Creation SASU puis SCI (code ape, heritage etc)

Bonjour,
(desolee je n’ai pas les accents sur mon clavier…)
Je souhaite creer une SASU pour achat revente location construction via des professionnels etc (impot sur IS et si plus tard le chiffre d affaires le permet je me remunere en tant que salarie gerant)
Mon choix de SASU : je n’ai pas d’associe pour une SCI, mon concubain est interdit bancaire. En SASU la responsabilite s’arrete a hauteur du capital que j’apporte (1€) alors qu’en SCI je suis solidaire des dettes et responsable en cas de probleme. Ayant vecu un cauchemar immobilier, proteger mon patrimoine si peu soit-il est un critere absolu.

1: Quel est l’avantage de creer plus tard une sci avec ma SASU et moi meme en associes?
Il faudrait payer deux fois, la publication au journal officiel, l’enregistrement des statuts, la foutue taxe CFE a plus de 400 euros pour 3m2 de bureau chez moi, et le pire, faire DEUX comptabilites… l’enfer pour moi. La complexite ne m’apparait pas pertinante. Cela peu etre un avantage mais dans le cas de transmission de patrimoine:

2: Ma situation personnelle:
28 ans, cdi plus pour longtemps, endettee a 33% des Janvier 2020. Maman d’ un petit de 2 ans avec mon concubin. La residence principale m’appartient ainsi que le pret immo.

Si je decede la SASU sera transmise a mon fils mineur actuellement? Mon conjoint n’a pas les connaissances immobilieres et comptables pour gerer une SASU… comment faire si il m’arrive malheur pour que mon fils et mon conjoint continuent de toucher des dividendes sans que la societe soit dissoute… (confier a un gestionnaire de patrimoine de confiance oulala si j’en trouve un…) On ne se mariera pas. Il a des enfants mineurs aussi de son cote il est hors de question que la SASU et/ou la SCI envisagee puisse sortir de ma famille (mes parents, ma soeur, oncles et tantes) et aille en partie du cote de mon conjoint si on meurt tous les deux… ma demande est complexe mais la vie est ainsi faite… on sait jamais :slightly_smiling_face:

3: quel code APE pour ma SASU sachant que je n’ai aucune qualification officielle en immo? Je veux acheter louer en nu ou meuble neuf ou ancien, acheter des terrains les construire puis les louer et investir dans des programmes de crowfunding immobilier si benefices il y a.

Mon premier achat sera un bien avec locataire en place. Maison appartement ou parking a haute rentabilite afin d’atofinancer un pret a 110% les charges, travaux previsionnels et degager des benefices.

Voila beaucoup de questions veuillez m’excuser.
Merci a ceux qui prendront le temps de me repondre, je vous souhaite de bonnes fetes.

Bonjour,

Désolé mais tout sonne faux dans votre raisonnement… Vous commencez par dire qu’il n’y a pas de problématique de transmission dans votre cas… Et tout de suite après vous vous inquiétez de l’hypothèse de votre décès et donc de… la transmission !

Par ailleurs vous mélangez allègrement des activités commerciales, immobilières, financières… dans une unique structure et sans aucune logique d’optimisation patrimoniale. Le tout dans une société au capital de 1€ ce qui est absurde. Et sans capital de départ… Bref, si vous dites sortir d’une première expérience cauchemardesque, il est urgent de vous poser pas que là… Vous me faites peur.

Je n’ai jamais dis qu’il n’y avait pas de probleme de transmission dans mon cas, ou etes vous aller chercher cela…
Ma demande en gros: une seule societe peut-elle avoir plusieurs activites immobilieres et financieres et qu’est il possible de faire en prevision du futur par rapport a mon fils.
Est-il vraiment interessant de creer une sci avec en associes moi meme et la SASU?
Je ne suis pas venue ici pour me faire decendre mais me faire conseiller.
J’ignorai qu’un capital d’un euro est « ABSURDE »
Je n’y connais rien en optimisation patrimoniale sinon je me serai passe de votre aide que j’etais d’ailleurs prete a payer mais je vais m’abstenir si vous parlez a vos client ainsi…
je cherche le maximum d’information justement pour eviter les problemes.
Encore une fois bonne fetes de fin d’annees aux personnes bienveillantes.

Bonjour,

C’est ce qui me semblait ressortir assez clairement du point 1 de votre post.

Oui pour la 1ère partie mais c’est en général largement déconseillé. Pour la 2de partie, données insuffisantes.

Ca l’est, à au moins deux titres :

  • le capital, c’est la mise de fonds qui va permettre à la société de démarrer son activité ; or, les frais de constitution d’une société comprennent déjà, a minima, les frais de greffe et les frais d’annonce légale ; soit plusieurs centaines d’euros ; si vous décidez d’un capital de seulement 1 €, vous allez devoir faire l’avance du reste à titre personnel ! Du coup la charge pour vous reste identique mais avec une structure de capital déséquilibrée : cela a plusieurs inconvénients, je vais immédiatement examiner l’un des plus gros…

  • si vous faites un capital de 1 €, il y aura un seul titre social - part ou action - de 1 € ; cela peut être intéressant dans une optique de gel total de l’actionnariat - illustration : la… BD Largo Winch. Mais en général c’est totalement désastreux : ainsi, si vous voulez transmettre la moitié ou un quart de votre société… vous ne pouvez pas ! Autant dire que cela vous prive de la possibilité de transmettre de façon progressive votre société à votre fils dans le cadre d’un dispositif Sarkozy par exemple ; de plus si vous venez à avoir un ou plusieurs autres enfants, impossible de partager entre eux !

Je suis là pour leur dire ce qu’ils DOIVENT entendre. Ce qu’ils VEULENT entendre, ça ne m’intéresse pas.

Tel n’est pas le cas. Mais vous semblez avoir certaines idées préconçues et j’ai peur que vous preniez un mauvais départ et je tiens à l’évite absolument quitte à le faire au prix d’une intervention un peu énergique. J’interviens sur des forums avant toute chose pour éviter aux gens de faire des erreurs. Si je trouve ce faisant des clients, j’en suis heureux mais ce n’est qu’un bonus.

1 J'aime

Bonjour @Ddd il apparaît clairement au vu de ta situation qu’un rdv avec un avocat est nécessaire.
Tu mélanges beaucoup de choses sur la création de sociétés. Tes objectifs sont multiples et pas suffisamment clair. Et surtout il nous manque des informations sur ta situation financière (que tu as raison de ne pas exposer publiquement ici) qui devront être abordé en détail avec ton avocat.

Dans tous les cas je te prie de modérer ton propos. Tu viens sur un forum pour avoir un retour d’expérience. Il s’avère que tu as la chance d’avoir un avocat dont c’est le métier qui te répond et qui argumente chacune de ses réponses.
La moindre des choses est de commencer par dire merci et ensuite de te demander pour quelle raison il te répond comme cela (je t’assure il est sympa en vrai ^^).
Ensuite je te suggère d’être clair dans tes souhaits, tes besoins, tes rêves, tes contraintes car créer une entreprise ce n’est pas un acte qui se fait à la lelgere. :slight_smile:

Je te souhaite de belle fête de fin d’année avec ta famille.

A bientôt,
Pierre

1 J'aime

Bonjour,

Je pense déjà qu’il vous faut vous poser ( sur une feuille les bonnes questions )
Le statut juridique vient après.

Quelle activité je veux faire ?
Acquérir un bien privé comme acheter une maison (la votre) ? ou une pour mettre en location ?
Vous avez plusieurs décisions
Activité commerciale ? ou simplement activité civile.
L’achat pur à titre personnel par exemple vous avez l’usufruit et votre fils la nue-propriété pour la transmission (voir votre notaire puisqu’il est déjà partie prenante dans les transferts de biens immobiliers.
Vous déclarez à titre privé vos revenus mobiliers + taxe

En cas de société tout transfert de titre engendre une réévaluation sauf si vous donnez 100 % des actions à votre fils (mineur ou pas)
Vous voyez que si vous n’avez pas en priorité clarifier votre projet, il est difficile à un avocat de vous éclairer car il n’est pas là pour vous faire plaisir en disant ce que vous souhaiter entendre mais surtout pour vous mettre en garde de tout risque d’erreur…
Donc je pense que vous devriez vous excuser auprès de ce dernier car vous aurez aussi peut-être les conseils d’un comptable qui vous dira si déjà votre projet est viable ou non…
Revenez après avoir bien ciblez et séparer chacune de vos activités (commerciales et non commerciales) revendre un bien immobilier n’est pas nécessairement commercial.
Bon courage dans votre projet

PS. une SAS n’est pas une SCI et surtout en immobilier in faut le concours bancaire et donc caution personnelle quasiment sur le montant emprunté (donc sci ou pas…

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux