Litige éditeur contrat intégrateur

Bonjour à tous
J’ai besoin de votre aide pour avoir un avis sur un litige avec une solution éditeur.
J’ai signé uniquement un contrat intégrateur et non éditeur.
Nous reprochons une lenteur de l’outil et une pauvreté des correctifs.
Nous avons mis en demeure l’intégrateur qui nous répond qu’il s’agit d’un problème logiciel et que le contrat avec lui ne prévois que la TMA et MCO.
Pourriez-vous svp m’aider car le dommage causé par le dysfonctionnement de l’outil est évalué à 380k€.
Je compte demander à l’intégrateur le remboursement au prorata des frais de licences payé d’avance car il refuse de payer les 380k€ que nous avons dépenser pour pallier au dysfonctionnement.
Pourriez-vous svp me dire si j’ai le droit de demander un dédommagement pour la totalité à l’intégrateur (Licences éditeur + support éditeur + TMA/MCO intégrateur) ?
Quelle est la différence entre le support/maintenance intégrateur et celui de l’éditeur?
Comment mieux verrouiller mon contrat à l’avenir? (Partir sur un contrat éditeur plutôt que intégrateur? Ou simplement ajouter une clause dysfonctionnement logiciel dans le contrat intégrateur?)
Merci à tous pour votre aide
Cdt
MALIKA

Je comprends pas trop TMA/MCO si ce n’est que ça a l’air de faire la différence entre coût de support et coût de licence.

Les contrats informatiques sont toujours compliqué vu qu’un programme aura toujours des bugs.

Normalement, la plupart ne prenne aucune responsabilité en cas de dysfonctionnement sinon c’est pas viable (un peu comme les providers Telecom).

La seule chose qui peut être pris en compte et que si le programme ne fonctionne, ils doivent tout mettre en œuvre pour le résoudre. Il y a des classes de bug avec des temps de résolution attaché. Par exemple, critique : le Business ne peut plus fonctionner ou trivial: un workaround est disponible.

Tout ça, c’est dans le contrat.

Après, s’ils ne délivrent pas, les coûts attaché sont aussi dans le contrat (et en règle générale, ça ne couvre presque rien).

Il faut aller voir des utilisateurs avant de signer tout contrat informatique pour avoir une idée de leur professionnalisme et compétences.

Bref, bonne chance.

Un avocat t’en dira plus que moi.

TMA= tierce maintenance applicative : forfait maintenance corrective et évolutive
MCO: support hotline, c’est un standard qui prend en charge les appels, ouvrent des ticket et résolvent les problème comme un helpdesk
Merci pour ta réponse je sais qu’on est couvert de rien face à un éditeur. J’aurai vraiment besoin de savoir comment mieux verrouiller le contrat la prochaine fois

Ils ont du mettre en place un contrat de vente « généraliste » liée à la commercialisation de leur solution, et qui intègre nécessairement des clauses pour se dédouaner en cas de problème. Un recours est légitime si c’est un contrat de gré à gré plus personnalisé qui aurait davantage cadré la collaboration. Tu peux encore intenter une action et demander des dommages et intérêts compte tenu des déboires collatéraux subis. Un avocat t’en dira davantage. Après, tu peux recourir à un médiateur d’entreprises pour régler le litige avant toute action. Courage

1 J'aime

merci!

est-ce que tu peux m’expliquer la difference entre le support editeur et le support integrateur?

dsl, je ne sais pas. Peut être que quelqu’un sur le forum sera plus à même de te répondre

1 J'aime
Proposé avec ❤ ️par Camille Roux