Comment initier un enfant à l'entrepreneuriat ?

Bonjour,

Trouvez-vous pertinent d’initier un enfant à l’entrepreneuriat ?
Si oui, quel est le meilleur moyen de le faire selon vous ?

1 J'aime

Il faut leur donner confiance en eux et le goût de la liberté… le reste viendra tout seul. (ce qui n’est pas compatible avec le système d’éducation traditionnel)

2 J'aimes

Bonjour,

Personnellement je ne trouve pas pertinent d’initier un enfant à l’entrepreneuriat. En effet, je doutes qu’un enfant s’y intéresse, il faut une certaine maturité et une certaine vision. Comme partout il y aura des enfants qui peuvent s’y intéresser mais c’est une minorité. Je sais qu’il y a pas assez d’entrepreneurs en France mais ce n’est pas la solution, il faudrait plutôt ancrer l’entrepreneuriat plutôt que de leurs enseigner.

Pour ma part je pense qu’un enfant est entrepreneur par défaut.

La créativité, le fait de vouloir inventer, de questionner l’existent n’est-il pas propre à un enfant ?
Ce qu’il manque selon moi dans l’école et l’éducation en général c’est l’apprentissage de travailler en équipe, en séparant les responsabilités, etc.
Actuellement, on apprend les maths pour avoir une bonne note soit-même. Il n’y a qu’aux études supérieures ou la notion de projet collectif arrive mais c’est souvent des matières pipo avec un mauvais encadrement, sans méthodo d’organisation, etc.

Au travail en général et encore plus dans un environnement de startup, les notions d’équipe, de responsabilité, d’organisation sont plus que présentent et s’apprennent malheureusement sur le tas.

EDIT :
Cette vidéo de TED (How schools kill creativity) est pas mal sur le sujet.

5 J'aimes

Ma vision est assez sévère sur le sujet.
L’école tue la créativité, écrase l’individualité et uniformise les élèves.

Pour qu’un enfant veuille entreprendre, il faut qu’il cultive ses particularités, sa créativité et qu’il ne rentre jamais dans les cases de l’éducation nationale.

(je sais je sais…)

Une bonne idée selon moi : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pédagogie_Montessori

4 J'aimes

Le mieux reste encore d’être soi-même entrepreneur. De même que les fils de profs deviennent souvent profs, les enfants d’entrepreneurs, qui ont été sur le terrain avec leurs parents, entendu parler affaires et clients lors des dîners de famille, présentent souvent des prédispositions pour devenir eux-mêmes entrepreneurs à leur tour.

Source : avis perso :slight_smile:

2 J'aimes

Comme @Steph je pense que le modèle donnée par les parents influe sur la manière de penser des parents.

Ayant un père prof et une mère entrepreneure, j’ai eu l’occasion de participer à l’entreprise familiale ce qui m’a donné le goût d’entreprendre.

Aujourd’hui je suis entrepreneur… et je donne plus de 20 jours par an dans des écoles. Mon éducation et mon modèle parental a eu de l’influence sur ce que je suis aujourd’hui. :smiley:

Pierre

2 J'aimes

Je pense qu’il faut leur donner le gout de résoudre des difficultés et de comprendre qu’ils peuvent obtenir des résultats s’ils y mettent l’effort. Le plus tôt ils commencent à devoir résoudre des situations difficiles par eux mêmes le mieux ils vont comprendre le pouvoir qu’ils ont et le plus de chances d’être sûr d’eux mêmes et ainsi créer un esprit entrepreneurial.
Une autre TED talk à regarder sur l’education est celle de Sugata Mitra

2 J'aimes

Je pense qu’initier un enfant à l’entreprenariat n’est pas une bonne idée: ce n’est pas un sujet d’enfant. En revanche, ouvrir un enfant aux valeurs qui peuvent l’amener plus tard, s’il le souhaite, devenir entrepreneur, oui. Aventure (acceptation de l’inconnu, du risque), sens de la responsabilité de ses actes, etc… Il choisira.

2 J'aimes

Je partage l’avis de Marc R. Même si, selon moi, l’école d’aujourd’hui ressemble de plus en plus à une usine à bestiaux décérébrés, il me semble qu’il est important de respecter les différentes étapes de la vie.

Je pense qu’il est légitime de vouloir ‹ ‹ aider › › son fils le plus tôt possible à suivre le chemin qu’on estime être le meilleur. On peut l’amener à vivre des situation où il travaillera indirectement sa capacité à prendre des décisions rapidement, à réagir dans une situation un poil stressante, etc. Mais il ne faut pas pousser au delà du jeu. Moi par exemple, j’aime bien laisser mon fils de 4 ans conduire la famille d’une porte à une autre quand on est en transit entre 2 avions (je vis à Bali et nous rentrons souvent en Europe) mais pas de là à lui confier cette ‹ ‹ mission › › alors qu’on a 15 minutes pour traverser Schipol ou à le tordre parce qu’il n’a pas réussi.

Et plus encore, il ne faut pas forcer le destin. J’adore entreprendre et créer mais ce n’est pas la seule voie qui conduit à l’épanouissement personnel. Pour la plupart des membres de ma famille, je suis un taré qui bosse beaucoup trop. Donc si l’étincelle n’allume pas le feu sacré, il faut savoir passer à autre chose sans forcément passer par la case ‹ ‹ mon enfant est un bon à rien › ›.

C’est un peu comme un fan de foot qui va tout faire pour que son petit garçon chéri tape la balle avant de marcher avec le rêve ultime d’en faire l’attaquant que la terre entière admirera.

1 J'aime

Je te conseille la (re?)lecture de « Rich Dad, Poor Dad » !

1 J'aime

J’ai adoré ce livre ! Il s’appelle « Père Riche, père Pauvre » en Français on le trouve sur :
http://www.amazon.fr/gp/product/2892254477?ie=UTF8&camp=3210&creative=21458&creativeASIN=2892254477&linkCode=shr&tag=camiroux-21

Pierre

1 J'aime

Mais pas de kindle pour la vf je crois (ou trop chère ^^)

Je réponds à mon tour car je suis assez stupéfait de certaines réponses.

Je suis père depuis peu et entrepreneur depuis toujours. Et il me parait évident qu’on ne doit pas ‹ initier › un enfant à l’entrepreneuriat: tout comme on n’initie pas un enfant à la médecine ou à la comptabilité. Un étudiant oui, et là je vous rejoins sur les manquements du système éducatif. Mais un enfant, à moins de vouloir vivre à travers lui, laissez le tranquille par pitié.

Enfin dire que l’école tue la créativité est un non sens (et apparemment un exutoire pour certains). Rien ne tue un (vrai) créatif, et surtout la créativité ne s’enseigne pas. La seule école de la créativité et de entrepreneuriat s’appelle la vie.

1 J'aime

En même temps, on peut inculquer à un enfant les valeurs inhérentes à l’exercice de l’entrepreneuriat dès le plus jeune âge : autonomie, sens des responsabilités, débrouillardise, curiosité, ce n’est pas inné à mon sens

Il aura tout le loisir de choisir sa voie et de découvrir la « partie technique » en grandissant …

Surtout dans notre société actuelle, tu marches ou tu c…
L’école peut effectivement tuer la créativité car elle impose sous-jacentement des systèmes de pensées qui peuvent freiner le « libre cours ». Exemples donnés par certains grands inventeurs qui ne « prônaient » pas particulièrement l’école ? Y a quand même un fossé qui ne trouve pas de réponse.

La vie est une bonne école, encore faut il pousser son enfant à se jeter et le pousser à vivre et ne pas avoir peur des expériences, pour qu’il puisse s’en servir à bon escient

1 J'aime

Ici on aime le Lean Start’up :slight_smile:

No entrepreneur in their right mind would spend four years and a quarter of a million dollars without talking to their customers! Why should job seekers?

http://www.huffingtonpost.com/michael-b-fishbein/lean-education-what-colle_b_5501340.html

1 J'aime

Personnellement, ce qu’ont fait mes parents (et que je reproduirais) c’était simplement de m’encourager à me lancer. Quel que soit le projet ou l’idée, ils ne m’ont jamais bridé dans mes délires.

La seule limite qu’ils me fixaient était de faire les choses de manière sérieuse et rigoureuse. Être professionnel au fond.

3 J'aimes

Hello @gbonnafous je vais parler de mon vécu.
Mes parents et grands parents sont entrepreneurs. Et sans avoir « vécu leurs rêves à travers moi » ils m’ont quand même transmis leur passion et leur vision de la vie. Mais c’est vrai que si je regarde mes frères et soeur et mes cousin(e)s nous sommes peu à avoir suivi leur voix. :wink:

Je retiens le fait qu’il ne sert à rien de forcer les enfants à suivre une voix. Mais leur ouvrir l’esprit et leur montrer différents exemple de réussite est une bonne façon de les aider à faire des choix de vie.

Pierre

Tout à fait @pierre (nous sommes 4 frères et soeurs et je suis le seul entrepreneur)

1 J'aime

Ce message a été signalé par la communauté et est temporairement masqué.

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux