Problème de financement en Afrique


(Peguy) #1

Bonjour à tous,

J’espère que vous vous portez bien. Ma question porte sur le problème de financement ou d’accompagnement que rencontrent les porteurs de projets africains résidant en Afrique car beaucoup de porteurs de projets ont des projets innovants mais faute de suivi ou de moyens financiers finissent pas enterrer leur idées. Ainsi, je souhaiterais avoir vos aides ou conseils pour pourvoir trouver de l’accompagnement ou du financement .

Merci d’avance pour vos réponses.

Bien à vous


#2

Bonjour @Peguy,

Pour être franc, je ne sais pas comment fonctionne le système africain et je ne peux donc pas te donner de conseils.
Ce que je peux te conseiller c’est de renseigner directement au CCI (ou chambre d’entreprises) sur place, ou d’autres ressources ailleurs (?). Tu n’as peut être pas encore exploré toutes les possibilités.

Niveau finance : “démystifie”, si possible, ton projet en procédant par étapes, pour en voir le bout.
Des entrepreneurs connus ont commencé avec 200 dollards et … beaucoup de sueur.
Et d’autres avec 200 000, et on en a jamais entendu parler ! …

Tu as un super avantage, l’Afrique est un pays émergent qui dispose de pas mal de ressources et où les gens sont enclin au changement par une recherche de confort procuré par l’apparition de nouveaux services.

Le contexte économique est différent mais avec une mentalité pro-business, tu peux faire un parallélisme avec les pays occidentaux et adapter de nouveaux services sur place, avec un BFR contrôlé.
Le potentiel est bien là …

Tout est question d’idée, de test, d’intuition, de programmation, de re-test, jusqu’à la réussite
Faut juste commencer par un chemin différent (peut être plus long), on s’est bien compris je pense… :wink:

C’est parti :wink:


(Peguy) #3

Bonsoir Fabien,

Je te remercie pour ta réponse. En fait mon problème est de pourvoir identifier des structures ou programmes existant en Europe et qui peuvent aider les porteurs de projets en cours de création à démarrer leur projet, ce qui n’existent pas par ici. La plupart des institutions financières ou fonds d’investissement accompagnent des entreprises déjà existantes , c’est d’ailleurs pour cela que je dis que l’écosystème des startups en Afrique reste encore désorganisé de manière générale.


(Nabil Lakhmissi) #4

Je pense aussi que de très bons projets peuvent être financés en Afrique. Je pense notamment à certains pays ou la communauté startup est plus ou moins structuré : Sénégal, Maroc, Afrique du Sud et bien sur d’autres.
Sauf erreur de ma part, tu as publié le post “comment développer un fond d’investissement”. Si ton objectif est de faire venir du cash d’Europe pour financer des startup là bas (et non pas trouver du cash européen pour financer la tienne la bas), lancer un fonds me semble judicieux. Cela peut se faire assez facilement avec un capital départ de 1000€… et une bonne technique commerciale pour aller chercher d’autres investisseurs.


(Peguy) #5

Bonsoir @calipolis,

Je te remercie pour ta réponse. En effet, ma question était de pourvoir identifier des capitals risques ou potentiels investisseurs qui accordent des financements aux projets en phase d’amorçage. Dans tous les pays que tu as cité, effectivement, l’écosystème des startups est plus développé que celle de l’Afrique Centrale par exemple. Et c’est toujours d’actualité?

Par ailleurs, cette question me taraudait beaucoup l’esprit avant que je ne découvre la Lean Startup, qui à mon humble avis, permets comme l’a dit dans plus haut @Fabiendlc1, de développer un MVP avec le peu de moyen que l’on dispose et ensuite tester son marché, si le concept est bien, alors solliciter du financement pour un développement plus poussé de la solution offerte?

Pour l’instant, la création d’un fonds d’investissement n’est pas une priorité pour moi, mais pourquoi pas dans un avenir proche ou lointain?


(Nabil Lakhmissi) #6

Pas de problème. Je me rends compte que ton post initial est assez vieux mais bon.

Ayant un peu bossé sur l’un des pays que j’ai cité plus haut et donc en ayant aussi poussé mes analyses sur l’ensemble des continents, j’ai décellé quelques secteurs qui clairement peuvent attirer des investisseurs occidentaux tellement le potentiel est énorme.

Je pense notamment aux moyens de paiements (les niveaux de bancarisation en Afrique restent faibles) et l’accès à internet. Un projet solide sur l’une de ces deux thématiques attirera l’attention de mastodonte du web qui souhaitent avec le second produit élargir leur marché et avec le premier faire payer ces nouveaux utilisateurs…

Quelques exemples de rachats existent en asie dans ces deux domaines là. Les noms m’échappent mais dès que ca me revient, je te les enverrai.


