Comment gérer les revenus passifs ?

Bonjour,

Imaginons que je créé un service SaaS géré par une SARL à l’IS qui génère 100K€ par an de bénéfice et qui ne nécessite pas d’investissement mais qui durera disons 4 ans (soit 400K€).

Comment laisser l’argent dans la boite pour en sortir par exemple 20K€ tout les ans pendant 20 ans en se faisant taxer au minimum ? Sur les 20K€ il doit m’en rester la moitiée dans la poche une fois enlevé le RSI+impots mais quid de l’IS sur le solde ?

Auriez vous une stratégie ?

1 J'aime

Bonjour,

Je suis en train de créer un service correspondant EXACTEMENT à ce genre de problématiques. Je ne sais pas si le projet est réel, mais si oui le meilleur conseil que je puisse vous donner et d’attendre un peu, une solution sera rapidement proposée par le marché. Le plus simple étant de transférer ces investissements à une filiale à l’étranger où rien n’est taxé évidemment.

Bonjour,

La filiale me semble très limite comme soluce. Dans ce cas autant monter une boite à hong kong et retirer en liquide…

Le but étant d’être éthiquement correct mais qu’il reste quelque chose au bout :slight_smile:

1 J'aime

Hello,

J’avoue ne pas trop comprendre en quoi c’est limite. Oui autant créer une boîte à Honk Kong et retirer en liquide, la filiale c’est exactement ça mais quand on tient à garder une boîte en France ^^

Si votre question est « comment stocker l’argent pour le retirer petit à petit sans payer l’IS » ma réponse est « ne pas avoir sa société en France »!
L’IS, en France comme dans beaucoup d’autres pays européens (contrairement à ce qu’on croit l’IS n’est pas particulièrement élevé en France, il est souvent autour de 30%) est là pour prélever un tiers des bénéfices de l’entreprise. Si vous voulez les retirer sans payer ce tiers, il faut que cela ne corresponde pas à des bénéfices mais à un investissement ou des charges. Donc vous pouvez penser à un salaire de consultant, des frais de transports, des frais de société etc etc…

Mais ne nous voilons pas la face, je doute que vous soyez bien gagnant avec ce genre de solutions archi connues des services de redressement fiscal. Le risque de sanction est réel et les efforts à fournir pour les éviter sont importants.

Je trouve les conseils de flagpara dégradants.

Je ne sais pas pour les SARL, mais en SAS il est intéressant de se verser 38 000 € de dividendes par an, ce qui correspond au taux réduit. Après, un expert comptable sera sans doute la meilleurs personne à consulter pour faire votre équilibrage dividendes / salaires – chaque euros dépensé vous sera rendu.

Votre banquier sera aussi en mesure de vous donner des conseils – gratuitement, notamment sur la gestion de l’épargne de votre société. Cela concerne des petites sommes, mais la demie journée mobilisée à cet entretien et ouvertures de comptes s’en retrouve tout de même très bien payée.

1 J'aime

Il ya des pays d’europe où les dividendes sont très peu taxés non ?

J’en suis pleinement navré Julien.

Je me contente de répondre à la question [quote=« jerome31, post:1, topic:5240 »]
Comment laisser l’argent dans la boite pour en sortir par exemple 20K€ tout les ans pendant 20 ans en se faisant taxer au minimum ?
[/quote]

Il me semble que d’emblée l’aspect éthique n’est pas de mise. Sinon la question en elle-même n’a aucun sens.

Cela ne veut pas dire que j’encourage ces méthodes, mais je réponds à une question posée.

J’ajouterais cependant que je ne vois pas vraiment de problème à ces méthodes d’un point de vue personnel, mais encore une fois ça n’était même pas à prendre en compre dans la réponse à cette question.

Bien cordialement,
Un internaute assez aimable pour répondre à une question sans imposer sa morale.

@flagpara,

[quote=« flagpara, post:7, topic:5240 »]
J’en suis pleinement navré Julien
[/quote] Pourquoi tu t’excuses ?!
Chacun est libre d’exprimer ses opinions et on a le droit de ne pas être d’accord.
D’autant plus que le point évoqué par @JulienGrillot :

[quote=« JulienGrillot, post:5, topic:5240 »]
en SAS il est intéressant de se verser 38 000 € de dividendes par an, ce qui correspond au taux réduit
[/quote] Affirme bien le fait qu’il y a plusieurs moyens de payer moins d’impôts, à cumuler ou pas.
Chacun choisit le chemin qui lui convient le mieux après, tant que les dispositions légales et réglementaires sont remplies (cotations privées, limitées).

[quote=« flagpara, post:7, topic:5240 »]
Un internaute assez aimable pour répondre à une question [/quote] Heureusement qu’il y a des avis divergents, sinon ça serait moins drôle !

Salutations

Ahah ^^

Merci pour ton soutien @Helo mais mon ton était résolument sarcastique! Je ne vois pas trop le pourquoi de l’adjectif dégradant sachant que je réponds de façon ammorale (et non immorale) à une question qui ne se préoccupe apparemment pas des questions éthiques.

De plus je trouve assez drôle qu’on essaie de me donner des leçons en expliquant d’un autre côté comment manipuler les fonds afin de payer le moins possible. La frontière entre la méthode de @JulienGrillot et mes suggestions est assez floue en terme d’éthique il me semble.

