Startup et entreprise libérée ?

Bonjour,

L’entreprise libérée , kezakko ? Une nouvelle vision de l’organisation du travail ? Un n-ième modèle de management des hommes ?
=> La littérature sur le web émerge. J’ai trouvé une définition simple ici : https://youtu.be/ZrAFpPbz7O4.

Pour les entreprises existantes, de la TPE au grand groupe, des modèles de transformation sont en train d’émerger. On voit aussi apparaître des « Chief Happiness Officier » dans les organisations. Marketing ou réalité !?

Qu’en est-il pour nos startups, dont certaines ne sont mêmes pas encore créées ?

  • une startup est-elle forcément libérée, par construction ? Si non, le modèle est-il compatible avec celui de la startup ?
  • Quelles sont les bonnes pratiques ? Les erreurs à éviter au moment de la création et ensuite ?
  • quelles sont les spécificités de la startup sur ce sujet ? facteurs facilitant ou au contraire point de difficultés supplémentaires ?
  • Quels ouvrages, sites web (francophones) à recommander sur le sujet ?

Grand merci !

Olivier, happy founder

2 livres références en la matière (et dispo en français):
« Let’s my people go surfing » d’Yvon Choinard, fondateur de l’entreprise Patagonia
« La belle histoire de Favi » de Jean-François Zobrist, fondateur de l’entreprise FAVI

Le concept, quant à lui, a émergé dans les années 70.
Pour avoir bossé dans l’une des entreprises citées, ça existe et ça fonctionne.

Mais ce style de management ne se décrète pas et ne se travaille pas, c’est ancré chez les fondateurs: Yvon Chouinard n’a jamais été motivé par l’argent ni par le fait de faire une entreprise leader… il s’en fout carrément.
Voilà pourquoi, depuis bientôt 50 ans, si peu d’entreprises fonctionnent ainsi.

1 J'aime

Bonjour Olivier,

Je suis dirigeant d’une « petite » entreprise dite libérée, âgée de 12 ans aujourd’hui et d’une trentaine d’équipiers à ce jour. Je préfère pour ma part le nom d’entreprise responsabilisante. Mais c’est au final la même chose. Comme l’indique très bien Karim dans sa réponse, il n’y a pas de recette miracle. C’est avant tout un choix de vie en tant que dirigeant : quels sont mes motivations pour avancer ? L’argent ? Le pouvoir ? Le bien-être ? L’altruisme ? L’apprentissage ? Etc.

Pour les vidéos et bons bouquins, en plus de ce que Karim a déjà indiqué (que je trouve très bien aussi), voici ce que j’ai sous la main :
Libertés & Cie - Isaac Getz
En vidéo TEDx de 20 mn ça donne ça :

L’excellent exemple de la société FAVI avec l’aide de Jean-François Zobrist, ça donne ça en vidéo de 52 mn :

Autre très bonne lecture, avec l’exemple d’une SSII de classe mondiale, d’origine Indienne :
Les employés d’abord les clients après - Vineet NAYAR

Et il y en a plein d’autres si ça te branche après ces quelques amuses bouches :wink:

2 J'aimes

Bonjour Olivier,

Je me permets sur ce sujet de vous partager cet article récemment écrit par une ingénieur de formation travaillant dans les edtech, très compétente en matière d’innovation managériale.

Les startups sont elles des entreprises libérées ?

Il est vrai que l’on prête souvent la sémantique des entreprises libérées aux startups (agiles, réactives…). En réalité, on se rend compte au fil de leur croissance que la grande majorité d’entre elles s’organisent selon un modèle pyramidal…

Super, merci Greg pour cet article. ​ Je soupçonne la journaliste d’épier nos conversations sur Pragmatic…chut !
:slight_smile:

Bonjour,
Pour alimenter le débat:

Si vous habitez Rhône Alpes et que le sujet vous intéresse, mercredi 5 octobre à 17h, Jean-francois Zobrist (entreprise FAVI) donne une conférence au salon Progiciel :
http://www.expo-progiciels.com/le_management_par_la_confiance__a_t_on_le_choix_y-fr6612.html

1 J'aime
Proposé avec ❤ ️par Camille Roux