[Echange de bonnes pratiques] Bien gérer son stress

Bonjour à tous,
nous sommes à différents niveaux de la création d’une entreprise. Etant moi-même en pleine création de la mienne, je m’aperçois que je ressens un certain stress, une certaine pression autour de ce projet. Il me tient à cœur et je souhaite le voir réussir, comme chacun pour son propre projet je pense.
J’ai quelques méthodes de gestion du stress que j’ai apprises mais je me suis aperçu que chacun avait ses recettes et je pense que ça peut être utile de se les échanger, même si elles sont assez personnelles. Après tout, ne serait-ce que connaitre d’autres méthodes que la sienne peut être utile !
Par exemple, pour bien gérer mon stress et parfois mon impatience, je fais régulièrement de l’escalade. Ce sport me demandant d’être pleinement à ce que je fais, j’oublie de stresser et de ronger mon frein sur certains dossiers…
A vous !

1 J'aime

Salut,

Je pense qu’il faut savoir relativiser.

Rares sont les projets courts en temps. Tu rencontreras souvent des situations compliquées et potentiellement stressantes, mais elles sont localisées.

Connais-tu le dicton « think global and act local » http://en.wikipedia.org/wiki/Think_globally,_act_locally ?
Avoir cette attitude permet de court-circuiter un état de stress : tu sais que ton/tes problème courant est local, presque éphémère et qu’une fois corrigé l’entreprise aura fait plusieurs pas en avant, et le/les problème laissera place à un nouveau.

Faire du sport, de la veille, aller à des meetup, rencontrer des gens réellement permet aussi de lever la tête et d’éviter le stress.

Enfin, certains sont stressés par nature et ont vraiment du mal à s’améliorer, auquel cas il faut je pense éviter de diffuser le stress aux autres (employés, associés, etc.), encore plus si tu as à manager, mais c’est peut être un autre sujet.

3 J'aimes

Merci Benjamin, effectivement relativiser et mettre les choses en perspective aide beaucoup. Après, on parle des heures de boulot d’un entrepreneur dans un autre fil, là on évoque le sport, les sorties et le networking… au final tout est lié. Notre équilibre émotionnel à notre environnement social, notre réussite professionnelle à notre environnement pro… Par contre, on peut effectivement avoir des coups de stress et il est bon d’être préparé.

1 J'aime

Pour appuyer les propos de @benjamin_bnds, j’apporte mon expérience :
Le samedi matin est mon rituel piscine, ça me permet de garder la forme et de me sentir bien dans mon corps et ma tête. Comme c’est moi qui le décide, je sens vraiment que je me fais du bien.
Autre vertue de la piscine, quand j’ai des soucis ou que j’ai besoin de faire le vide, j’ai tout le temps qu’il me faut pour le faire ou réfléchir. L’effort augmente la force physique et mentale. En général, j’en sors avec pleins d’idées et de nouveaux horizons. Le sport est de toute façon l’antidépresseur le plus efficace qui soit, à toi de trouver ce qui te convient le mieux !

Quand j’ai le cafard ou quand je suis démotivée (ça marche aussi), je sors rencontrer des gens, va cueillir les bonnes ondes ailleurs si elles ne sont pas chez toi.

Autre solution, quand une tâche est complexe à accomplir, fais un marathon avec un(e) ami(e) sympa et qui veut bien te donner un coup de main. J’ai fait mon proto avec un ami dev toute une nuit comme ça. J’ai appris plein de trucs, on s’est éclatés avec nos pizza/redbull et à la fin, j’étais ravie d’avoir un site qui marche. Il a pu m’apporter la vision qui me manquait.

Oublie pas de manger sainement, trouve des recettes faciles à faire pour optimiser ton temps ou sinon, tourne toi vers de la livraison de repas sains à domicile. Je ne parle pas de Alloresto ou autre, il s’agit d’entreprises qui livrent chez l’habitant ou point relay, des plats pour ta semaine Ce n’est pas plus cher que si tu faisais tes courses, les produits viennent de l’agriculture bio française et le catalogue de plats est varié. Le but est de passer sa commande le lundi, tu choisis les plats pour chaque jour et tu reçois le tout pour ta semaine complète. Tu as juste à faire réchauffer au four ou au micro-onde et le tour est joué !
Parce qu’on oublie de se faire du bien. Voilà ! :smiley:

Ah et puis ce petit slideshare sur comment transformer les obstacles en opportunités :

http://fr.slideshare.net/ryanholiday/10-strategies-for-turning-obstacles-into-opportunities

Ca peut effectivement jouer sur le moral/stress.

Je confirme des éléments énoncés par les autres membres:

  1. du sport, en particulier du « cardio » (course à pied, vélo, natation) dont les effets anxiolitiques naturels sont la meilleure réponse à la bêtise des… anxiolitiques artificiels. Au-delà d’un certain temps et d’une certaine intensité (propres à chacun suivant son entraînement), le cerveau secrète des endorphines qui assurent une sensation d’euphorie ; tout peut arriver, on pourrait déplacer des montagnes. C’est donc particulièrement adapté le matin au lever, on se sent prêt pour tout événement dans la journée…
    De plus, l’aspect régulier (et « routinier » mais dans le bon sens) du cardio permet de se concentrer sur soi, sa respiration, ses sensations, ses idées, ses plans… Vous voyez la suite: on met ses idées au clair, on élabore des stratégies ; à nouveau, avec les endorphines aidant, on met au point des stratégies positives, ambiitieuses.
    => En somme, c’est aussi efficace que certaines drogues dures, sauf que c’est légal, sain, gratuit, et qu’il n’y a pas besoin de dealer :slight_smile:

  2. une alimentation saine et « énergisante ». Donc tout aliment naturel, digeste, qui apporte des calories et qui est facilement « intégré » par l’organisme.
    Vu ce qu’on trouve dans les rayons aujourd’hui, le choix est peu évident… Pourtant il en existe de nombreux, regardez sur le net « régime paléo » ou bien les ouvrages « The Warrior Diet » et « 4 hours body » (de Tim Ferris, le fameux auteur de « 4 hours workweek »). Les deux principaux « fléaux » à éviter : le sucre blanc et les céréales raffinées. Les aliments qui en sont dérivés plaisent beaucoup au palais, à l’organisme aussi car il y a addiction rapide vu leur action sur les « récepteurs du plaisir » au niveau du cerveau. En arrière-plan, leur absorption génèrent des pics d’insuline, donc fatigue, accoutumance (dès que le taux de sucre descend, le corps en réclame), stockage de graisse.

[Edit du 14 mai] : Pendant près de 10 ans, sans savoir pourquoi, j’avais acné et pharyngites chroniques (5-6 par an). Je « soignais » à coup d’antibiotiques… Du jour au lendemain, en supprimant lait de vache (à cause du lactose) et charcuterie, tout a disparu. Ces maux étaient des signes envoyés par l’organisme pour signaler des « poisons » externes ; mais la médecine contemporaine « occidentale »… préfère soigner en vendant des médicaments, que prévenir.

  1. la méditation « pleine conscience ». Après quelques semaines de pratique (presque quotidienne, juste entre 5 et 20 minutes), j’ai constaté une nette amélioration de ma concentration et une « paix intérieure ». Je n’entre pas dans les détails car mon post est déjà long :stuck_out_tongue:

[Edit du 14 mai]
4) la marche : dans l’esprit « cardio », la marche rapide en environnement « non stressant » bien sur, est un excellent moyen de méditation, concentration, pour clarifier ses idées. Le « gauche-droite » rapide et régulier de nos pas agit sur le cerveau qui génère là aussi des hormones anxiolitiques (mais ce ne sont pas les endorphines, car sont secrétées pour pallier à une souffrance physique, cf. le sport cardio mentionné au-dessus).

2 J'aimes

Merci à tous de vos réponses. Je suis content de voir que vous êtes sensibilisés à la question du stress, peut-être est-ce comme l’a dit Camille dans un autre post, signe qu’il y a une génération d’entrepreneurs qui fait attention à sa santé et à l’équilibre vie pro/perso.
Pour ce qui est de l’hygiène de vie, n’oublions pas le recours aux excitants qu’il faut savoir maîtriser. Thé, café et boissons de ce genre sont des substances qui rendent parfois plus perméable au stress. Les sucres raffinés sont effectivement à proscrire.
Au niveau de la nourriture, la suggestion de Camille de se faire livrer desplats peut être une solution, personnellement, le fait de faire la cuisine est un bon sas entre le moment où je bosse et celui ou je me détends, y compris dans la journée. Du coup, j’aurais du mal à abandonner l’activité…
Enfin, pour ce qui est de la pleine conscience nicocasel, je serai curieux de savoir quelle approche tu as. Celle de John Kabat Zinn, ou plus Matthieu Ricard? Je m’y mets depuis un mois ou deux maintenant avec le bouquin de Christophe André qui est vraiment super et que je conseille à mes clients.
Est-ce que chacun d’entre vous connais la PNL? J’utilise les ancrages pour gérer certaines situations et c’est vraiment utile, discret et facile à mettre en place.

2 J'aimes

Concernant la pleine conscience: j’ai lu aussi ce bouquin de C. André :slight_smile: ainsi (comme tu l’as anticipé) que « L’art de la méditation » de Matthieu Ricard.

Un autre « classique » : « Bonheur de la méditation » de Y. M. Rinpotché.

Et celui que je préfère, pourtant moins connu : le fascinant « Nouvelle terre » de Eckhard Tolle. Avec les trois fameux « non-jugement », « non-résistance » et « non-attachement » et la démonstration de notre esprit qui est comme un « singe fou dans une cage », j’ai vraiment progressé.

1 J'aime

Eckhart Tolle j’aime bien les audios de certains de ses livres, sur le portable, quand je dois voyager, c’est vraiment l"idéal pour se recentrer… Tu as lu l’art du calme intérieur, un livre d’extraits de lui assez cool à feuilleter…

Bonjour, je m’occupe d’entrepreneuriat et je suis femme d’un entrepreneur anxieux voire angoissé. Je l’aide à réduire son stress en faisant un truc qu’il ne sait pas faire : je prends ses projets / concepts / idées qui sont toujours un peu « globales » et je les découpe en « actions » voire en « tâches » sur Excel avec lui. Soudainement, il transforme une « masse informe de trucs à faire » en « plusieurs petits trucs simples à faire » et ça l’aide !

Ayant moi-même été chef d’entreprise avec plus de 35 salariés à gérer, je vois un peu ce que c’est ! Donc, en outre, j’ai ritualisé l’apéro du samedi soir et du dimanche soir en famille en jouant au Uno (notre fils a 6 ans).

5 J'aimes

Le découpage d’un « tout global » en objectifs / tâches / sous-tâches et un des fondamentaux de tout projet réussi car… terminé. Exit la procrastination.

2 J'aimes

C’est effectivement ce que je fais avec mes clients en coaching: on peut manger une baleine, mais une bouchée à la fois!

1 J'aime

Sujet passionnant et CRUCIAL !
Pour ma part, depuis un an, je coupe toute distraction pendant au moins 1 heure entre midi et deux, très efficace.
J’ai la chance de d’avoir une petite terrasse ensoleillée pour lire et/ou écouter de la musique tranquille !
Très efficace :wink:

2 J'aimes

Sujet très intéressant !
Pour ma part j’ai découvert un moyen simple de déstresser, la plongée !

Très efficace !

Hello les entrepreneurs, de nouvelles recettes face au stress?

Pour rajouter ma pierre à l’édifice, rapidement :

  • Apprendre et comprendre le zen : Avec une bonne ascèse, cela permet notamment de se couper de son activité professionnelle et réellement profiter de sa vie personnelle.

  • Trouver un bon exercice de visualisation qui fonctionne pour soi (regarder vers l’ancrage ou le centrage), cela permet de le mettre en place quand on se sent pris dans la « vague » et de surfer dessus plutôt que de se laisser immerger.

  • Le sport, tout bêtement. C’est une forme de méditation moderne très efficace. Liée à une pratique méditative adaptée, il permet de mieux comprendre son corps, sa respiration et son mental. Idéal pour chasser les mauvaises pensées, être bien en phase avec ses besoins et revenir à l’essentiel.

Bon courage à tous :slight_smile:

1 J'aime
Proposé avec ❤ ️par Camille Roux