Quelle mutuelle et responsabilité civile pour auto-entrepreneur

auto-entrepreneur
assurance

(Damien Monni) #1

Bonjour,

Je suis AE depuis maintenant quelques mois et j’ai toujours repoussé le moment pour choisir une mutuelle et une assurance de responsabilité civile. Il serait maintenant tant que je m’y mette avant d’en avoir vraiment besoin ! Sauf que je suis assez perdu.

Dans un premier temps je n’avais même pas pensé à la RC. D’ailleurs j’ai toujours un peu de mal à vraiment comprendre à quel point cela me protège ? Je suis développeur web freelance, donc on va dire que le risque est assez faible, mais comme n’importe où toujours présent. J’ai cru comprendre qu’elle était utile pour éviter de se retrouver sans rien au cas où je me fais attaqué en justice par un client et que je perds. Dans ce cas, pourquoi ne pas utiliser une micro-entreprise à responsabilité limitée ? Dans ce cas, plus besoin de responsabilité civile ? Autre question, laquelle recommandez-vous pour un AE ? Il en existe des tonnes…

Concernant la mutuelle c’est un peu plus clair. En AE j’ai cru comprendre que cela ne servait à rien de passer par une mutuelle pro et qu’il fallait mieux passer par une mutuelle pour particulier. Je pensais prendre Malakoff médéric. Des avis là-dessus ?

Désolé si mes questions ont l’air bêtes, mais c’est un peu flou pour moi tout ça !
Merci.


(Vincent BILLETTE) #2

Bonjour,

Si vous êtes largué, une bonne soluce peut être d’aller voir un courtier. :wink:

La limitation de responsabilité permet de mettre vos biens persos à l’abri ; elle ne vous permet pas de ne pas régler les DI… et une structure à responsabilité limitée n’exonère donc pas d’une assurance.


(Damien Monni) #3

Je n’y avait pas pensé. Jusqu’à présent j’ai toujours évité de consulter (comptable, assistant juridique etc.) car je n’en voyais pas le besoin, mais ça pourrait m’être utile cette fois-ci.

Avez-vous une idée des prix pratiqués et de ce que je peux attendre de la part d’un courtier dans mon cas ? Histoire de ne pas me faire avoir et/ou retourner le cerveau… J’ai la (peut-être mauvaise) habitude d’être extrêmement méfiant dans ces cas là, et d’avoir toujours l’impression de me faire avoir puisque je n’y connais rien.


(kozma) #4

Bonjour Damien,
Moi et mon épouse avons arrêtés nos mutuelles assez rapidement en France le temps que nous y avons vécu, c’est à dire jusqu’a 40 ans…(nous avons 2 enfants)
Je me suis penché sur ce dossier lorsque l’ assureur de mon appartement à l’époque m’a conseillé de ne pas en avoir, car absolument pas rentable quand on est jeune (et à voir pour les séniors, car j’ai lu des dossiers dans la presse comme quoi ce n’était quasi pas rentable non-plus !).
Par contre, les dernières années, nous avons pris une assurance hospitalisation (très bon marché !) car quelques jours à l’hôpital peut coûter très cher. Je dis “peut” car il suffit d’avoir un acte d’une certaine somme (je n’ai plus le chiffre en tête) du genre un IRM ou autre chose… et votre hospi est prise en charge à 100% ! il faut le savoir. Mais bon, il se peut que cela ne soit pas le cas et là, ça côute bonbon…
J’ai eu un pneumothorax, (15 jours d’hospi) , la mutuelle n’a pas payé 1 centime car pris en charge, puis 10 ans plus tard un cancer du larynx pris à 100% bien entendu. J’aurais eu une mutuelle, elle n’aurait servie à rien…
Alors oui, ma femme à eu droit à une chambre individuelle quand elle a accouchée dans le privé, mais à part ça…
Ce choix à toujours été conforté quand je voyais ma mère (qui pourtant avait une mutuelle du feu de dieu !) sortir quand même son porte-monnaie lorsqu’elle allait à la pharmacie.
Etudiez un peu la question, surtout si vous n’avez pas de gros problèmes dentaires, car cela mérite d’être réflechi, je sais qu’on risque de me tomber dessus, mais j’ai l’habitude ! l’obligation avoir une mutuelle, c’est ancré dans la tête des gens depuis maintenant un bon moment…
Un lien interessant :


:wink:


Proposé avec ❤️par Camille Roux