En quoi l'Inbound Marketing est-il différent ?


(Laurent Delpier) #1

En faisant des recherches j’ai compris que l’inbound marketing était l’ensemble des techniques qui servent à attirer les internautes à soi, plutôt que de les solliciter comme avec le marketing traditionnel.

Pourtant les marques ont depuis longtemps mis en place des programmes de fidélité, ou des programmes CRM, à partir desquels l’internaute faisait la démarche de s’inscrire… vous me suivez ?
Donc en quoi est-ce si différent ? Y a-t-il vraiment rupture ?


(Nicolas Deverge) #2

Bonjour,

Le marketing traditionnel qui fonctionnait depuis longtemps n’est plus aussi efficace.

Avant, c’était le mode “push” : on poussait de la pub vers les clients.
Aujourd’hui, c’est du “pull”, les clients cherchent et c’est eux qui viennent vers l’entreprise / le produit.
Nous sommes dans l’ère du “client informé” (cf le très bon livre de Dan Pink : “To Sell Is Human”).

Pour revenir à l’inbound marketing, ça permet de faire venir des clients, autour d’un sujet d’expertise précis, et donc de capter le client en démontrant d’abord un savoir faire.

Nicolas


(Philippe Larcher) #3

Pas trop ^^

Le programme fidélité n’est pas un moyen d’être découvert !

La différence n’est pas avec “avant” mais avec le marketing d’interruption, l’inbound étant un marketing de “permission”.
La distinction push - pull de @nico est très parlante.

Pour être concret, c’est la différence entre : une publicité qu’on va imposer à une audience large (TF1…) vs un livre blanc qui sera découvert par le client lors d’une recherche de solution.

Mais les stratégies inbound vont plus loin que la création de contenu, il s’agit de construire un process cohérent d’un bout à l’autre du “funnel” (création de contenu pour chaque étape, promotion du contenu, capture des leads, lead nurtering, vente).

J’ai passé la certification HubSpot Inbound Marketer, tu peux faire de même ou suivre le cursus qui va avec si tu veux approfondir le sujet. J’ai aussi inclus les liens vers 2 articles que j’ai écrits sur le content marketing.


(Laurent Delpier) #4

ok je comprends, donc on fait c’est le passage à un mode de communication où la marque met en avant son expertise via des supports que l’internaute recherchera (livres blancs, infographies…) qui marque la différence avec les techniques de marketing traditionnel, où la marque délivre un message en masse.
Si l’inbound est moins cher et plus efficace, est-ce que vous pensez que les marques vont abandonner le marketing traditionnel, au bénéfice de l’inbound ?


(Nicolas Deverge) #5

Je pense que le marketing traditionnel a encore de longues années devant lui. La fin de la publicité n’est pas pour bientôt.

Je ne pense pas faire de recherches actives pour acheter mes prochains yaourts par exemple…


(Laurent Delpier) #6

Je ne pense pas faire de recherches actives pour acheter mes prochains yaourts par exemple…

Justement c’est intéressant. Prenons par exemple la marque Danone. Le discours de marque est développé autour du bien être et de la nutrition équilibrée. En mettant le bénéfice produit plus en avant que le produit lui-même, y aurait-il une opportunité pour Danone de créer un “funnel” autour de ses valeurs, pour accroitre ses ventes, qu’en pensez-vous ?


(Philippe Larcher) #7

Il y a des “consommacteur” et des “orthorexiques” qui peuvent éplucher le web pour choisir leurs prochains yaourts bio, fair trade, locaux, sans gluten, sans lactose, vegan, sans soja, sans OGM. :stuck_out_tongue:


(Karim) #8

L’inbound marketing et une stratégie issue de du permission marketing, stratégie conceptualisée par Seth Godin mais qui existe depuis des décennies.

Un ex. simple: les conférenciers qui attirent à eux des prospects pour vendre des formations et du coaching.
=> on attire à soi le prospect en lui fournissant du contenu de qualité (la conférence), on laisse, en fin de présentation ses coordonnées/site web, pour attirer les personnes, le prospect va discuter avec le conférencier lors de l’apéro/discussion, intéressé c’est lui qui laissera sa carte au conférencier… le conférencier le recontacte pour proposer une session de formation

Le marketing internet n’a absolument rien inventé, il faut vraiment se méfier des soi-disantes techniques “révolutionnaires”.
La pluparts des marketeux du web profitent de l’ignorance de leurs prospects pour leur faire croire qu’un nouveau concept va faire vendre plus.

Je te conseille fortement la lecture du Mercator pour entrer dans le monde du marketing et t’en rendre compte par toi même.
En comprenant les concepts fondateurs, les petites techniques (vendues comme de grands concepts) te seront plus facilement compréhensibles et reproductibles.

Pour en revenir à l’inbound…
Il y a 5 ans, tous les marketeux du web vantaient cette technique et que font ils maintenants?
De la pub sur Facebook, sur Google et cie… tout ce qu’ils décriaient il y a quelques années.

Par ce qu’on ne peut pas se focaliser que sur un axe, tout simplement.


(Matthieu Walckenaer) #9

Je te conseille de regarder les webinars et livres blanc de la société IKO Sytem à ce sujet.

Leur métier c’est d’aider les sociétés à mieux faire de la prospection pour leurs offres BtoB mais ils ont partagé beaucoup de contenus autour de la génération de lead et de l’inbound marketing…


(Laurent Delpier) #10

Merci je vais regarder ça!


(bensoussan) #11

Bonjour,

L’ancêtre de l’inbound marketing = le marketing entrant, s’appelait ‘la Newsletter’…. MDR! personne ne l’a vu venir la petite newsletter. Comme un soldat isolé perdu dans le bas des pages, et désormais, c’est une armée entière de méthodes qui vous scrutent en disant merci aux cookies!

Tenez, prenez un exemple, allez voir le site verychic.com. Je dis bravo. Ce ne sont pas des génies en la matière mais ils ont compris un détail. Avant d’entrer sur le site, il faut s’inscrire, dés lors, votre email entre dans les antres d’une automatisation d’e-mail qui agit en fonction de ce que vous faites. Voyez le site westwing.fr qui vend du mobilier et qui là aussi à choisi une automatisation de l’email, incroyable.

En quoi l’inbound Marketing est-il différent?

60% des visiteurs sur un site achèterons dans 1 ans si vous ne les entretenez pas, d'informations.

Prenons un exemple: vous avez tous comme moi un ami commerçant qui est debout du matin au soir à attendre le passant qui pour 80%, dit :« Oh je regarde… » Cette phrase assassine qui viens en réponse à :« Je peut vous aider…… » ah ça me fait penser à ce charmant Helmut Fritz quand il traine la vendeuse de c…….e (chut c’est un gros mot) et que fait votre ami commerçant? Ben rien, il peut rien faire (le pauvre….) on s’en fout, il n’a qu’à changer de métier après tout, seuls ceux qui ne se réinventent pas méritent de mourir de faim.

En fait, pour éviter d’avoir à faire une effraction et rentrer chez les gens, on va devoir leur coller au dos, et comment? grâce à ce mot magique le Lead Nurturing, en français, cela s’appellerait de l’alimentation de Lead mais on va rester sur notre terme sympathique ‘le Leads Nurturing’ qui veut dire « NOURRIR UN LEAD », en fait on va le suivre à la trace sur chacune de ses interactions. Et c’est en cela que cette ‘science’ est formidable!
Si cela vous intéresse, je pourrais vous en dire davantage.
A bientôt.


(Tommy Jarnac) #12

de très bonne réponses ici, merci à tout le monde c’est enrichissant! Pour ma part, je décrirais l’inbound marketing comme un shift cataclysmique dans la manière de faire du marketing (comme l’ont expliqué plusieurs ici).

Avant l’entreprise développait un produit et utilisait du push marketing pour faire venir les clients à elle. Désormais et de plus en plus le produit s’inscrit dans une thématique plus large (que j’intitulerais “customer success”).

Le but d’une société (en bout de compte) c’est d’assurer le succès de ses clients; le produit y contribue, mais pas seulement; l’inbound marketing (en particulier le content marketing) permet l’éducation du client pour qu’il remporte plus de succès dans sa fonction. L’intérêt c’est donc de faire de la société une plateforme de “thought leadership”, où le client viendra pour s’éduquer, et s’il est vraiment intéressé, pour acheter le produit.

Les sociétés qui ont maitrisé le concept (hubspot, salesforce) sont intéressantes à étudier dans cette optique.

Bref quand c’est bien mené on est très loin du programme de fidélité carrefour!


(Philippe Larcher) #13

Du lead nurtering depuis plus d’un siècle :
The Furrow


(Camélia ) #14

Oui nous utilisons des CRM depuis longtemps et pourtant 73% de nos leads ne sont toujours pas qualifiés pour la vente. Toute la subtilité de l’inbound marketing réside la dedans. Comment faire croire au client que l’idée d’acheter vient de lui, alors que ça vient de toi ?! Comment faire travailler en équipe les commerciaux et le marketing ? Et ça c’est un problème auquel on fait encore face aujourd’hui. Je suis toujours aussi étonnée de voir les vacherie qu’un département peut dire de l’autre.
En somme si tu veux t’initier un brin, lis les articles de ce site.


Proposé avec ❤️par Camille Roux