Comment pitcher un Business Model Canvas en 3 minutes

business-model
canvas

(Cheyma) #1

Hello tout le monde, c’est mon premier sujet ici ! Youpi !

Je participe en ce moment à un concours d’entrepreneur. On a déjà passé deux étapes, ouf, mais le plus dur reste à venir. Pour la prochaine étape, on doit pitcher notre Business Model Canvas en trois minutes. Est-ce que vous avez déjà eu à faire cet exercice ? Je doute que montrer neuf slides pour neuf blocks soit d’aucune utilité niveau rétention de l’information. Surtout, c’est impossible en trois minutes.

Le projet en question :
Un site e-commerce distributeur de produits destinés à un public niche. Très sincèrement, comme le business model est tout à fait classique et évident, j’ai un peu peur pour cette épreuve. En face, on aura des projets plus orientés tech, innovation/économie collaborative/uberisation. Du coup, je me demande aussi, qu’est-ce qu’un projet basé sur un business model aussi classique pourrait mettre en avant dans le cadre d’un business model canvas ? On a rempli les cases comme il faut, mais sincèrement j’avais l’impression de pisser dans un violon. On est pas une start-up à proprement parler… j’espérais une épiphanie peut-être, une idée pour révolutionner le modèle mais non… Notre principale différence va se jouer au niveau de l’UX Design et de la relation client. Les e-shop existants sont un peu le cauchemar de l’expérience d’achat en ligne. On a testé notre idée et elle est validée, ce qu’on veut faire maintenant c’est convaincre des gens qui n’appartiennent pas du tout à la cible que le projet vaut le coup.

Oui, en 2016 il y a encore des gens qui veulent créer un site pour acheter, stocker et revendre de la marchandise ! C’est old school, mais ça marche encore :wink: Aidez-moi à rendre ce business model canvas sexy !! Merci d’avance pour vos réponses.

J’espère que le sujet va vous inspirer <3 <3 Notre cas est un peu spécial mais je suis certaine que beaucoup se sont déjà posé la question !


(Sylvain Max Romiguier) #2

De ce que je comprends c’est un concours d’entrepreneurs et non d’innovation, quoique dans ton cas tu pourrais arguer d’une innovation marketing - présentation, UX, niche, etc. -.

Pour présenter une idée comme la tienne il faut appuyer sur le fait que ton idée est simple mais réfléchie et que surtout elle sera susceptible de rapporter de l’argent plus rapidement !

Pour rappel il y a les belles idées … et les bonnes idées ! Les bonnes idées sont celles qui font gagner rapidement de l’argent comme la tienne même si tu ne la trouves pas originale. Les belles idées … sont celles qui sont super sexy en présentation mais qui font déposer leur startup au bout de trois ans après avoir épuisé les financements et n’avoir rien vendu …

Sers-toi des quelques lignes ci-dessus et tu as ton pitch :wink:


(Joselito Tirados) #3

Welcome !

Bon si je résume, tu as une bonne idée mais, elle n’est pas sexy ?

Donc aujourd’hui, si une idée n’est pas innovante, disruptive et que tu ne souhaites pas bouleverser le marché mondial dans une verticale, il faut passer ton chemin ? :slight_smile:
Toute la mouvance atour des start-up avec ces pitchs, concours et meeting en tout genre est devenu très inhibiteur en matière d’entreprenariat je trouve (fin de la parenthèse vieux con de mauvais poil).

Si c’est un concours d’ENTREPRENEUR alors @Sylvain_Max_Romiguie a raison. Tu proposes de faire mieux que la concurrence. C’est largement suffisant pour faire tourner un business.
Sachant qu’aujourd’hui l’expérience client est un élément fondamental au point que de nombreux services marketing de grandes entreprises investissent massivement dans ce domaine, il n’est pas nécessaire d’envisager un truc de l’autre monde.

Quel est le but de ce concours ?
Si l’idée est bonne, le business model ok, il est peut être judicieux de ne pas perdre de temps dans des concours et se mettre en marche de suite non ? :slight_smile:

Pour info en 2016 je suis en train de lancer un nouveau business en Saas sans aucune originalité mais avec un prévisionnel à 5M€. Le dernier business que j’ai lancé en 2009 sur le même modèle offre un très bon rendement à mes associés depuis de nombreuses années :slight_smile: Donc fonce avec ton idée pas sexy ! :stuck_out_tongue:


(Pierre Verscheure) #4

Bonjour Cheyma

Ben comme Joselito le fait remarquer on voit encore les limites du business model canvas mode egosystéme incubateur/VC ;), en fait si tu renverses c’est surtout leur modèle de business. Et puis un business model canvas ne sera jamais sexy car la réalité des entrepreneurs est toujours bien plus complexe que neuf cases à remplir. Et comme le dit si bien sylvain ton pitch tu l’as dans la description de ton problème ( c’est souvent la question qui contient la meilleure réponse :slight_smile: ).

Pour le sexy, en fait c’est ta prez qui doit l’être, ta proposition peut être des plus banale, il s’agit de donner envie au public de repartir avec ton produit ou de le télécharger dans les 3min de la prez. (inspire toi des crieur de foire qui te vendrait leur mère )

reprenons les Basiques

Problème ou l’opportunité de ton public de niche, Posture factuelle
“Oui, en 2016 il y a encore des gens qui veulent créer un site pour acheter, stocker et revendre de la marchandise ! C’est old school, mais ça marche encore ;)”
En tant que [public de niche] , je veux [faire quelque chose] pour [par opportunité en tirer bénéfice ou avantage] ou pour ne pas [ avoir de problème]

L’équipe de ouf que tu as face au problème (sauveteurs de monde ou opportunistes traders) Mise en confiance
Nous [l’équipe son désir, sa folie et ses différentes compétences et expérience ( là tu peux gonfler à mort sexy fake]

La solution que tu y apporte Faire naitre l’intérêt
attention aux termes, l’ux ça parle pas a tout le monde, mais offrir l’expérience d’un achat en ligne inoubliable avec une relation affective entre la cliente et ton vendeur virtuel devient sexy ;), pour l’idée un seul conseil avoir une posture créative ça s’acquiert :wink: y a pas d’épiphanie qui tienne :wink:
“j’espérais une épiphanie peut-être, une idée pour révolutionner le modèle mais non… Notre principale différence va se jouer au niveau de l’UX Design et de la relation client.”
En tant que [public de niche] , lorsqu’il utilisera notre [produit/service] il y trouvera [ les caractéristiques suivantes, les indispensables, les importantes, les superflues],

la différenciation Tuer les esprits critiques et les amener à s’engager
" Les e-shop existants sont un peu le cauchemar de l’expérience d’achat en ligne. On a testé notre idée et elle est validée, ce qu’on veut faire maintenant c’est convaincre des gens qui n’appartiennent pas du tout à la cible que le projet vaut le coup."
Contrairement à [potentiel concurrent, ou description des pratiques courantes] , notre [produit/service, le nom] ne fait pas [ les caractéristiques différenciatrices négatives], mais apporte [avantages différenciant], pour en parler j’utiliserai ce [slogan, déclaration de l’intention, les gars en face télécharge l’appli]

et pour finir cadeau c’est un peu plus facile à appréhender que les cases du BMC, tu peux faire une copie et exploiter le fichier


(Cheyma) #5

Hello à tous ! Tout d’abord merci pour vos réponses je viens de m’apercevoir que ma réponse était restée coincée en brouillon -_-’

@Sylvain_Max_Romiguie Tu as raison, on a effectivement réalisé que c’était notre plus grand atout, et ça efface du coup les craintes liées au reste. Il ne nous sera pas difficile de montrer que le projet rapportera facilement de l’argent sans avoir besoin d’engager des moyens énormes. C’est l’un des atouts de vouloir s’adresser à une niche dont les membres sont des prescripteurs et où le bouche à oreille est primordial. Il nous faudra juste nous assurer d’offrir un service impeccable, car le revers de ça c’est aussi qu’on peut vite se flinguer.

@joselitotirados Mais tellement ! Dans le cadre de mon concours je suis coachée par des business angels. Elles m’ont corrigée à plusieurs reprises sur ma tendance à dire que le model business était classique de manière péjorative avec un ton dépressif ce qui est absurde. Sur le salon des entrepreneurs quand je pitchais mon projet j’avais souvent droit à “mais euh elle est où l’innovation ?” ça laisse des traces…
Pour répondre à ta question, le but de ce concours pour mon équipe et moi, c’est de confronter notre idée à des professionnels et au public qu’on sera vraiment amenés à convaincre “in the real world”. S’entraîner à pitcher, identifier les objections pour mieux les anticiper plus tard face au banquier ou business angel etc. Le concours est organisé sur 4 mois, ce qui nous force à avancer et toujours montrer que le projet avance, preuves à l’appui, ça a été hyper efficace. Et puis, on se fait coahcer par des business angels ce qui représente un conseil de qualité … et gratuit ! Et bien entendu, l’argent est aussi une forte motivation et pour nous motiver on a intégrer l’argent des concours à notre plan de financement… :wink:

@Pierre_Verscheure “C’est souvent la question qui contient la meilleure réponse” je me souviendrai de cette formulation et des suivantes qui me sont très utiles pour commencer à définir un plan pour les 3 minutes, génial ! C’est toujours avec le modèle AARRR que je modélise mon projet en effet. Il fait beaucoup plus de sens pour moi d’autant que c’est ce qui se rapproche le plus de mon modèle mental d’UX Designer (le user journey map). C’est beaucoup plus facile aussi comme ça d’identifier les moments clés où l’on va délivrer la valeur.

Merci à tous encore pour vos réponses pertinentes qui répondent exactement aux questions et freins que j’avais, et m’ont bien boostée ! Longue vie à Pragmatic Entrepreneurs <3


Proposé avec ❤️par Camille Roux