(rrrbenjy) #7

@Peguy,
De bonnes opportunités effectivement. La seule particularité réside dans le fait qu’il te sera nécessaire de cadrer (dès le départ et si possible) le contrat-investisseur car à un moment donné, ils te soumettront forcément des “pièces rapportées” avec compétences et profil pour probable renfort. Pays émergent = entreprise émergente = personnel émergent ! Et tant mieux quelque part, sauf si tu n’as pas ton mot à dire !


(xmaximin) #8

Moi si j’étais la bas j’aurais tenter le financement par crowdfunding plus relais dans un maximum de journaux (si le projet est assez “sexy” ) cela peut marcher ainsi.


(Djatche Marius) #9

Comment financer sa startup en Afrique ?
Bonjour a toute l’équipe de pragmatique entrepreneur, je m’appelle DJATCHE DOMKAM MARIUS je vis à Yaoundé au Cameroun et j’ai le même problème que Peguy. Cela fait presque plusieurs mois déjà que mon équipe et moi essayons de trouver 1000 euro pour lancer notre startup dont le site est www.evenwi.com . Notre concept est simple : faire livrer des plats chauds a domicile et dans les bureaux. La seule nouveauté dans le concept est que ces plats ne seront pas préparés par les restaurants mais par les particuliers dans leur domicile et la livraison par les jeunes du quartier. Quels avantages : les plats sont de Qualités et les prix réduits car moins de charge a payer par les restaurateurs. Ce concept permet de répondre au problème de disponibilité prêt de chez soi du repas dont on a besoin. Car après un petit test dans une entreprise, nous avons constaté que non seulement le personnel aimerai bien se faire livrer les repas au bureau, ils aimeraient aussi avoir une grande variété de repas, ce qui est presque impossible a proposer par les restaurants qu’il y a autour de ses entreprises. Mais depuis la conception du site on a vraiment du mal a trouver 1000 euro pour réaliser enfin le test grandeur nature du concept dans la ville de Yaoundé. Les mentalités sont différentes et les particuliers pas toujours focalise sur le long terme. Il y a au Cameroun plusieurs organes sensés aider à financer les projets des jeunes mais le problème c’est que non seulement il faut se faire parrainer par la haute sphère de l’état pour avoir le financement, les projet financer sont pour la plupart a caractère commerciale et agricole ou avicole et pour espérer se faire aider dans un ans il faut déposer les dossier 2 ans avant. Toutes les conditions remplis pour décourager.
Alors j’aimerai bien que vous m’aidiez a trouver une solution car c’est vraiment pas évident.


(Laurent Roger) #10

Bonjour @Djatche_Marius, zut le site ne répond pas :grin:
Pourquoi quoi faire avez vous besoin de 1000€ ? pourquoi 1000€ ?

Quel est le tarif payé par le client final pour un repas ? Combien reçoit le particulier ? Combien reçoit le livreur ? Quelles sont vos charges ?
Rapide calcul : pour gagner 1000€ par 1 mois c’est 50 € x 20 jours, si ta marge est de 1€ par client, il te faut 50 clients par jour, d’après toi il te faut combien de temps pour avoir 50 clients par jour ?


(Marius Djamar) #11

Bonjour Laurent Roger et merci pour votre prompte réaction. Le site s’ouvre bel et bien je pense qu’il faut juste insister un peu. Je n’aime pas trop les calculs du genre budget prévisionnel ou revenu prévisionnelle car il ne reflète jamais les réalités du terrain, car la meilleure façon de tester les chiffres c’est d’aller vendre son concept et son idée. Mais on a toujours besoin de ça pour essayer de se convaincre que son idée ou concept est bon. Pour les calculs voilà comment nous faisons les choses de manière manuelle depuis quelque temps. Nous avons une petite entreprise d’une dizaine de personne à qui nous livrons 6 repas fait maison à 2000 FCFA soit (3€). Les plats sont achetés chez un ami qui les prépare à 1300 FCFA (1,95 €). Nous avons donc une mage de 1,05 €. Le coût moyen d’un déplacement en moto taxi (moyen utilisé pour le déplacement dans la livraison du repas) est de 200 FCFA (0,3€) mais nous prévoyons donné 300 FCFA (0,45€) à chaque livraison. Ce qui fait une marge bénéficiaire de (0,6€).
Nous faisons donc en moyenne 0,6 *7 = 4.2 € par jour soit 4.2 * 20 = 84 € par mois
Ceci ne représente peut être pas un revenu conséquent pour amortir les 1000 € que nous demandons. Mais ce que nous voulons avec les 1000 € s’est de passer à l’échelle avec au moins 20 cuisiniers et autant d’entreprise à qui nous livrerons des repas dès le mois prochain.
Pour cela nous avons besoin de :

  • 225 € (150 000 FCFA) Un deuxième ordinateur d’occasion
  • 75 € (50 000 FCFA) Une connexion internet permanente
  • 225 € (150 000 FCFA) Tracte et flyers à distribuer dans les entreprises
  • 75 € (50 000 €) Pack SMS à envoyer aux livreurs lors d’une commande
  • 375 € (250 000 FCFA) Immatriculation de l’entreprise pour pouvoir autoriser les payements mobile sur notre site.
    Voilà en résumé les charges à supporter pour un début. Nous n’avons encore pas de loyer ni de charge d’électricité à payer car nous une utilisons une chambre chez mes parents comme bureau.

(Laurent Roger) #12

Bonjour,
Le site fonctionne cette fois ci :slight_smile: Quand le site sera-t-il terminé ? Pourquoi est-il en anglais (le Cameroun est francophone à 80%) ?
Tu n’as pas répondu aux questions :

  • des charges : actuellement elles sont de combien pour servir 7 repas par jour ? comment augmentent-elles avec l’augmentation du chiffre d’affaire ? (hébergement ovh par exemple, frais de déplacement pour démarcher les entreprises ?).
  • puis du point mort : à partir de combien de clients gagnes tu de l’argent (charges déduites) ?

Au niveau des besoins :
Le coût de la connexion Internet permanente est plutôt de 75€ - par mois- non ? Pourquoi ne pas rester sur un forfait mobile xx Go avec SMS illimités dans un premier temps ? en plus c’est le numéro où on peut vous appeler.
Faites des cartes de visite sympa sur vistaprint au lieu de tracts qui vont aller à la poubelle : moins de 25€ les 250, ils ont toujours des codes de réduction de 50%. Quand vous aurez distribuées les 250 cartes recommandez.
Pourquoi un 2eme ordi, avec un peu d’organisation un seul suffit : pendant qu’il y en a un qui distribue les cartes, l’autre se sert de l’ordi !
Après recherche, les frais d’immatriculation au CFCE sont de 75€, d’où vient ce montant de 375€ ?
Restez chez vos parents, pas de loyer au début c’est super.
Ne compliquez pas votre site avec le paiement mobile, trouvez un autre moyen pour démarrer.

En conclusion, arrêtez de vous mettre des barrières là où il n’y en a pas : continuez à chercher des entreprises intéressées par vos services, proposez la livraison de repas pour les réunions d’affaire en contactant les assistantes de direction : exécutez la prestation avec les moyens dont vous disposez actuellement et ensuite améliorez le service, réduisez les coûts par l’optimisation des moyens, à ce moment là il sera plus facile de trouver des financements …


(Ravo Tahiryvola) #13

Bonjour,

Nous ici à Madagascar, beaucoup des jeunes qui ont des projets alors qu’il ne veulent pas aller aux banques pour demander un financement à cause du taux d’intérêt trop élevé. Je trouve que la seule solution est d’avoir plusieurs plateforme de financement participatif pour les aider.


(Rostagni) #14

Bonjour,

Le post est vieux mais voici un lien qui pourrait peut être certain de nos membres basés en Afrique :slight_smile:
http://entrepreneurclub.orange.com/fr/fiches-pratiques/quel-est-le-financement-adapte-mon-entreprise-et-ou-le-trouver.html/


(Djatche Marius) #15

Comment vendre son application mobile

Bonjour à tous, jai devellopé une application mobile
androide qui permet de proposer aux utilisateurs de retrouver toutes les
opportunités en terme de : Bourses d’études, stages professionnel et
académique, Compétition international, Emploi, Evènements, Projet et bien d’autres.
Cette application a été conçu parce que au cameroun ou je vie, il y a un gros
problème dans la recherche et le partage d’informations. Les jeunes pour la plus part pêche par ignorance ou pâr
méconnaissance de la bonne informatio. Mais voilà j’ai du mal à vendre cette
application au grand publique. Toutes les tantatives de promotion ( tractes
photocopié,affiche dans les campus universitaire, partage auprès des amis ) de
l’application que j’ai éssayé jusque là n’ont rien donné. Je pense qu’au
cameroun c’est très compliqué de vendre un nouveau produit sans faire une
publicité télé les gens ne lisent pas
les tractes ou même les affiches encore plus quant c’est des photocopies ils ne
les prennent pas au sérieux. J’ai même demandé a des groupe facebook de
partager l’application sur leur page en échange je donne la possibilité aux
administrateur et à cinq personnes de leur choix la possibilité de télécharger
l’application gratuitement. J’ai reçu
100% de reffut car pour certain qui m’ont répondu il ne veulent pas que je me
serve de leur site pour me faire de l’argent DOMMAGE !!! Mais c’est une
mentalité bien camerounaise . Je n’ai pas d’argent pour faire une campagne de publicité télé bien que ce serai un excellent moyen
de vendre mon application. Alors j’attend des suggestions et des aides de votre part, Comment faire pour vendre mon
application mobile. L’application mobile se nomme Le Bousier et le site que j’ai devellopé pour
vendre cette application s’appele www.lafricastore.com
car les plmates forme comme google play et
play store ne permette pas de vendre et d’acheter avec des payement mobile
adapté au cameroun telque ( Organge money et MTN mobile money)


(Laurent Roger) #16

Bonjour @Djatche_Marius,

Des nouvelles du projet de livraison de repas avec @Marius_Djamar depuis le mois d’aout ?

Concernant ton application mobile (Le Boursier et non le Bousier ;)), pourquoi proposes tu une application payante ? C’est une première barrière qui est souvent rédhibitoire et c’est sans doute pour celà que tu n’as pas d’utilisateur à 600 F CFA. De plus en n’étant pas sur le Play Store, tu n’as aucune visibilité , ton site étant inconnu et non référencé (même si c’est très difficile d’avoir de la visibilité sur les stores).
Est ce que tu as la possibilité de reconcevoir l’application pour la rendre gratuite (par exemple les 20 premières recherches et affichages sont gratuites, ou bien pendant 2 semaines) et embarquer à l’intérieur des fonctions payantes (la recherche reste gratuite mais c’est 10 F CFA pour afficher le résultat complet), c’est le modèle dit freemium.
Une fois que tu disposes d’une audience suffisante grâce à la version gratuite, tu peux proposer à des annonceurs des insertions publicitaires payantes ou bien ils peuvent te rétribuer pour la vente de billets de spectacles, de compétitions ou d’évènement ?


(Djatche Marius) #17

Bonjour Roger et merci pour ta prompte réaction. Pour le projet de livraison de plat à domicile, je l’ai mis en pause pour quelque problème avec mon cofondateur, Et la lourdeur logistique que je ne parvenais pas à avoir. En ce qui concerne l’application, je peu bien la faire gratuite ou en freenium, mais ce pose deux problème :
1- le moyen de payement. l’application est faite pour une tranche de la population qui ne dispose pour la plus part pas de carte de credit ou de compte bancaire et avec l’expérience que j’ai les payements telque paypal, skrill et autre ne sont pas vraiment connu ou ouvert au continent Africain comme il l’est pour les autre. Conséquence les seul API disponible pour faire un freenium ne seront qu’un autre blocage à l’utilisation de l’application car presque personne ne pourra payer.
2- Google play est une excellente plate forme pour vendre son application, mais compte tenu du premier argument et des moyen de payement offert par google et pas ouvert au marché visé par mon application, il me sera impossible de rentabiliser l’application sur Google Play.

Je pense vraiment que c’est le type de communication qui fait défaut car avoir parlé de l’application dans le groupe d’étudiant ou je milite, il y a eu près de 19 téléchargements sur les 37 membres que compte le groupe, et le prix de départ était de 2500 f !!! pas 600 f (je te fais une capture d’écran de mon espace administrateur si tu veux) j’ai baissé les prix pour savoir si s’étais un problème de prix. Mais avec les tractes et le affiche les gens ne sont intéressés car il lisent peu et les affiches si vous connaissez un peu la ville de Yaoundé il y en a partout sur les mur et ça j’avoue que moi même j’ai du mal à m’arrêter pour les lire. Voilà pourquoi je pense que la communication par PUB télé peut être une solution au téléchargement.


(Djatche Marius) #18

Et au fait des annonceurs qui communique sur des application mobile au cameroun je n’en connais pas. La plus part ont du mal à communiquer sur internet je ne pense pas que sur des applications mobile il seraient prêt à le faire.


(Laurent Roger) #19

@Djatche_Marius Comment tes premiers utilisateurs ont payé l’application (entre 2500 et 600f donc) ?


(Djatche Marius) #20

le mode payement est expliqué sur le site. Et c’est le payement par orange money à un numéro de téléphone qui est utilisé pour le payement de l’application. c’est un mode de transfert d’argent par téléphone mobile qui est assez utilisé au Cameroun car tous le monde possède un téléphone et les points d’abonnement d’échanges et de payements Orange Money sont un peu partout dans la ville.La preuve j’ai encore eu 5 personnes qui ont acheté l’application à 2500 fcfa car j’ai profité d’une foire appelé YAFE (Yaoundé en fête ) pour distribué des tractes photocopiés, c’est ultra compliqué quelqu’un m’a soufflé dans la foule pendant la distribution : " Faites des vrais tractes et une bonne publicité car des photocopies ça ne fait pas très sérieux" . Je pense que cette application intéresse mais il faut qu’elle soit connu. Mais Comment sans investissement C’est la question à laquelle j’essaie de trouver solution. Alors je veux des idées.


Proposé avec ❤️par Camille Roux