Nouveautés 2018 pour les micro-entreprises


(cecile) #1

Bonjour,

Comme surement beaucoup d’entre vous, j’ai vu que les plafonds avaient été augmentés pour les micro-entreprises.
Mais cela ne concerne que les plafonds de CA, puisque l’éxonération de TVA n’a pas suivie le mouvement. Elle reste elle plafonnée comme avant (soit 32500 € pour les professions libérales).

Jusqu’à présent je fais ma compta toute seule en suivant sur un fichier excel. Je n’ai jamais eu de problème (j’aime bien jouer avec les formules mathématiques) mais je n’ai jamais encore gérer de TVA. Du coup, il me manque les connaissances de base.

Ma question c’est : on fait comment pour la TVA ? D’après ce que j’ai compris, on ne fera donc de facturation TVA qu’à partir du moment où on va dépasser le seuil de 32500.
Et on fait comment la déclaration et le paiement ?

Est ce que ça vaudrait le coup de prendre un comptable ?
J’ai peur que cela soit cher pour pas grand chose.
J’ai eu une mauvaise expérience avec un comptable qui m’a mal conseillé et causé une dette énorme (et fait planter ma SASU) il y a un an et demi, donc je suis assez frileuse.

Qu’en pensez-vous ?


(Vincent BILLETTE) #2

Bonjour,

Vous pouvez tout à fait faire votre saisie vous-même si vous êtes en IR. Mais il vous fait un logiciel pour gérer la TVA.

Prendre un expert comptable, peut-être pas ; mais passer par un CGA peut être la bonne solution ; il y en a des pas mal pour les libéraux, pas trop chers et le soft est fourni. Les déclas TVA sont en principe inclues dans leur prestation de base.


(Matthias) #3

Apparement la nouvelle loi n’est pas pour les logiciels de type excel mais uniquement pour les caisses (voir MAJ de l’article)


(cecile) #4

Je ne parlais pas du logiciel de facturation mais des montants des plafonds et le procédé TVA qui change.


(cecile) #5

Merci pour vos conseils.
Apparemment les AGA ne sont pas encore au point avec les nouveautés et n’ont pas encore ouvert leurs offres aux micro-entreprises qui vont gérer la TVA. Du moins celles que j’ai eu au téléphone.

En recommandez-vous une plus particulièrement ? (En MP, s’il faut éviter la pub)


(Vincent BILLETTE) #6

Bonne remarque, j’avais pas pensé à ça. Cela va poser des problèmes pratiques. Je ne vois pas très bien les comptables faire des prestations basiques destinées aux AE s’ils doivent gérer la TVA…


(Bruno Menu) #7

Bonjour

Je me pose les même questions et je n’ai trouvé aucune ressources sur internet, probablement dû au changement récent. Si jamais vous avez des réponses aux questions suivantes, ou simplement avez réussi à trouver des articles qui traitent de ce sujet, je vous en serai très reconnaissant:

  • Est-ce que le dépassement du seuil de TVA fait perdre d’autres avantages, tels que le prélèvement libératoire ?
  • Faut-il demander le numéro de TVA intracommunautaire même avant le dépassement ? (je suppose que l’attribution d’un numéro ne se fait pas en un jour).
  • Je ne travaille qu’avec des sociétés, du coup est-ce possible de facturer tout le temps la TVA ? Ce serait plus simple pour moi que d’avoir à facturer sans jusqu’au seuil puis avec après.
  • Quel est l’impact de la facturation de TVA sur la comptabilité ? Y a t il seulement les déclarations de TVA à faire ou toute la comptabilité devient plus compliquée ?
  • Récupère t on la TVA uniquement sur les achats effectués après avoir dépassé le seuil en cours d’année ?

Merci d’avance


(cecile) #8

Après avoir pris rendez-vous avec le service des impôts, voici ce qui en est sorti :

  • non, on ne peut pas facturer tout le temps la TVA, mais seulement à partir du moment où on dépasse le seuil.
  • il faut se rapprocher de votre centre des impôts au moment où vous allez dépassé pour voir avec eux la procédure et la déclaration mensuelle ou trimestrielle
  • normalement, on récupère la TVA sur tous les achats

Je vous conseille d’aller les voir pour voir votre cas en particulier, ils reçoivent facilement (normalement)


(Vincent BILLETTE) #9

Il faut saisir la TVA lorsque l’on entre une écritures et veiller à régler ses acomptes en temps et en heure. Ce n’est pas très compliqué, on prend vite le pli. La plus difficile est de distinguer les dépenses où la TVA est récupérable de celles où elle ne l’est pas. Mais là aussi on s’y fait vite.


(Bruno Menu) #10

J’ai eu le service des impôts au téléphone, qui m’a expliqué que ce n’était pas très clair pour eux non plus…
Sachant que je compte dépasser le seuil de franchise de TVA (~32k) mais pas le seuil d’autoentrepreneur (70k) et que mes clients sont tous des entreprises, j’ai souhaité passer au régime simplifié de TVA (sortir de la franchise) dès le début. Le SIE m’a confirmé que c’était possible, et j’ai fait la demande par courrier. 2 semaines plus tard je reçois un courrier m’indiquant mon passage à la TVA réel simplifié, mon numéro de TVA, et… qu’ils m’ont sorti du régime micro fiscal…


(Bruno Menu) #11

Bonjour Vincent, merci de votre réponse. Donc aucune obligation de passer par un logiciel comptable, je peux continuer à faire toute ma compta en excel comme avant ?


(Vincent BILLETTE) #12

Aucune obligation. C’est un bon moyen de se viander, notez-le, mais vous avez le droit.


Proposé avec ❤️ par Pragmatic Entrepreneurs
Agence de conseil - Ajoutez du pragmatisme dans votre entreprise