Négo CDI après vesting lors de la création d'entreprise

Bonjour,

Je suis en cours de création de société avec 2 associés. On souhaiterai mettre en place un système de vesting. De ce qu’on m’en a expliqué cela permettrait de racheter, à un prix prédéfinit, les parts d’un associé qui claquerai la porte. Le plan serait sur 5ans, si il part au bout d’un an, on pourrait lui racheter 4/5, 3/5 au bout de 2 ans, etc … Pour le moment, tout ça est en cours de rédaction et sur le principe je trouve ça bien.

Je suis en cours de licenciement économique, je devrai pouvoir travailler 1an pour la société, alors que je suis au chômage. Dans 1ans (durée du CSP), mes allocations chômages vont réduire fortement et je vais devoir rentrer en négociation pour que la société m’embauche. Même si on part sur un scenario un peu optimiste, la société aura des moyens limité, d’autant plus qu’elle aura déjà embauché les deux autres associés (qui eux auront été aux chômages 2ans). Est-ce que, à ce moment là, si je ne tombe pas d’accord avec la société sur mon CDI, je pourrai être considéré comme avoir « claqué la porte ».

Merci,
Stéphane

Bonjour,

Cela n’a rien à voir avec le vesting, qui est un système d’entrée progressive.

Vous, vous voulez mettre un en place un système de sortie progressive… exactement le contraire donc.

Cela prend la forme d’une clause de retrait et/ou d’exclusion.

Très pifométriquement cela me semble risqué de rédiger une clause d’exclusion pour ce motif ; par contre une clause de retrait ça doit être jouable.

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux