Répondre à la question "Alors, ça marche ?"

Chers entrepreneurs,

J’imagine que, souvent, après avoir dit que vous avez monté une entreprise, on vous pose la fameuse question :

Alors, ça marche bien ?

A quoi s’attendent les gens lorsqu’ils posent cette question ? Est-ce que je gagne bien ma vie avec ? Si c’est ça, alors c’est plutôt indiscret… Aujourd’hui, je réponds en général avec une pointe de provocation (surtout, si on m’a demandé « et tu en vis ? » dans la foulée) :

Oui et toi, combien tu gagnes ?

Ça lance un petit débat sympa :slight_smile:

Mais peut-être que la question signifie autre chose… sur quel critère se baser pour dire qu’une société, en l’occurence la sienne, marche ou pas… les bénéfices ? le CA ? le nombre de salariés ? … quel est le seuil ?

Bref, je suis curieux de savoir ce que vous répondez quand on vous pose la question et/ou ce que vous aimeriez qu’on vous réponde.

2 J'aimes

Bon sujet ! En effet c’est parfois difficile de savoir quoi répondre à cette question.

Pour moi, je dirais que ma société « marche » si mon CA tient la route ou progresse, que la société à une bonne trésorerie (c’est le plus important à mon sens), que le carnet de commande est bien rempli …

Quant à la réponse, généralement je l’adapte en fonction de qui me pose la question :

avec par exemple les amis proches, avec qui je peux parler argent, business, sans tabou, quand je leur dit que ça marche bien, je leur parle du CA, du résultat des années précédentes, du dernier gros contrat signé ou nouveaux contrats à venir, etc…

avec la famille, les parents, comme ils comprennent pas toujours ce que je fais, je leur dit que c’est super, ça marche super bien, sans rentrer dans les détails mais au moins ils sont contents et rassurés pour moi ( « avec la crise toussa » ^^ )

Après de manière plus générale, je parle plutôt du fait que oui ça tourne bien, que l’on a régulièrement de nouveaux clients, des projets intéressant, que l’on est bien occupé, mais j’aborde pas tellement la partie financière.

Pour ceux qui veulent absolument savoir combien je gagne, alors je n’ai pas de tabou à ce niveau là mais par contre j’explique que c’est différent d’un salaire classique, qu’il ne faut pas calculer CA / 12, ça ne veut rien dire, etc.

Donc en général j’explique que pour mon entreprise, ce qui compte ce n’est pas combien je me sors par moi, mais quelle est ma trésorerie, ma visibilité financière sur le long terme, la qualité de mes clients…

Ça m’intéresse d’avoir d’autres retours :slight_smile:

2 J'aimes

Quand on me pose cette question, je suis franc, comme la plupart du temps. Je répond « ça marche et surtout, j’ai mon confort de vie » et j’explique mon confort de vie.
Parce que c’est à ça que je reconnais que mon entreprise fonctionne à mon CA mais aussi à mon confort et mon style de vie. J’aime l’idée de ne bosser que les matins, d’en sortir un CA ok et de faire de l’escalade, du bricolage et de m’occuper de ma famille.
Je pose aussi cette question mais je la fait suivre de celle-ci « et tu t’éclates? » parce que c’est elle qui a le plus d’importance selon moi.
Tu peux gagner tout l’argent du monde, si tu te fais chier pour le gagner et que tu ne vis pas à côté, il ne te sert à rien.

5 J'aimes

Je réponds que ça marche bien si je suis heureux de ma situation actuelle.

Quand à savoir ce qui me rend heureux ou ce qui peut me tracasser, ça varie en fonction du temps !

Sur la durée (> 10 ans) ça peut varier significativement. Le CA peut être une motivation par périodes (ex: un achat à prévoir), mais pas sur la durée à mon sens; continuer à apprendre en choisissant librement mes sujets est une motivation importante pour moi.

Tant que j’arrive à faire quelque chose de raisonnablement intéressant en faisant vivre ma famille dans de bonnes conditions, je suis content, grosso modo :slight_smile:

2 J'aimes

Bonjour,
Pour ma part j’ai appris une chose, en restauration en tout cas.
Si je dis que ça ne marche pas, que j’apporte du négatif, ça fera fuir les clients.
Alors quelle que soit l’activité, je dis que tout va bien et je change de sujet, car au final ça ne regarde que moi.
J’ai eu un mois de janvier et février très difficile où j’ai cru fermer. Et j’ai perdu 3 clients à cause de ma franchise.

J’ai eu du mal avec quelques anciens collègues salariés qui d’une certaine façon aurait aimé que je me plante pour justifier qu’ils s’emm… encore dans leur statut de salarié et surtout qu’ils devaient subir la pression de la direction (l’un de mes emplois car j’en avais 2). J’ai joué la carte de la sortie de zone de confort et de surpasser la peur des salariés qui avaient une famille et un crédit.

J’ai affronté les réflexions familiales « Le référencement, mais c’est quoi ce nouveau mot inventé pour frimer!!! Et les conférences, tout le monde commence à se la pèter en faisant des conférences »…

Tout ça pour dire,que le « Ca va? » peut cacher bien des choses.

Donc je réponds de manière concise: ''Je m’épanouie et j’aurai du faire ça bien avant"

3 J'aimes

j’ai un peu la même approche que @joelr, à savoir, plus ou moins de détails en fonction de la personne qui pose la question…
Sinon pour les gens que je ne connais pas vraiment, je répond en gros « c’est cool, ca tourne, je vis bien, et je peux m’organiser comme je veux »…
Pour moi effectivement le critère le plus important pour savoir si « ca marche », c’est d’être tranquille niveau trésorerie avec une visibilité suffisante, se permettre de choisir ses projets, avoir le niveau de vie qui me convient, et surtout une liberté d’organisation au quotidien. pas besoin de gagner des millions !

1 J'aime
Proposé avec ❤ ️par Camille Roux