caudines d’une direction des achats qui ne connait strictement rien à votre domaine, est incapable d’évaluer vos compétences, connaissances, expertises, etc… et ne jure que par le coût. De fait, ces dernières années, les directions des achats ont suivi un cursus auprès des professionnels de la grande distribution et appliquent les consignes qu’elles ont apprises dans le recrutement de prestations de services. En d’autres termes, ce que les Auchan, Carrefour, et autres enseignes font sur les boîtes de petits pois, les biscottes, et tous leurs autres articles, les directions des achats du tertiaire le font sur des femmes et des hommes… la seconde difficulté, toujours face à ces mêmes directions des achats, est qu’elles refusent que la prestation soit assurée par un indépendant. Pour ce faire, elles sollicitent de plus en plus la déclaration unique d’embauche (DUE) de la société finalement retenue par les services demandeurs de la prestation. L’addition des deux relèvent d’une posture avoisinant l’esclavagisme et des pratiques proches des négriers.

Victor Schoelcher serait parmi nous, nul doute qu’il prendrait la tête de notre combat.


(prr pjrr) #10

Bonjour monsieur,
merci de garder vos comparaisons douteuses pour vous et de respecter la mémoire des êtres humains ayant été mis en esclavage ainsi que le droit de leurs descendants à la dignité.

Ce genre de propos n’a plus sa place dans une société saine.

Corrigez votre message s’il vous plaît.


(Berfhaen) #11

Via hopwork, tu peux avoir accès à certains grand compte. Mais à chaque fois ce sera par l’intermédiaire d’une ssii qui fait bien sa marge (en plus d’hopwork). Ton nom ne doit apparaître nulle part. Et si ça plante parce que la gestion client a été mal faite (pas de ta faute donc), ce sera pour ta pomme (si la ssii ne veut pas te payer, elle ne te paiera pas)


(prr pjrr) #12

Merci,
j’ai arrêté Hopwork car il ne m’ont pas protégé du chantage d’un client.

As-tu vécu cette expérience ou c’est du rapporté ?
Ils prétendent être référencés chez des grands comptes, c’est faux ?


(Berfhaen) #13

C’est du vécu et du rapporté. Hopwork, c’est le nouveau terrain de chasse des ssii et ils broient les freelances. Tu peux tout de même tomber sur le bon projet mais c’est comme le loto.
Je me demandais pourquoi il y avait tant de place pour les freelances. J’ai appris à mes dépends.


(Hugo Lassiege) #14

Je me permets de corriger des affirmations fausses/inexactes concernant Hopwork (disclaimer, j’en suis le CTO).
Je m’exprime très rarement pour faire du prosélytisme, je souhaite que ce ne soit pas considéré comme tel mais je souhaite également exercer mon droit de réponse.

Hopwork s’évertue a changer les règles de la prestation classique et justement son travail c’est de s’efforcer a faire contractualiser freelances et entreprises en direct. En ces termes, il s’agit d’une place de marché, donc d’une mise en relation. Ensuite la relation se passe entre les deux parties (le contrat, le paiement etc…). Evidemment il y a des services associés pour aider les deux parties (génération automatique de factures, assurances etc…)

Bref, ce n’est pas du portage. Et d’ailleurs à ce titre nous jouons un rôle d’aide aux deux parties mais effectivement, nous ne portons pas la mission. Encore une fois, on souhaite que les deux parties contractualisent ensemble en direct.

Et cela fonctionne également auprès des grands comptes (50% des entreprises du CAC 40 sont déjà passés par nous). Nous avons donc bien des grands comptes, de tout les secteurs, qui travaillent en direct avec des freelances.

Pour démarrer avec certains il a fallu accepter de passer par une société référencé mais c’est très rare et ça tend à disparaître. Ce n’est pas notre modèle du tout. Légalement le dispositif que nous proposons (que je peux expliquer par email) est plus conforme aux réglementations. Mais il faut du temps pour l’expliquer car c’est nouveau sur la forme.

Ensuite sur la transparence, toute la plateforme vise à être transparente. Chaque personne est visible en ligne, référencé sur google. Rien n’est caché. Si une seule personne de Hopwork vous a demandé de ne pas dire que vous étiez freelance c’est assez improbable vu que c’est affiché en énorme sur notre site. Mais n’hésitez pas à m’envoyer un mail a hugo at hopwork . com si c’était le cas. La non transparence c’est fondamentalement contre nos valeurs. Et je ne vous cache pas que je suis assez sceptique vis à vis de cette affirmation.
Après vous faites peut être référence à une SSII qui vous aurait trouvé sur Hopwork et contacté par ailleurs.

Pour précision utile, j’ai bossé 6 ans en freelance. Et aujourd’hui ma volonté c’est de changer les mauvaises pratiques du service en général : absence de transparence, cascade de sous traitance, délit de marchandage, mauvaises pratiques commerciales. Et je serais ravi si vous me contactez par mail pour me rapporter des améliorations.


(Ghassan Saber) #15

Bonjour Sylvain,

Je suis pratiquement dans le même cas que toi, je suis porté par une SSII pour une mission chez BNP en tant qu’auto-entrepreneur dans une premier temps (et après surement une SASU). Peux-tu me transmettre des sites pour freelance (à part le site freelance.info)?

Merci d’avance.


Proposé avec ❤️par Camille Roux