Litige avec un sous-traitant

Bonjour,

Je me permets de vous contacter suite à une mésaventure que je vis actuellement.

Un prestataire informatique est entré en discussion avec moi suite à mon appel d’offres concernant la création d’un site internet en mai dernier.
Après quelques conversations et étude du cahier des charges, on s’est mis d’accord sur le montant et m’a annoncé 1 mois et demi maximum de développement.

J’ai réglé la moitié de la facture fin mai 2020 pour lancer le développement du projet.

4 mois et demi plus tard, le site n’est toujours pas terminé, alors je le presse en lui rappelant que le site devait être terminé pour mi-septembre (je lui avais dit que même s’il m’avait annoncé un mois et demi maximum de développement fin mai 2020, moi ce qu’il me fallait, c’est que le site soit prêt mi-septembre, donc je ne lui mettait pas la pression) et il me rétorque que je devrais être content qu’il ait accepté mon projet parcequ’en plus, ils m’ont fait un prix, que ce que je demande, ça coûte plus cher normalement etc… Et que si je ne suis pas content, il me renvoie les 50% que je lui avais déjà réglé, on annule tout et que je n’ai qu’à trouver qlq’un d’autre…
Moi ce qui me pose problème, c’est déjà :

  • potentiellement le temps perdu, même si je reçois l’argent que je lui ai viré, ça va me faire perdre un temps monstrueux (entre retrouver un nouveau prestataire, de nouveau un temps de développement du site à zéro etc…)

  • l’argent perdu : ils m’ont fait commencer des abonnements chez des fournisseurs de data, qui devront être à nouveau investis pour recommencer à zéro si je venais à me séparer de eux pour trouver un nouveau prestataire…

  • le fait qu’ils m’annoncent que le prix aurait dû être plus cher parce qu’ils se sont rendus compte « par après » de toutes les spécificités indiquées dans le cahier des charges qu’ils ont dû « survoler » lors de nos premiers échanges (ils découvrent les fonctionnalités quand je leur demande où ils en sont dans le développement de telle ou telle fonctionnalité…)

  • ils vont même jusqu’à me dire que telle fonctionnalité du site ne sera peut-être pas incluse, parce qu’ils ont « oublié », ils reconnaissent leur faute mais ils ont d’autres projets à terminer ou à commencer (je n’en sais trop rien) et qu’ils ne travailleront certainement pas dessus une fois que le site me sera livré (je leur avais proposé qu’ils travaillent dessus une fois que le site me soit livré, puisque c’est une fonctionnalité du site qui n’est pas urgente, mais qui faisait partie du cahier des charges tout de même lors de leur lecture et donc de l’annonce de leur prix)

Malheureusement, il n’y a pas de date de livraison d’indiquée sur la facture, je n’ai pas été assez vigilant sur ce point, et les fonctionnalités de mon site ont été décrites grosso modo (la facture aurait fait 30 pages s’ils avaient du reporter toutes les spécificités et fonctionnalités du site à partir du cahier des charges). J’ai évidemment sous la main absolument tous nos échanges qui contiennent en pièces jointes les documents relatifs à mon projet.

Quelles sont mes possibilités si je ne suis pas satisfait de leur prestation ? Sachant qu’ils ont aussi acheté le nom de domaine à ma place (indiqué dans la facture mais pas le nom exact du nom de domaine utilisé)

Merci de votre attention

Bonjour,

Avant de travailler avec eux et d’envoyer le premier acompte de la prestation, vous avez au moins signé un devis et lu leur condition de vente ?

Parce qu’en tant que prestation créant des sites internet il y a quelque chose qui me choque dans votre histoire. C’est l’incompétence du prestataire.

Déjà on évite de facturer une prestation moins chère que ce qu’elle devrait être si c’est pour se rendre compte que le projet demande plus de travaille que prévus. Parce que ça veut dire que le prestataire est prêt à brader, sa presta juste pour avoir plus de clients et plus de chiffres d’affaires, mais la qualité en prend un coup évidemment.

Je rappelle que généralement le tarif est calculé en fonction du cahier des charges. Si celui-ci a mal été établi, c’est qu’il y a un problème de gestion de projet. Si le travail avait été fait correctement ils n’auraient pas dû découvrir des fonctionnalités quand vous leur demandez où en est le projet. Cela doit déjà être pris en compte dans le cahier des charges.

Ensuite, je ne comprends pas comment on peut dire à son client qu’on est débordé de projet et qu’on ne pourra pas travailler pleinement sur son site. Cela prouve que votre prestataire est une véritable usine à gaz et qu’il n’est pas capable de traiter toutes les demandes qui lui sont faites.

Autrement pas de date de livraison là aussi pour moi ça me pose problème parce qu’il me semble que c’est quand même une obligation d’avoir une date la livraison sur le devis. Mais si vous n’avez pas signé de devis …

La facture ne reprend pas obligatoirement en détail le cahier des charges par contre le devis oui.

Il y a une certaine mauvaise foi de la part de votre prestataire. Part contre rien ne les empêche légalement de vous rembourser et de stopper le projet si c’est clairement indiqué dans leur condition de vente.

Merci pour votre réponse.

Effectivement, j’ai aussi ma part de responsabilité (quoique, c’est à lui de faire les choses dans l’ordre, mais j’ai également manqué de vigilance) dans le sens où je n’ai pas pensé à demander à signer un devis quand on m’a présenté la facture une fois qu’on s’est mis d’accord sur le prix. Par conséquent, je n’ai pas pu lire ni signer des CGV. J’étais tellement dans la panique de trouver un prestataire au plus vite et lancer le projet parce qu’un autre prestataire m’avait planté…
Je n’ai pas remarqué non plus qu’il n’y avait pas de date de livraison d’indiquée…

Après, pourt ma défense, j’ai mis des semaines à éditer un cahier des charges qui fait plus de 70 pages, qui évidemment, reprend les fonctionnalités qui font débat maintenant, ils étaient censé les connaître et non les découvrir au compte goutte.

Moi non plus, je ne comprends pas comment on peut annoncer à son client qu’on va faire « ce qu’on peut » et pour le reste, on verra si on a le temps à la fin, c’est clairement pas professionnel.

Conseil : reprenez vos 50% d’acompte et passez à autre chose.

Par ailleurs, un cahier des charges de 70 pages c’est la meilleur façon de planter un projet, car il est absolument impossible de penser à tous les cas de figures possibles et imaginables. En général on part plutôt sur du « petit » et on itère au fur et à mesure, afin de pouvoir s’adapter.

Mais tout cela demande du budget, et étant donné que vous venez d’être planté par votre deuxième prestataire, je me demande s’il n’y a peut-être pas un petit soucis de ce côté là :upside_down_face:

1 J'aime

Dans un projet web les retards ça arrive malheureusement, bon là ils ont l’air d’avoir vraiment accepté le projet à la va vite, on dirait un peu une erreur de débutant, mais ça peut être des imprévus aussi.

Si ils proposent de rembourser les 50% et que ce n’est pas qu’une façon de parler, alors vous n’êtes pas près d’avoir votre site, je vous conseille comme Adrian de les prendre et de partir. Vous vous en tirez à très bon compte croyez moi.

Je vous conseille très fortement de faire un MVP, un site allégé, avec les fonctionnalités clés et c’est tout. ça vous permettra déjà de tester votre business, mais aussi le prestataire. Ensuite vous pourrez travailler sereinement avec lui. Demandez bien la technologie, il faut un framework connu, qui peut être repris facilement par un autre dev en cas de problème (mauvaise entente, retard, ou dev malade, qui doit quitter son job etc.).

1 J'aime

Merci pour vos réponses.

Après, le cahier des charges fait beaucoup de pages parce que j’ai dupliqué le contenu : un certain travail est à faire pour du football, et j’ai réécrit la même chose pour les autres sports que je traite (avec qlq détails comme les corners pour le football ou encore la différence au niveau du temps de jeu par sport traité etc…).

J’aurai très bien pu faire : idem pour le basketball etc… Mais j’ai voulu « assurer derrière » afin d’éviter d’être sollicité par le dev à tout va.

Autrement, le CDC aurait été plus court.

Le travail avance sûrement mais doucement, je ne pense pas que je vais tout chambouler maintenant alors que la majeure partie du site est terminée, on fait des points régulièrement etc mais c’est vrai que j’ai du mal à prendre mon mal en patience…

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux