Qualification des prospects et alimentation des CRM, ERP

outils
prospection
clients
prospects

(Frédéric Libaud) #1

Bonjour,

Depuis que Pragmatic Entrepreneurs existe. A de multiples reprises, il y a eu des questions autour de l’achat/location de fichiers prospects. La collecte d’informations et la qualification de celles-ci sur nos potentiels futures clients. C’est peu dire si la question est récurrente.

L’une des problématiques rencontrées, c’est la qualité des informations (un taux de déchet relativement élevé) et une multiplicité des sources. Outre la problématique d’intégration dans nos propres outils (CRM, ERP, …).

Aujourd’hui, si je vous dit qu’il est possible d’avoir une base données de prospects plus ou moins qualifiée et alimentée de façon automatique.

Vous me répondez quoi ?


(cdechavanne.rh) #2

Le mieux pour qualifier un fichier est d’interroger sa base de façon régulière soit par téléphone, par mail ou directement. Un travail de nettoyage est aussi nécessaire, l’apport de nouvelles adresses ne peut se faire que par achat d’adresse opt’in auprès d’entreprises sérieuses et par une prospection constante.


(cdechavanne.rh) #3

Cela demande du temps et de l’argent


(Frédéric Libaud) #4

Les progrès en matière d’Open Data entre autres, permettent d’envisager l’alimentation automatique (pour le BtoB).


(Frédéric Libaud) #5

Question subsidiaire :

Combien vous seriez prêt à payer pour alimenter automatiquement votre CRM ou ERP en prospect ?

Tandis que l’Open Data devient mature et que le législateur impose l’accès gratuit à certaines données, qui jusqu’ici nécessitaient leurs achats. Il est toujours aussi difficile d’un point de vue pratique d’alimenter son ERP ou sa CRM avec des données d’origines diverses.

S’impose donc de revoir les pratiques et d’organiser de nouvelles façons de faire pour alimenter les outils de prospections. Naturellement avec un maximum de données qualifiées en fonction des paramètres de ciblage de prospection définies dans la structure. Car sans ce point ça n’aurait aucun sens. En effet, que faire de millions de lignes d’informations inutiles dans une base de données de prospection. Cela aurait aussi une incidence technique sur la consommation de ressources IT et donc d’explosion des coûts.

Alors que seriez-vous prêt à payer (mensuellement, trimestriellement, annuellement, …) ? Pour disposer de ses données directement dans vos outils de prospections, en fonction de vos propres critères.


(Pierre Bouffay) #6

Attention à bien veiller au respect de la loi Informatique & Libertés, car une base clients/prospects contient des données à caractère personnel. Le RGPD entre en application le 25 mai 2018…


(juvert) #7

Il y a quelques temps j’avais fait des scripts comme ça pour constituer une base de données où l’on pouvait ensuite chercher des entreprise par code APE, département, ville, nombre d’employés, CA etc.

Mais, et c’est peut-être spécifique à mon activité, le plus gros du temps passé restait manuel et je trouve que ça ne faisait qu’écarter des entreprises sans aucun lien avec ce que nous cherchions mais malheureusement de vrais prospects.

Du coup j’ai arrêté d’entretenir le truc


(Frédéric Libaud) #8

Exacte… Sauf que les cas d’usage sont prévue !


(Frédéric Libaud) #9

Bonjour,

En effet, c’est entre autre lié aux critères de sélection et d’alimentation on peu parfaitement cibler un type de code NAF ou une zone géographique et du coup écarter de potentiels prospects.
L’objectif est d’avoir une alimentation et la mise à jour qui va bien.
Ensuite libre à l’utilisateur de compléter par d’autres méthodes.
Il faut par exemple, que les informations institutionnels et économiques puissent êtres remontés avec le minimum d’effort suite à l’ajout dans l’outil des coordonnées d’un nouveau prospect.


Proposé avec ❤️par Camille Roux