CV d'entrepreneur, mode d'emploi pour le présenter?


(Thomas Gratier) #1

Antérieurement salarié, j’avais un CV découpé comme ci-dessous

  • Informations personnelles
  • Accroche
  • Expériences
  • Formation
  • Compétences informatique
  • Compétences complémentaires (plus humaine et plus méthodologique)
  • Centres d’intérêts

La partie Expériences commençait à devenir astronomique (5 - 6 postes différents en 8 ans) + liste des projets en SSII
Je souhaite pouvoir reprendre mon CV en améliorant sa lisibilité.
En effet, lorsqu’on rencontre des clients ou même lorsqu’on présente son activité d’indépendant, le CV semble avoir encore son importance.
J’avais vu qu’il était possible de faire un CV par compétences mais en cherchant un peu, ce type de CV semble peu apprécié par les RH dans un contexte salarié.
Sous quelle forme vous présentez votre CV au final? Des avis sont bienvenus!

Merci


(Chrystel) #2

Un CV se lit en moins de 10 secondes et ce qu’on s’attend à voir en premier, se sont les compétences.
Les expériences argumentent, développent seulement ces premières.
Si vous cherchez à acheter des légumes, vous allez d’abord chercher un primeur ( informations personnelles) avec une signalétique claire (l’accroche). Puis vous regardez les premiers légumes (les compétences) et si ils vous plaisent à l’oeil, vous lisez leur provenances (expériences et formation).
Personnellement, si je ne vois que 3 types de légumes sur l’étale, je ne m’arrête pas.

Il faut penser votre CV en terme de carte d’identité professionnelle, voire un menu de restaurant.

J’ajouterais que le primeur ne va pas noter sur ses pancartes comment sont plantés, soignés, ramassés et stockés ses légumes. Par contre, il va vous l’expliquer si vous le lui demandez (c’est l’entretien).
Pour finir, si vous en mettez trop dans votre CV, vous n’avez plus rien à dire dans votre lettre de motivation, ou dans un prospect écrit. Sachez attiser la curiosité :-).

A titre perso, je ne présente pas mon CV à mes clients, mais plutôt mes méthodes pour éviter toute confusion aux yeux du clients.

Bon courage:-)


(PERSONNAZ) #3

Bonjour !

Personnellement je suis convaincue que le CV n’a plus lieu d’être lorsqu’on dirige une entreprise…

Votre carte de compétences, oui, vos références, oui, un CV, non !

C’est à mon sens comme si vous vous placiez en demandeur, alors que vous être un “offreur” de service.

Question de point de vue !

Dans ma partie on demande souvent le CV des responsables, je ne présente jamais un CV sous sa forme classique…
Pourquoi ? Parce qu’on ne sollicite pas un marché, on propose une offre, c’est très différent :slight_smile:

Bonne continuation !

Gladys


(Jp Valery) #4

Personnellement pour ma recherche d’emploi ici à Montréal j’avais fait un site AdopteUnFrancais.ca (je ne linke pas car désactivé aujourd’hui) et un CV à mon image.

Et c’est le à ton image qui compte. Au delà de la présentation de ton parcours, c’est surtout le premier contact souvent que tu auras avec un recruteur. Et pour moi, ça ne sert à rien d’avoir un CV qui ne te correspond pas. Donc je te dirais que mon meilleur conseil serait “fais comme tu le sens”.

Je recommande néanmoins le CV sous forme de site web. Ça te permet de bien détailler tes expériences, tes compétences, ton profil,… chose que tu ne peux pas faire sous une forme A4. Puis cela démontre des capacités d’innovation, de créativité, et de maîtrise des outils informatiques. Une plus value certaine pour un candidat aujourd’hui.

Et j’anticipe ceux qui diront “Oui mais un CV trop singulier te fermera des portes”.
Primo, est ce que si j’ai la créativité de faire un CV singulier, une entreprise trop classique et fermée serait la meilleure entreprise pour moi ?
Deuxio, peut-être qu’il fermera des portes, mais combien en ouvrira-t-il ? :wink:


(Thomas Gratier) #5

Bonjour,

Merci pour les retours. Sur la partie, le CV n’a pas lieu d’être quand on dirige une entreprise, je ne suis pas 100% pour 100% d’accord.

Je vous rejoint sur le fait “Votre carte de compétences, oui, vos références,oui”. J’ai un site Internet encore en cours qui met en avant cela en tant que société.

Par contre “CV, non” je ne partage pas votre point de vue même si je le comprend car du point de vue commercial en première approche, cela se défend.
Plusieurs cas potentiels où votre affirmation ne me paraît pas adaptée :

  • Le client est attachée à la personne plus qu’à la société qu’il a en face pour se décider si on est sur de la prestation “ouverte”, où le besoin n’est pas encore bien défini. La communication “plaquette” n’est pas toujours suffisante.
  • Lorsque je répond à un appel d’offres ou même que je dois convaincre que je suis la bonne personne, je suis un membre de la société et si je suis sur le projet, je ne le suis pas en tant que dirigeant mais personne de l’équipe.
  • Lorsque je répond à un appel d’offres en groupement, ce n’est pas la société qu’ils recrutent mais le membre de l’équipe

Dans ces cas au moins, je pense que le CV reste encore utile et donc ma question reste encore valide : c’est à dire quelle forme lui donner?


(PERSONNAZ) #6

Bonjour,

Répondre aux appels d’offres est mon métier, et pourtant je n’ai jamais inséré de CV sous sa forme classique dans un dossier de réponse, pour la bonne raison qu’en commission, on n’a pas du tout le temps d’analyser un CV, qu’on ne le perçoit pas comme un recruteur. Vous devez, dans cette situation précise, faire ressortir immédiatement les éléments clés (compatibilité avec le marché, atouts dans le sens du besoin, légitimité sur tel point…).

Donc, je persiste : dans ce contexte en particulier, un CV n’a qu’une issue : ne pas mettre en valeur les points-clés. Et donc ne pas apporter ce qu’il devrait.

Que ce soit en groupement ou en individuel, vous devez miser sur l’homme et non sur la seule société. Ce qui intéresse l’acheteur, c’est la personne qui va piloter/gérer/intervenir. Légitimité/compétence/avantage sont les maîtres mots lors de l’analyse de la partie “CV”.

Après, chacun son point de vue bien sûr :slight_smile:


(Thomas Gratier) #7

Merci pour le point de vue.
Ma conclusion individuelle est que je vais garder et maintenir le CV pour mon usage propre pour extraire mes compétences à mettre en avant lorsque je vend une prestation ou que je veux montrer ma légitimité.
Dans tous les cas, ce ne sera pas le CV au sens classique qui devra être mis en avant.
Il ne m’apparaît pas important de consacrer trop de temps à le mettre à jour car selon vos retours, ça n’en vaut pas le coup.

Merci encore et effectivement chacun son point de vue, y compris le droit de le réviser :wink:


(Chrystel) #8

Un outil plutôt sympa et une bonne alternative au CV classique :smiley: saisir ici la description du lien


#9

Bonjour @ThomasG77,
Dans la forme, je ne sais pas, si j’étais toi, je présenterais le CV en fonction de l’entreprise ciblée / secteur d’activité (on parle bien de cv, pas de profil linked).
C’est à dire transférer tes compétences pour plus de pertinence.


(Julien Dubreuil) #10

Je rejoins @Isa sur son très bon point ! En général les gens aime parler d’eux mais ils aiment encore plus quand on parle d’eux et que l’on fait sortir les bons points (ça doit être notre nature humaine). @ThomasG77 axe ton CV en fonction du poste et de l’entreprise que tu veux atteindre, c’est la meilleur façon de leur montrer qu’ils t’intéressent.


(Félix PAPALE) #12

Bonjour, très bonne approche.avez vous des exemples svp??
cordialement FP.


Proposé avec ❤️par Camille Roux