Frais professionnels VS Frais personnels

tva

(brnltn) #1

Bonjour,

mon activité d’indépendant m’amène à travailler en partie chez mes clients et en partie chez moi. L’activité menée chez moi peut être importante et porte aussi bien sur de la réalisation de projets complets pour des clients, que sur des tâches administratives, de prospections etc. qui entrent dans le cadre de l’activité de mon entreprise.

Ainsi, j’aimerais savoir dans quelles mesures il est autorisé de déduire en frais professionnels (partiellement ou complètement) des frais que je partage dans le cadre de ma vie privée, et également y récupérer de la TVA ? Par exemple :

  • factures d’énergie
  • factures d’internet
  • factures ligne mobile (pas de ligne dédiée pro)
  • charges de copropriété

Aussi, s’il est possible d’attribuer une partie de ces factures à mon activité professionnelle afin de pouvoir les comptabiliser en frais et en récupérer de la TVA, j’aimerais savoir comment cela fonctionne de manière pratique. En effet actuellement, ces abonnements et factures sont payés entièrement via mon compte personnel, mais si demain, j’attribue par exemple 1/4 de mes factures à mon entreprise, comment doit se passer précisément le règlement ?


(Adrian Tombu) #2

A priori je dirais que le plus simple serait de déduire un % de ces dépenses dans ta déclaration d’impôts sur le revenu suivant la surface de ton bureau par rapport à la maison.

Il y a peut être une façon différente de faire, mais je laisse les autres nous éclaircir là dessus :slight_smile:


(Michel92) #3

Vous arrivez sur un terrain sensible.

Je rencontre la même problématique. Je passe en frais mes factures de restaurant quand je déjeune le midi et, un moment, la valeur locative de mon bureau situé dans mon pavillon d’habitation.
J’ai fait une fois l’objet d’un contrôle fiscal et ces points avaient soulevé problème avant que, finalement, ce soit validé par l’inspecteur.
Je vous conseille de prendre avis de l’expert comptable qui valide votre bilan. Pour la somme éventuellement économisée cela risque de vous coûter cher en redressement.

De toutes façons c’est aussi fonction de votre statut : AR, SARL SAS et du ratio entre le CA et les frais déduits.


Proposé avec ❤️par Camille Roux