« Pour protéger la French Tech, il faut élargir le champ des brevets »

frenchtech
brevet

(Camille Roux) #1

(Sauget Marc) #2

A mon avis, c’est la fausse bonne idée qui va enrichir les juristes et être au profit des grands groupes.
Absolument pas d’une startup.

Pour poser un brevet, il faut une idée mais surtout, il faut la déposer … puis il faut faire respecter votre brevet. En soit, il ne vous protège que pour l’antériorité, pas pour le vol d’idée …
L’inverse l’est moins …

Les pro brevet ont échoués dans le monde de l’informatique … il se lance maintenant dans le brevetage d’idée … et se justifie en citant les guerres des brevets entre Samsung, Apple et autres … rien que de petites startup en somme …


(Vincent BILLETTE) #3

Bonjour,

Je plussoie.

En fait ce n’est même pas une fausse bonne idée : c’est une vraie mauvaise idée. Quant aux juristes je ne sais pas si ça peut nous enrichir mais en revanche je sais que nous ferait hurler.

Ce que préconisent ces auteurs c’est donc une protection des concepts, des idées. C’est une perspective terrifiante. Le principe dans une société démocratique est la liberté de penser : les idées se doivent d’être libres… Envisager un droit de propriété intellectuelle quel qu’il soit frappant des idées, c’est une proposition résolument totalitaire.


Proposé avec ❤️ par Pragmatic Entrepreneurs
Agence de conseil - Ajoutez du pragmatisme dans votre entreprise