Entrepreneurs, freelances quelle place et quel rôle dans les openLabs?

Hello, je suis de retour après une longue absence avec une multitude de questions (et autant d’aide à apporter également). Donc, la première des questions est:
Connaissez vous et fréquentez vous des lieux tel que FabLab, hackerspace, livingLab… ?
Si oui, quels apports y trouvez-vous pour vos activités?
Si non, pourquoi?

Je ne cacherais pas être créateur d’un biohacklab et utilisateurs des tiers lieux depuis quelques années. Mais comme vous le savez, difficile de prendre du recul ses développements quand on est entrepreneur. D’où l’idée de vous interroger sur vos expériences et vos ressentis.

1 J'aime

@Xavier_C,
… Maintenant que tu en parles … Je me verrais bien dans un labo, genre physicien, à ajouter différentes substances, faire des liaisons « chimiques » & formules, entouré de développeurs (web app, logiciel, web,…) à ma disposition ! Et fabriquer tout un tas de trucs qui rapportent du pognon !!! C 65.
Wep ! :slight_smile: … (troll)
Désolé pour l’interlude.

@rrrbenjy ce n’est pas tant troll que ça ! C’est un point d’entrée, un demande qui revient souvent.
De plus, plusieurs dev sont issus de la recherche en biologie ou bio informatique

J’en fréquente quelques uns, et j’adore ce genre d’endroit où les compétences se rencontrent pour expérimenter et tenter d’améliorer les choses. Il y a deux modèles possibles : associatif ou « business » classique.

Le modèle associatif est à mon sens plus éthique et plus proche des valeurs portées par ce genre d’espace, en plus on retrouve la possibilité d’y trouver de l’activisme - chose beaucoup plus compliquée dès qu’il y a des partenaires et des intérêts.

Cependant les possibilités d’expansion et de réussite semblent plus fortes avec une entreprise classique (et la possibilité d’en vivre également).

Perso j’y crois beaucoup. Je ne crois pas, par contre, que cela soit la solution miracle à la crise du capitalisme ultraconsumériste (un certain OWNI répandait cette idée du Maker sauveur de l’humanité il y a quelques temps…) Je sais que ce n’est pas vraiment en lien avec ta question, Encore une fois, tout dépend des usages : l’impression 3D oui, mettre une imprimante 3D chez chaque « consommateur » non. Les objets connectés pour résoudre des problèmes concrets OK, se couvrir d’objets connectés personnels (le quantified self, etc…) on peut se demander l’intérêt et la portée …

@Pak merci pour ton témoignage et ta vision de ces espaces et des mouvement qui les composent!
Si tu connais OWNI, tu es un averti du mouvement maker.

Effectivement deux modèles cohabitent (Associatif et Business), je rajouterais qu’ils semblent s’hybrider pour réconcilier valeurs portées et volonté de pérennité et indépendance économique.

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux