Permaculture / Agro-écologie

(Jeremy) #1

Bonjour,

Il y quelques jours j’ai eu une conversation avec un ami chef de rayon importante sur la permaculture. A nous deux nous avons plus de 15 ans d’expérience dans le secteur agro-alimentaire. Afin de commercialiser des produits 100% naturel, sans pesticides, nous avons conclue ceci :

la permaculture n’est pas rentable est pour nous les commerçant et pour les agriculteurs.

De plus aucune centrale de distribution proposent des produits issue de permaculture. Il faut se rendre directement à chaque petit producteurs ce qui augmente les frais considérablement.

La demande est de plus en plus forte mais l’offre concrète n’existe pas ou très peu.

Je vous écrit dans cette rubrique car à notre sens la seul est unique possibilité de pouvoir commercialiser en quantité suffisantes des produits issue de permaculture, il faut créer une immenses zone de culture.

La permaculture repose sur la création d’une bio diversité à l’intérieur de cette culture. Mais je pense l’erreur fatal est justement de ne pas rassembler toutes ses bio diversité pour n’en former qu’une.

L’idée concrète du projet étant de rallier toutes ses bio diversités en une seul afin d’accroître la production pour ensuite la commercialiser soit à travers une centrale ou directement via un magasin alimentaire.

Après études, je pense qu’il faut environ 1 à 3 ans pour restaurer la terre, créer de petite zones, expérimenter.

C’est un paris complètement fou, voici un argument pour vous futurs investisseurs ou intéresser par le projet.

La nature prend du temps à se mettre en place mais une fois en place, la nature devient gratuite et abondantes.

Le seul fournisseurs étant la nature, l’achat de marchandises n’existeras plus. Donc chaque reventes de futurs produits après déductions des charges fixes puis variables le taux de marge frôle les 70 à 80%. Comme la permaculture repose essentiellement sur le travail manuel, les nombreux frais générer par les machines, besoins pétroliers, besoins d’engrais chimiques etc n’existeront plus.

Ils seront remplacer dans les frais salariales. Pourquoi ?

La permaculture repose sur une production en très grande quantité sur une petite surface. Si chaque surface arrive à dépasser son seuil de rentabilités, le bénéfice ne serviras pas à améliorer cette surface car la nature s’améliore toute seul, le bénéfice seras investie dans la création d’une nouvelle zone de culture pour accueillir un ou plusieurs salarié(s) qui une fois atteint leurs seuil de rentabilités etccc etccc.

Je viens vers vous tout d’abord pour vous demandez ce que vous en pensez ?

Par la suite je pense qu’il faudrait environ 150 000€ minimum pour pouvoir débuter ce projet.
Le risque est démesuré mais je suis prêt à le prendre car sur le long terme ce n’est pas une mine de diamant ou d’or sa valeurs seras inestimable.

Cordialement,

( Excusez moi pour les fautes d’orthographes )

(Laurent Roger) #2

Bonjour Jeremy (@Inconnu) ,
Eh bien, ça ne se bouscule pas pour commenter :wink:
Le sujet est pertinent et intéressant, comment avez vous fait l’estimation du besoin en financement (+150k) ?
Pourquoi pensez vous que le risque est démesuré ? par rapport à quoi ?
Comment estimez vous la valeur du projet sur le long terme ? L’analogie avec une mine n’est pas la bonne à mon avis car cette ressource (diamant/or) est par définition finie, en permaculture elle est potentiellement infinie si on laisse la terre se régénérer régulièrement.

Proposé avec ❤️par Camille Roux