Développement marketplace en statut AE

Bonjour,

Je vous contacte car je suis en train de créer une marketplace en statut AE. Voici le business model que j’ai en tête :
-coût d’inscription
-commission sur les ventes

Pour les coûts d’inscription, ce n’est pas dérangeant, il suffit d’éditer une facture HT.

En revanche, pour les ventes et commissions, je ne sais pas comment faire, 2 idées :
-encaisser le montant total (donc HT+TVA), prélever ma commission sur le montant HT, puis transférer le montant restant aux marchands ? A ce moment-là, que dois-je déclarer ?
-le marchand encaisse la totalité à la commande - montant de la commission (calculer sur le montant HT)

J’imagine qu’une solution comme Stripe (que j’utilise déjà pour plusieurs clients), est une bonne solution dans ces deux cas.

Quel cas est possible et le plus adapté, dans le cadre d’une marketplace gérée par une AE ?
A noter que cette AE pourrait évoluer en société à l’avenir.

Je vous remercie par avance,
Cordialement,
Vincent / DopSim

Bonsoir.

Peu importe le mécanisme que vous utiliserez. Votre encaissement ce sont les commissions. C’est ce que vous facturez. C’est donc le CA que vous déclarez en tant qu’AE.

Bonsoir,

Merci pour votre réponse.

Donc si je comprends bien, si j’encaisse le montant total (par exemple 30€), et que je prends 2€ de commission (et reverse 28€ aux clients), je déclare 30€.
Si j’utilise une solution qui permet de faire encaisser directement le marchand (28€), et pour moi récupérer 2€ directement sur mon compte, je dois déclarer 2€ c’est bien cela ? (ou le client encaisse les 30€ et je lui fais une facture de 2€)

Est-ce que cette activité relève du BIC (car dans un but commercial), ou bien BNC (car je propose un serveur de mise en relation pour de la vente en ligne) ?

Merci

Non. C’est 2 € dans les deux cas. Lorsque vous encaissez 30 vous ne facture pas 30 mais 2.

Bonjour
ATTENTION : ce que vous envisgez s’appelle un mandat. Il existe deux types de mandats qui ont des conséquences type RCP et fiscal très différentes. Il existe de la documentation disponible sur le net. Regardez bien et pensez à la fois au formalisme juridique (contrat) et l’assurance RCP
PhS

Pour compléter ma réponse les règles comptables et fiscales sont la traduction du contrat et induisent donc la prise en compte du chiffre d’affaires
Sur un sujet comme celui-là je vous suggère de prendre un véritable avis professionnel

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux