Portage salarial - scop ou auto-entrepreneur

Bonjour,
Je me lance comme consultant webmarketing (prestation de référencement naturel, réseau sociaux, emailing…)
Je viens de découvrir le statut de portage salarial et de la scop
Pouvez vous m’éclairer sur les avantages et inconvénients de ces statuts car les avis que je trouve sur les forums datent et je voudrais des infos « à jour » histoire de pas me planter de statut !
Merci de vos réponses

Bonjour Myriam,

Pour que les choses soient bien claires, j’exerce sous le statut du portage salarial et ce statut me satisfait pleinement, mais ce n’est pas pour autant que je vais affirmer que c’est le statut idéal.

En effet, il n’existe aucun statut idéal, tous ont leurs qualités, leur défauts, leurs avantages et leurs inconvénients.

Pour bien choisir son statut il ne faut donc pas prendre pour argent comptant tout ce qui peut être dit ou écrit et il faut savoir faire la part des choses entre réponse éclairée/argumentée et réponse partisane.

Je m’efforce d’être le plus objectif possible, mais je ne suis qu’un humain, alors la meilleure réponse que je peux vous faire, c’est de prendre votre décision en fonction de vos impératifs, de vos envies, de vos moyens, mais aussi de ce que vous ne voulez absolument pas.

Je vais aller plus loin : aux questions comme la vôtre, la plupart des réponses sont motivées par le pourcentage des sommes « réellement perçues ».

J’ai volontairement mis des guillemets, car tout est relatif et selon le CA développé ainsi que les frais engendrés, ce n’est pas forcément le statut pour lequel les cotisations sont les moins élevées qui vous en laisseront le plus, car il ne faut pas oublier que selon votre activité, vous aurez des charges fixes plus ou moins élevées.

Pour parler plus concrètement, j’exerçais avant en SARL soumise à l’IS, un des statuts les moins chargés en terme de charges sociales, cependant je me suis rendu compte que je serais gagnant financièrement parlant tant que mon CA n’atteindrait pas 45 à 50000€ HT/an, car en SARL j’avais plusieurs milliers d’euros de charges fixes (comptable, compte bancaire pro, responsabilité civile pro, Contribution Foncière des Entreprises, …etc… CRM) que je n’ai plus en portage salarial.

Donc attention aux démonstrations ne faisant apparaître que des pourcentages et occultant les charges fixes.

Au risque de me répéter, je ne prétend toujours pas que le portage salarial est le statut idéal, ni que c’est celui qu’il vous faut.

Comme tout statut, il présente des avantages et des inconvénients et vous seule pourrez faire votre choix.

Pesez donc bien le pour et le contre de chacun des statuts et surtout, faites-le en considérant votre situation et non celles des autres.

Si vous avez des questions particulières sur le portage salarial, n’hésitez pas à me les poser et j’essaierai d’y répondre le plus objectivement possible.

Ce que je peux également vous dire sur le portage salarial, c’est qu’il y a beaucoup d’acteurs sur le marché, avec des offres très différentes dont certaines sont à fuir et d’autres à la limite du mensonger.

Souvent, lorsque l’offre est trop alléchante, c’est qu’il y a un loup quelque part et ce n’est pas forcément de la tromperie, mais par exemple des conditions d’exercice qui ne vous correspondent pas. Ainsi certaines société de portage salarial vous garantissent votre salaire, mais pour pouvoir le faire, elles passent par l’affacturage et cela vous obligera à ne travailler que sur des missions de moyenne ou longue durée et qu’avec des sociétés dont les comptes sont consultables.

Dernière chose avant de laisser la parole aux autres, sachez que si vous optez pour le portage salarial, selon la société de portage que vous aurez choisie, il vous sera très facile d’arrêter et/ou de changer de statut, ce qui peut être moins évident avec d’autres statuts.

1 J'aime

Bonjour
Merci d’avoir pris le temps !
En fait j’hésite entre le statut de micro-etrepreneur (profession libérale) et le portage
J’ai l’impression que si l’on ne dépasse pas le plafond du statut de micro il est peut-être intéressant d’y rester et d’envisager le passage au portage si l’on dépasse ??
Par contre je me pose la question par rapport à 1 éventuel complément pole emploi car les 1ers mois ne sont pas assurés…
J’ai aussi entendu parlé des scop, avez vous des infos à ce sujet, quelle différence entre scop et portage ??
Merci
Myriam

Si je ne m’abuse « micro-entrepreneur » est la nouvelle appellation pour auto-entrepreneur et donc la taxation est appliquée sur votre CA, quelques que soient vos charges/dépenses.

Mieux vaut alors ne pas avoir beaucoup de frais et ainsi être certain de facturer assez tous les mois.

Je ne sais pas si vous pouvez cumuler avec ce statut, mais à priori c’est possible en portage salarial sous certaines conditions.

N’oubliez pas que tout statut professionnel engage des frais incompressibles comme assurance RC Pro, compte bancaire pro, Cotisation Foncière des entreprises …etc… ce qui n’est pas le cas du portage salarial.

Quant à la scop, je ne peux pas vous donner d’élément sur ce statut que je ne connais pour ainsi dire pas.

oui c’est çà le micro-entrepreneur replace « l’auto », grosso modo…

perso, mon activité ne représente que peu de frais puisque je travaille de chez moi, sur mon ordi, je rends ponctuellement visite à mes clients mais pas grand chose de plus…

je me rends compte que la solution du portage c’est acheter sa tranquillité et la sécurité (sécu, chomage, retraite…)
le tout étant de savoir si je peux actuellement me le permettre… car çà me fait passer de 23% de charges à environ 50% !
la nuit porte conseille et je contiue à fouiller
en tous cas merci à vous

Oui, le portage salarial c’est grosso modo 50% de charges, mais sur le salaire effectif, tandis que les 23% en micro-entreprise sont appliqués sur le chiffre d’affaires.

Si je peux vous donner un bon conseil, listez bien toutes les charges auxquelles vous devrez faire face, sans les sous-estimer et faites des simulations concrètes.

Par exemple, vous êtes-vous déjà renseignée sur le coût de l’assurance RC Pro ? Croyez-moi, ça peut être un poste important, surtout dans les métiers du web.

Et vous avez raison : prenez bien le temps de peser le pour et le contre :wink:

Tant que j’y suis, selon la société de portage salariale choisie, vous pourrez avoir accès à des moyens de paiement supplémentaires pour vos clients, comme les paiements par carte bleue sans avoir à payer un forfait mensuel auprès de votre banque (environ 30€ mensuels en plus des commissions).

Merci de vos réponses. Pour info après recherches les scop font le même boulot que les sociétés de portage mais avec une vision plus « communautaire ». je continue ma réflexion, mais je crois que dans un premier temps je vais rester sous le statut de micro-entreprise pour limiter les coûts… le portage me semble effectivement bien plus « sécurisant et facilite la gestion » mais celà représente un coût supplémentaire que je ne peux me permettre car pour l’instant je n’ai que peut de frais (en dehors des charges de secu, caf…obligatoires). On verra dans quelques temps…

Bonjour Myriam et Bruno,
pour compléter cet échange très intéressant, personnellement j’ai choisit également le statut du portage pour sa simplicité et sa souplesse ( pas de durée imposée ni de plafond restrictif) le statut sécurité sociale, après avoir connu les affres du RSI dans une sarl précedemment.
Ma stratégie (qui n’engage que moi et parce que je n’ai pas de frais fixes élevés) est de rester en portage jusqu’à atteindre un chiffre d’affaire récurrent et suffisant pour passer en SAS. Compte tenu de mon âge je souhaite également finir ma carrière avec un satut de salarié.
En conclusion, en fonction de beucoup de critères et de la situation personnelle, familiale etc.; la réponse ne peut qu’être personnelle. Le portage a un avantage c’est qu’on en sort quand on veut.
Bon choix.

Bonsoir Guy,

Nous sommes sur la même longueur d’ondes, sauf que pour le moment je ne suis même pas dans l’état d’esprit de revenir à l’entrepreneuriat le jour où ce sera financièrement plus avantageux, car mon expérience en SARL m’a franchement laissé un goût amer.

Tout comme vous, je ne veux plus rien avoir à faire avec le RSI (ou Racket Systématique des Indépendant), mais au-delà de cela, je ne veux également plus rien avoir à faire avec un greffe de tribunal de commerce qui n’est là que pour vous pomper votre argent, même quand vous n’en avez plus …

C’est d’ailleurs le grand problème en France : dès qu’on se met à son compte, tout le monde est persuadé qu’on a plein d’argent dans les poches et vient nous taxer, que dis-je, nous surtaxer …

Quand on est pro en France, on paie pour les autres et on paie surtout tout plus cher qu’à titre privé et ceci même lorsque les prestations sont moindres (cf frais bancaires *5 avec moins de services).

Bref, pour le moment je suis très très bien en portage salarial et ceci même si un jour ou l’autre je cotiserai plus pour avoir le même revenu net.

Merci Guy de ce complément, j’hésite vraiment, mon principal frein c’est le coût « supplémentaire » (23% en indep si micro entreprise contre 50% en portage…) je n’ai que peu de clients , du coup pour l’instant ce « confort » me parait être un luxe que je ne suis pas sûre de pouvoir me permettre… l’autre frein c’est le fait de facturer un client au nom d’une autre société, le client n’est-il pas réticent ?? merci et joyeuses fetes

j’ai oublié de vous demander chez qui vous êtes, et s’il y a des sociétés de portage à éviter ??
merci

Bonjour Myriam,

Encore une fois, il ne faut pas vous arrêter aux pourcentages, surtout si votre activité sera faible, car ces pourcentages ne sont pas appliqués sur les mêmes sommes.

En effet, les charges (salariales + patronales) sont appliquées sur le salaire en portage salarial, tandis qu’elles sont appliquées sur le chiffre d’affaires en micro entreprise.

De plus, vous aurez des frais en micro entreprise que vous n’aurez pas en portage salarial comme la Cotisation Foncière des Entreprises (ou la Contribution Économique Territoriale), sans oublier l’assurance responsabilité Civile Professionnelle …etc… et ceci, quel que soit votre chiffre d’affaires.

Je suis en portage salarial chez Webportage depuis septembre 2014 et aucun client n’a été gêné par le fait que mes factures soient émises au nom de Webportage.

D’ailleurs, rien ne vous empêche de les prévenir si vous pensez que cela peut les rassurer.

Enfin, comme dans tout domaine, il y a certainement des sociétés à éviter, mais comme je n’en pas testé 36 … je préfère donc rester objectif :wink:

Bonjour Myriam
Je me permets ce complément tardif dont vous voudrez bien m’en excuser.
Après avoir été au régime libéral, et, avoir subi l’influence fâcheuse des gestions improbables et combinées du RSI et de la CIPAV, j’ai migré vers le statut de portage salarial, économiquement, moins indépendant, mais moralement plus serein. Je suis chez Monday Experts, société versaillaise et tout se passe pour le mieux du monde y compris auprès de mes clients.
Bon courage et bonne réussite

Bonjour Myriam,

J’ai connu quatre statuts : portage salarial, coopérative, micro entrepreneur et profession libérale. Pour moi le meilleur statut est celui de salarié car vous aurez une retraite plus importante mais cela a un coût. Entre la société de portage et la coopérative d’activité, pour mon expérience, la coopérative m’a apporté un relationnel plus grand qu’une société de portage qui était plus loin. La profession libérale est compliquée à cause des relations avec la Cipav, le RSI ou l’Urssaf qui vous demande de l’argent sans avoir de justifications des sommes et avec les prestataires comme la banque ( compte payant pour un service inférieur à un particulier) ou l’expert comptable ( qui n’est qu"une caisse enregistreuse et qui ne fait votre comptabilité que quinze jours avec souvent des erreurs grossières sans qu’il y ait de concurrence possible car les prix sont les mêmes d’un prestataire à un autre ( entente), de plus votre protection sociale est très faible même si vous payez très cher. Le statut de micro entreprise peut être intéressant si vous ne faites pas un gros chiffre d’affaires mais la protection sociale est faible mais les montants payés aussi et vous payez la taxe professionnelle même sans avoir de local (encore une aberration !)

Merci pour ces infos je suis effectivement toujours en balance dans ma décision de choix…donc toujours en quête de témoignages comme les votres…

Honnêtement cdechavanne vous êtes optimiste sur l’avenir des retraites pour dire que la retraite de salarié sera plus importante… Aujourd’hui c’est le cas, mais d’ici quelques années, vu la démographie des systèmes de retraites, je pense que tous les systèmes sont fondus dans un seul pour limiter les dégâts. La meilleure retraite que l’on peut espérer c’est celle qu’on se constitue soi-même à partir de son activité entrepreneuriale à mon avis.
Pour la balance sur les statuts je joins un lien d’un article sur les pour et les contre du portage salarial : https://www.macreationdentreprise.fr/portage-salarial-definition/

Bonjour Patrick,

Concernant les retraites, je pense être encore plus réaliste (certains diront que je suis pessimiste), car dans 20 ou 30 ans, lorsque je pourrai peut-être prétendre à la retraite, il y aura bien plus de retraités que d’actifs cotisant réellement et on ne pourra pas demander à ces derniers beaucoup plus que ce que nous donnons actuellement.

Il est donc clair qu’à cet horizon, il ne faut pas espérer vivre correctement des revenus procurés par le système de retraite obligatoire.

Pour en revenir au sujet du portage salarial, l’article que vous citez est certes intéressant, mais il est très incomplet et surtout, comme il date de 2013, il n’est plus tout à fait à jour, car la législation concernant le portage salarial a bien évolué en 2015 et 2016, et elle évoluera encore en 2017 et en 2018.

Alors j’invite quiconque lira cet article à :

  1. Vérifier que l’information est toujours d’actualité

  2. Ne pas prendre pour argent comptant tout ce qui est écrit

  3. Lire d’autres sources pour se faire une idée réellement objective

Sachez par exemple que maintenant Pôle Emploi ne peut plus refuser d’indemniser un salarié porté qui serait au chômage. Il y a d’ailleurs eu plusieurs condamnations.

Par ailleurs, cet article affirme sans aucune nuance que le portage salarial coûte très cher, mais il ne prend absolument pas en compte tous les frais qu’un salarié porté n’aura pas, contrairement à un indépendant (comptable, compte bancaire professionnel, assurance responsabilité civile pro, …etc… abonnement mensuel pour les paiements par carte bancaire en ligne). Pour mon cas, et j’insiste bien sur MON cas, car j’ai des frais/obligations que n’auront pas d’autres personnes, jusqu’à environ 50000€ de CA HT annuel, je suis gagnant en portage salarial pour ce qui concerne le net dans ma poche.

Donc, j’insiste une fois de plus : si vous voulez calculer le coût réel d’un statut, prenez bien tous les éléments en compte et ne vous arrêtez pas à de simples pourcentages.

Bonjour à tous,

Je suis également dans le questionnement entre portage salarial et micro entrepreneur.

Je pense qu’il faut bien chiffrer ses charges.

J’ai pu me rendre compte que la protection sociale du micro entrepreneur est très restreinte.

Je continue à chiffrer les éléments du projet.

Merci encore pour vos éclairages.

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux