Cumul SASU et ME

Bonjour à toutes et tous,

Auto-entrepreneur en développement web et conception graphique depuis 2011, je suis actuellement en train de développer un side-project (un site internet de type marketplace de services, dont la monétisation se fera à la commission) et j’ai récemment commencé à faire le tour des statuts possibles.

Le statut qui me semble le plus approprié est la SASU, car je peux cumuler le poste de président associé unique et celui d’auto-entrepreneur pour continuer mon activité actuelle.

Quelques points à noter :

  • Je souhaite conserver mon activité actuelle (ME) comme activité principale et donc séparer les deux projets
  • Je devrai faire appel à des prestataires externes pour le développement et le marketing de mon projet de marketplace (et donc de déduire ces charges)
  • Je compte facturer ma SASU de façon régulière pour les prestations réalisées avec ma ME (développement, design, etc)
  • Je ne compte pas toucher de salaire via ma SASU mais me rémunérer via ma ME (le travail que j’opérerai sur la SASU étant le même que celui que je fournis à mes clients habituels, la gestion de l’entreprise en moins)
  • La SASU et la ME sont deux activités bien différentes et doivent être distinctes (comptes bancaires et compta bien séparés)

Deux questions donc :

J’aimerais savoir si ce plan « tient la route », dans le sens où mon but n’est pas l’optimisation fiscale mais bien de compartimenter mes deux activités, le marketplace étant un side-project. Je continuerai très certainement de travailler pour d’autres clients via ma ME, en tout cas dans un premier temps.

Et si ma SASU venait à devenir l’unique client de ma ME (si par exemple le projet décolle et que je dois travailler à plein temps dessus), cela ne risquerait-t-il pas de poser problème vis-à-vis de l’URSSAF ?

Merci d’avance pour vos éclaircissements.

Bonjour,

En théorie oui.

En pratique il faut que les deux activités soient totalement distinctes. Ici, je suis… circonspect. Je ne puis dire plus, je ne connais pas le dossier.

En tout état de cause je ne suis pas trop fan de cette pratique. Autant rester en EI et passer au réel…

1 J'aime

Bonjour @VincentB et merci d’avoir pris le temps de me répondre :slight_smile:

Pour clarifier le point sur la distinction de l’activité :

  • Mon activité actuelle relève du développement web et de la création graphique. Pour résumer, je fournis des prestations techniques (conception de site internet, design d’interface, création d’identité visuelle, etc.) à des clients professionnels (majoritairement startups et PME)
  • L’activité que je souhaite lancer est un marketplace de services : le site permettra à des artistes et créateurs indépendants et/ou amateurs de monétiser le contenu qu’ils créent grâce à un sytème d’abonnement.

Les deux activités sont donc bien différentes, autant en termes de cible que de nature des services.

En revanche, le marketplace devant être développé (développement web mais également de marque, d’identité, etc) et de nouvelles fonctions ajoutées au fil de son évolution, je souhaite pouvoir travailler dessus comme je le ferai pour un de mes clients habituels, plutôt que d’avoir à passer par un prestataire externe qui ferait exactement le même travail que moi. D’où ma question sur la possibilité de facturer ma SASU de façon régulière.

Je l’ai bien compris. Seulement, je suis hésitant à dire que l’on a ici deux activités suffisamment distinctes…

j suis hésitant à dire que l’on deux activités suffisamment distinctes…

@VincentB Je peux me tromper mais pour moi les deux activités sont tellement différentes (pas la même clientèle, services qui n’ont absolument rien à voir, mode de fonctionnement et business model différents, etc) que je serais vraiment surpris que l’URSSAF considère qu’elles sont semblables. Néanmoins je suis curieux de savoir ce qui vous fait penser que cela pourrait être le cas, j’aimerais beaucoup connaître votre raisonnement sur le sujet.

D’ailleurs, à qui / quel organisme dois-je m’adresser pour obtenir une réponse « définitive » sur le sujet avant de me lancer ? Un avocat ? L’URSSAF directement ?

Bon lundi à tous

Vous :

Règle de base de l’avocat : mes meilleurs moyens ne sont pas dans mon dossier mais dans le dossier de l’adversaire…

Un rescrit URSSAF et/ou impôt peut être utile…

Je comprends mieux la confusion, je vais essayer de clarifier un peu mon propos :

Une partie du travail que je serai amené à faire vis à vis de la SASU (je parle de l’entreprise elle-même, pas de ses clients) est le même que celui que je fais pour mes clients habituels.

Or, l’activité de la SASU elle-même n’a rien à voir avec l’activité de mon auto-entreprise.

Pour faire une analogie, si un comptable ouvre un restaurant, embauche un cuisinier mais s’occupe lui-même de la comptabilité dudit restaurant, est-ce que l’on considère que le cabinet comptable et le restaurant sont la même activité et doivent donc être pratiquées sous la même enseigne ?

Entendu, effectivement c’est certainement le meilleur moyen d’être fixé sur la question. Merci @VincentB :slight_smile:

C’est comme au restaurant : tout est dans les proportions pour chaque ingrédient. :smile:

Vous avez compris que c’est dépendant des circonstances de fait. Je puis rappeler la règle, faire part de doutes mais pas aller au-delà…

1 J'aime

J’entends bien :slight_smile: Je vérifierai directement auprès des services concernés comme vous me l’avez conseillé et mettrai à jour ce topic lorsque j’aurai un retour de leur part. Bonne semaine à tous !

Bonjour @livai Livai,

C’est marrant, je tombe sur votre topic alors que je suis justement en train de me renseigner sur le montage de ma société bien que je ne sois pas tout à fait dans la même situation que vous.

  • Je lance également une Marketplace de service (cuisine) donc business model en commission.
  • Mais nous proposerons également des prestations à la carte à notre cible B2B pour booster le communication digitale (création de contenu, site vitrine, réseaux sociaux, etc.).

Ca veut donc dire que nous aurons des sources de revenus multiples. D’après mes recherches jusqu’à présent, c’est lors de rédaction du statut de la SAS/SASU que tout ce joue.

En effet, comme j’aime bien approfondir ma veille en me baladant dans les mentions légales des projets similaires :laughing: j’ai constaté que la plupart des startups sur le secteur choisissait:

  • de créer une SAS/SASU avec une dénomination sociale différente (ABC company)

  • et SURTOUT que le secteur d’activité était assez générique (« spécialisée dans le secteur d’activité des portails internet » ou encore « spécialisée dans le secteur d’activité de l’edition de logiciels applicatifs. »).

Ainsi mon hypothèse et donc qu’on peut sans doute créer une Société de création de Site, et créer sa propre plateforme sous cette même société avec un nom commercial différent. Bon, j’ai l’intention de faire confirmer cela par des personnes/instition compétentes au moment de l’immatriculation.

Peut-être est-ce dans ce sens qu’il faudra creuse ce propos de @VincentB

Je l’ai bien compris. Seulement, je suis hésitant à dire que l’on a ici deux activités suffisamment distinctes…

Techniquement, ce n’est pas vous qui « monétiser » le contenu des artistes. Vous proposer juste la solution technique. L’exemple comptable/restaurant est différent parce que ce n’est pas le même corps de métier à mon avis.

Si vous avez plus de retours, je suis intéressé en tout cas.

Cordialement

Là on a deux activités différentes, je ne suis pas furieusement hostile à ce que l’on fasse une ou deux sociétés, :smile: à votre choix. Si elles ont des outils de production distincts, on peut en faire deux. Si vous préférez limiter les frais de gestion, une seule.

'faudrait mieux avant… ! :disappointed_relieved:

1 J'aime

Ah mais bien sûr, j’entendais par là: quand j’entamerai véritablement la réflexion autour de l’immatriculation car pour l’instant, je teste l’idée tout en me documentant sur les étapes à venir.

Exact, je pense qu’on privilégie une seule société lorsque sur le long terme, on espère qu’une activité (la plateforme) soit suffisamment rentable pour s’y consacrer entièrement. Mais au début, on aura toujours besoin d’autres sources de revenus… Ou encore lorsqu’on a des activités complémentaires (les médias 100% qui montent leur régie pub et finissent par faire le même travail qu’une agence de com)…Puis le fait de ratisser large dans la dénomination de l’activité permet aussi de pivoter plus facilement.
Dans tous les cas, il faut les conseils d’expert-comptable!

Grrrrr ! :rage:

@livai je ne comprend pas pourquoi tu souhaites faire aussi compliqué. :slight_smile:
Développe ta marketplace sans t’auto-facturer, quand tu génères suffisamment de CA change de statut (quitte la ME) pour une SASU ou une EI (à valider avec un avocat à ce moment là).

Fait simple sinon tu vas galérer.
Tout ce que tu présentes comme montage ressemble furieusement à de l’optimisation pour l’URSSAF. Et tu as autre chose à gérer qu’un contrôle URSSAF. :wink:

My 2 cents,
Pierre

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux