Création d'un service web en tant que AE, comment gérer la compta ?

Bonjour à tous,

J’ai quelques interrogations et j’espère que quelqu’un pourra me renseigner.

Je travaille comme développeur freelance en auto-entreprise (prestation de service) et je viens de commencer la création d’une application web que j’espère voir grandir en tant que mon activité principale à moyen terme.

Ce service reposera sur le business-modèle suivant :

  • des abonnements mensuels/annuels
  • des liens d’affiliations
  • une boutique

Pour le moment, je comptais rester sur le statut AE tant que cela sera possible; et ensuite créer une nouvelle structure.

Mes questions sont les suivantes, en tant que AE :

  • Comment seront comptabilisées ces opérations ? Seront-elles bien en commerce ? Ou doivent-elles être comptées en prestation de service ?
  • Au niveau des enregistrements sur mon cahier comptable, une ligne par type et par mois est-elle possible ou faut-il séparer toutes les entrées (tous les abonnements utilisateurs, etc) ?

Merci d’avance pour votre aide

Bonjour Cecile,

En tant qu’AE, aucune tenue comptable n’est exigée.
Il est demandé un simple livre vos recettes et vos charges, etc…
Il faut séparer les recettes par entrées.
Les entrées sont séparés par facture (Vous éditez une facture annuelle pour abonnement annuel par exemple), de même pour vos charges (conserver les factures aussi)

En espérant vous avoir été utile.

Cordialement

Bonjour Cécile

Je suis aussi AE depuis 2016 et ai fait évolué mon statut.

Pour compléter le post d’Adrien, vous êtes sûrement déclarée en profession libérale en tant que développeur, vous n’avez pas de différence entre vente et prestation réservé aux commerçants et artisans. La déclaration ce fera uniquement au taux de 22.1 % ou 22.2% suivant votre assurance vieillesse (sans ACRE et sans prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu).

Le plafond de recette sera de 72 600 € pour rester AE et le plafond pour être exonérée de la TVA sera de 34 400 €.

Je vous ai dis que j’avais fait évoluer mon statut : malgré que je ne dépassais pas le plafond, j’ai choisi de passer à la TVA, mes clients étant pour moitié des pros. Ca ne change rien pour eux et j’ai pu ainsi récupérer la TVA sur mes achats ; peut-être en aurez vous très peu.

Si vous comptez que votre activité décolle rapidement, pensez-y, sinon le jour ou vous dépasserez le plafond de 34 400 €, il vous faudra facturer 20 % de plus ou accepter de perdre un peu plus de 16 % de chiffre d’affaire.

En espérant avoir répondu assez clairement à vos interrogations.

Bonne journée.

Merci pour ces réponses, mais elles ne correspondent pas vraiment à mes questions.

Quelques clarifications sur ma situation : je suis en auto-entreprise (prestation de service) depuis plus 10 ans (avec une pause SASU au milieu). Je maîtrise parfaitement le côté TVA.
Je sais qu’il est possible de modifier l’activité de mon entreprise pour en faire un hybride ‹ prestation de service/commerce › sans trop de problème (chaque partie ayant son plafond).

Mes questions portent plus sur la manière dont doivent être enregistrées les types d’opérations susmentionnés (revenus d’abonnements et de liens d’affiliations).

Bonjour,

C’est de la prestation de service

Oui mais une boutique de quoi ? D’applications, de produits numériques ou de produits physiques ? Sans plus d’infos impossible de déterminer si c’est du commerce ou de la presta, tout dépend de la nature du produit.

C’est toujours mieux d’avoir une facture (et donc une ligne) par transaction et par client. Mais c’est possible de faire une seule facture par mois pour chacun des clients.

Si vous n’avez pas le nom, le prénom et l’adresse du client et si vous passez par un système de paiement comme Stripe / PayPayl dans ce cas il faut faire une ligne pour chaque paiement avec le reçu de toutes les transcations.

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux