Création Startup avec Cofondeur et employés résidents a l’etranger

Bonjour,

Je souhaite créer une startup numérique d’édition de logiciel pour les entreprises B2B modèle.
Je suis français résident en France et travail actuellement en Suisse en tant que frontalier.
Un des co-fondeurs est français et réside en Suisse.
Un des employés dirigeant est roumain et réside en Roumanie.
Les développeurs seraient français et espagnole.
Dans ce contexte numérique et le travail à distance offert …
… quel est le meilleur modèle pour ce type de startup ?

Maison mère en France, filiale en Suisse et autres ?
Quels sont les obligations si certaines employés sont à l’étranger ?
Dois-je créer le societe domicilié chez moi où existe t’il des alternatives lorsque tous les employés sont distants ?

Merci pour toutes vos réponses d’avance.
Cdlt.

Pour les employés je vois 3 solutions :

  • les employer en tant que freelance (pas top pour les salariés)
  • ouvrir des filiales dans chaque pays ou il y a des employés pour les salarier (pas top pour une petite société)
  • utiliser un outil comme https://remote.com ou https://www.letsdeel.com (il y en a probablement d’autres, ce sont les plus connus) qui sont des sociétés de portage salarial qui ont leurs filiales dans plein de pays dans le monde. Ca coûte un peu d’argent mais ça évite à votre société de créer une filiale dans chaque pays où elle emploie quelqu’un, et ça permet à vos salariés d’avoir un vrai contrat de travail

Pour le reste, niveau administratif/société, je vais laisser les pros parler de peur de dire des bêtises (mais à priori aucun soucis pour que des étrangers soient actionnaires d’une société basée en France).

Bonjour.

Voilàvoilà on arrive y a pas le feu…

D’où la société serait-elle administrée ?


Non au projet d’art 56-1-2 du Code pénal et à la suppression du secret professionnel de l’Avocat. Le secret professionnel est une garantie essentielle des libertés fondamentales.

1 J'aime

Depuis la france.

En ce cas la logique serait une société de droit français.

Pour les employés les contraintes sont à peu près les mes que si on a des salariés français :

  • soit ils sont travailleurs indés soumis à la loi de leur pays de résidence ;
  • soit ils sont salariés ; attention à la détermination de la loi nationale applicable au contrat, ça peut être assez velu.

Mardi 16 novembre 2021 : mobilisation des avocats contre le projet d’art 56-1-2 du Code pénal et à la suppression du secret professionnel. Le secret professionnel est une garantie essentielle des libertés fondamentales.

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux