E-commerce et produits physiques à faibles marges, comment réussir sans être au black ?


(Le-petit-Dragon-du-CAC40) #1

Bonjour,

J’ai une boutique d’Ecommerce qui vend des produits d’épicerie et de thés qui sont des produits à bas prix en général.
Je ne peux pas me permettre de trop augmenter les prix compte tenu de la nature des produits et du marché.
J’ai des commandes régulières et je gagne presque un Smic.

Cependant, mon statut d’auto-entrepreneur et les cotisations trimestrielles me retirent beaucoup, je déclare à chaque fois ce que je facture aux clients.
Et donc au final, je fais peu de bénéfices en étant trop honnête et tout déclarer.

Je n’ai pas de local à gérer, il s’agit de ma maison individuelle et vente en ligne. Les charges concernent surtout les emballages (sachets et cartons, étiquettes, commandés à Raja), le prix des marchandises acheté aux fournisseurs, l’assurance professionnelle, les prix des livraison colissimo (pour ce dernier, je facture aux clients, bien sûr).

Voilà, y a-t-il une solution à mon problème ? Ou bien le statut-autoentrepreneur est-il déjà le plus avantageux avec le moins de charges possibles ?

Si je pouvais déclarer mon CA auto-entrepreneur sans les tarifs des frais colissimo, ça résoudrait mon problème, mais je suis obligé de les facturer aux clients et donc je dois les déclarer dans mon CA… Bref, je ne vois pas de solutions. Si vous pouvez m’aider, je vous en serai particulièrement touché.

Bien à vous.


(Vincent BILLETTE) #2

Bonjour,

Cela n’a pas l’air comme ça mais votre cas est très intéressant. :slightly_smiling_face:

C’est presque un cas d’école en fait.

La grosse question à se poser c’est : est-ce que ça ne serait pas plus intéressant de faire une compta au réel et de sortir du régime du micro ? Vous pourriez alors déduire toutes vos charges… et si elles sont supérieures à la déduction forfaitaire qui caractérise le régime micro, vous réduiriez votre base imposable et la base de vos cotisations.

Le régime du micro est séduisant en raison de sa simplicité ; mais il n’est pas du tout intéressant si on a des charges et que l’activité décole… ce qui ressemble furieusement à votre situation !

Faites une petite simu, pour voir.

Je n’aime guère le régime du micro, j’avoue. On y reste trop longtemps. Et on se fait à tort une montagne des obligations comptables sur une TPE au réel…


(Le-petit-Dragon-du-CAC40) #3

Bonjour Vincent,

Je vous remercie tout d’abord de votre réponse et d’avoir pris le temps de commenter.

Oui, c’est ce que je m’étais dit aussi. J’ai fait quelques simulations et il s’est avéré que le régime micro-entrepreneur correspondrait toujours le mieux à ma situation.

Mais je ne suis pas étonné, je fais un CA de 1000 à 1300 euros par mois, et c’est plus aussi un bon complément de revenus pour l’instant. Je ne pense pas que mes faibles chiffres permettent encore de dire que le régime réel s’impose sans conteste comme le plus bénéfique pour moi, au stade actuel.

Mais c’est vrai que quand on vend des produits à faible marge (type épicerie ou thé), en Ecommerce, ça reste un handicap en auto-entrepreneur. Je n’ai pas trouvé de solution et je ne pense pas que j’en trouverai, à part trouver des moyens de “tricher”… Et si je devais facturer la TVA en régime réel, je serais obligé d’augmenter les prix et pour ma niche particulière, là aussi, c’est plus compliqué sans perdre de clients.


(Vincent BILLETTE) #4

Vous ne facturez pas plus la tva au reel qu’au micro, la franchise s’applique pareil. :slight_smile:


Proposé avec ❤️par Camille Roux