Vaut-il mieux lever ou gagner de l’argent ?

levée-de-fonds
bootstrapping

(Camille Roux) #1

(Joel ROTELLI) #2

Oh, un de mes principal client mentionné ici !

Le sujet c’est l’argent et les levées de fonds sur les startup, donc forcément ils ne parlent pas des heures de développements que je passe pour que cette industrialisation et cette croissante fulgurante fonctionne ! Les devs ne sont que des hommes de l’ombre :smiley:

En tout cas j’ai vu aussi cette transformation dont ils parlent, dans notre façon de travailler. Au début il fallait tout faire vite vite vite, à la mode startup, on ship on ship, puis petit à petit, on est rentré dans une mode plus “posé”, un mode de travail plus intelligent et plus efficace pour tout le monde. Même si les projets s’enchainent et que je n’arrive pas toujours à suivre leur croissante non-stop, cela reste une aventure intéressante et enrichissante !

La vision “long terme” et non “on monte, on vend, on passe à autre chose”, est plus humaine et plus saine !


(FS2X) #3

C’est un article qui en dit long sur les grandes tendances de ce nouveau siècle.
Non, les devs ne pas des hommes de l’ombre, ce sont des discothèques robot, qui mettent en lumière les rêves des gens, des artisans de l’esprit humain. On le constate chaque jour.
Et puis, lever de l’argent n’est pas une fin en soi. Pour pouvoir lever ne faut-il pas avoir prouver une certaine rentabilité auprès d’investisseurs potentiels ? Faisons nous les choses dans le bon ordre ? Nous laissons nous le temps de voir venir les choses, d’apprécier les événements de manière rationnelle ? Comme si on cherchait à lever à tous prix pour cacher les brides d’une activité qui va finir par s’essouffler, et avant que les gens arrêtent d’y croire parce qu’ils vont finir par tomber sur quelque chose de plus intéressant. Après tout, gagner de l’argent c’est aussi se dire que son entreprise est viable et se donner toutes les promesses de s’auto-suffire, s’auto-financer, sauf si nous avons des perspectives de développement qui amènent un financement plus important. En sommes nous déjà aux prémisses d’une entreprise qui a besoin de croître alors qu’elle ne s’est même pas développé à travers les étapes incontournables du fail ? Sinon, je n’ai pas compris grand chose.


Proposé avec ❤️par Camille Roux