Le terme « dégradant » est trop fort : en soit tu réponds à la question initiale et c’est à l’auteur du sujet de faire son choix à partir d’un maximum d’informations et de sa morale à lui. Je m’en excuse.

En ce qui me concerne, ma limite est la localisation de l’activité : si je travaille en France, je n’ai pas de soucis à optimiser « en France ». Si l’activité est internationale, je n’ai pas de soucis à optimiser à l’internationale. Mais optimiser à l’étranger un travail local, j’ai l’intuition que ça dépasse l’esprit de la loi. Quant à sa lettre, c’est mes compétences que cela dépasse.

Hello et bonne année,

La question initiale est « Comment laisser l’argent dans la boite pour en sortir un bout tout les ans sans que cela ne coûte un bras ? ».

Pas la peine de polémiquer sur le coté déontologique de la question :wink:

L’activité serait mondiale (appli SaaS multilangue sur un marché de niche), le développement est fait depuis l’endroit ou je me trouve dans le monde avec mon ordi portable lorsque je code.
L’activité peu rapporter beaucoup mais vu l’évolution rapide d’internet c’est difficile de parier sur la durée, donc l’idée est de « stocker » pour sortir petit à petit.

D’après vos réponse, il n’y a pas de solution simple. Une entreprise ne peut pas acheter des lingos d’or pour réduire à zéro ses bénéfices et en revendre un par an pour reverser en remunération ?

Bonjour à tous et à toutes et bonne année!

@JulienGrillot Aucun problème, je comprends parfaitement cette limite, il est important pour chacun d’avoir la sienne :wink:
Mais effectivement je répondais simplement à la question.

@jerome31 Si bien sûr mais ça ne sert à rien. Lorsque vous revendrez le lingot il faudra alors déclarer les revenus de la vente comme bénéfices et vous paierez l’IS dessus. La technique peut être utile en faisant comme JulienGrillot, et en ne déclarant « que » 38k€ par an sur lequel vous ne paierez « que » 15% d’IS. Viennent ensuite les cotisations sociales et autres impôts qui dépenderont de comment vous faites sortir l’argent, c’est encore une autre histoire.

Mais il n’y a pas de solution simple non, pour reverser cet argent vous devez d’abord le déclarer en bénéfice et payer 15 à 33% dessus. Pour le stocker également.

Après la description de mon service en message privé répond justement à ce problème. S’il y avait une solution simple je ne créerais pas ce service.

En ce qui me concerne, ma limite est la localisation de l'activité : si je travaille en France, je n'ai pas de soucis à optimiser « en France ». Si l'activité est internationale, je n'ai pas de soucis à optimiser à l'internationale. Mais optimiser à l'étranger un travail local, j'ai l'intuition que ça dépasse l'esprit de la loi.

Je trouve cela très cohérent éthiquement. Ni pigeon, ni voleur, un bon juste milieu.


Et donc pour répondre à l’auteur initial du sujet :

L'activité serait mondiale (appli SaaS multilangue sur un marché de niche), le développement est fait depuis l'endroit ou je me trouve dans le monde avec mon ordi portable lorsque je code.

Je reviens donc sur l’éthique : il s’agit ici d’un projet clairement international. Si tes clients viennent de plusieurs continents, que tu les factures via Internet sur une appli SaaS, et que tu vis consécutivement dans plusieurs pays pour développer ce projet, en quoi est-ce limite de choisir le système fiscal le plus avantageux pour toi (ici une ouverture Honk Kong) ?

Tout à fait pertinent. Je n’avais rebondi sur l’aspect international, mais si l’activité l’est réellement alors créer ta société sur le terrain le plus avantageux fiscalement parlant est la solution logique.

Si jamais l’état trouve à y redire, il pourra toujours demander à ce que les revenus générés sur le sol français (donc les ventes faites à des sociétés françaises ou des particuliers français) soient taxés. Mais l’état ne prend jamais cette peine… Sinon Google Facebook et Apple auraient réglé une facture suffisante pour payer notre dette nationale…

1 J'aime

La formation est le meilleur placement que vous puissiez faire si vous avez vraiment envie de vivre totalement de vos revenus passifs.

Quand vous commencez à engendrer des business passifs et que vous recevez vos premiers revenus, pensez à investir dans des formations pour avoir la disposition de produire d’autres sources de revenus passifs ou simplement pour améliorer votre premier travail qui ne doit peut-être pas être de qualité (ici je parle de forme).

« Si par exemple vous vous lancez sur le web et que vous encaissez 100, 150 ou même 500 euros, pensez investir 35% ou 50% de ces revenus dans des formations web marketing pour avoir d’autres arcs à votre corde. »

Pourquoi ? :slight_smile:

Je ne sais pas si ce projet est arrivé à maturité ou pas, mais au cas ou…cela intéresse qq1, pas besoin d’aller jusqu’à Hong Kong…pour une activité à l’international ( limite de requalification fiscale ), il y a plus proche comme par exemple l’Andorre qui c’est doté d’un système fiscal homologué au niveau international et qui est très avantageux ( IS de 10% ) pouvant parfois tombé en taux réel en dessous.

Merci pour les réponses ca va m’aider dans la suite de mon travaille.

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux