[Défi] Comment devenir développeur front-end en 3 mois ?

développeurs

(Baptiste PIZZIGHINI) #22

@Steph, je rajoute une technique d’apprentissage qu’il ne me semble pas avoir lu plus haut : se trouver un mentor.

C’est compliqué à dégoter et relève plus de la chance que d’autre choses, mais on fait des progrès fulgurants lorsqu’on est motivé à apprendre une chose et qu’on à un expert prêt à passer du temps avec nous dessus…
A la réflexion, il y a peut-être des services de mentorship sur le net ?

3 mois avec un dev front-end senior à tes côtés et, si tu es motivé et sérieux, tu rattrapes largement 2 ans de formation continue amha.

Bon courage en tout cas !


(Frédéric Libaud) #23

C’est bien beau tout cela, faut pouvoir à la fois dégager du temps et nous savons tous que, en fonction nos activités, il y a des priorités.

Se former au développement doit à mon sens soit entrée dans le cadre d’une activité de type hobby et donc le chemin sera très long, on n’atteindra pas le niveau d’un professionnel. Imaginez que je fais du codage depuis l’âge de 13 ans et j’en apprend encore tout les jours, donc pour rattraper tout le chemin c’est (en toute modestie) un peu compliqué à moins que l’on autorise le clonage …
Dans un cadre professionnel c’est encore plus compliqué, car il faut bien réaliser les tâches pour lesquels on payé. Quand on est indépendant ou patron cela l’est encore plus compte tenu des impératifs et objectifs.

@Steph c’est très bien de vouloir mieux interagir avec les dev. avec qui vous travaillez c’est une très bonne idée. Mais il serait peut-être intéressant que eux apprennent votre métier, en tout cas les basiques.
L’apprentissage du développement que ce soit Web (HTML, PHP, Javascript, …) ou autres (C++, C#, Pascal, …) peu s’avérer un chemin de croix. Il faut donc comme certain l’on dit faire les choses par étapes et surtout garder les supports et documentations. Puis s’autodocumenter et s’autoformer.
C’est bien pour cela que certaines écoles comme celle de Xavier Niel rencontre un certain succès.
C’est pour cela que vous verrez des personnes spécialisés par domaine technique dans les DSI les plus grandes pour info., par contre plus la structure est petite plus il y a de polyvalence.
Commencer par la partie IHM (design - HTML, CSS, JavaScript) puis le PHP et ensuite les bases de données (SQL) serait une bonne approche. Pour la partie base de données, il y des subtilités entre les différents moteurs du marché c’est bon à savoir, car tout le monde n’utilse pas MySql ou Sql Server…
Acquérir des bases, ne serait-ce qu’un minimum enfin sur les infrastructures aide parfois beaucoup (Apache, Linux et autres systèmes liés). Et puis il y a aussi les méthodologies (agile, COBIT, CMMI, ITIL, Merise, …) toutes ne touchent pas forcément au dev. mais, c’est quand même bien d’avoir un vernis à terme pour mieux comprendre. Savoir ce qu’est une SLA et comprendre les problématique de qualité en ingénierie logiciel ça aide également.
Donc tout un programme… pour plusieurs mois, pour ne pas dire plusieurs années !

En tout cas c’est très courageux et j’espère que votre acquisition de compétence vous aidera. Et j’espère que votre formation est correctement financée et que vous êtes rémunéré ou toute autre solution pendant cette période, difficile de faire les deux.

A noter que je fais de l’accompagnement pour des startups, c’est souvent des problématiques d’organisation et de management vis-à-vis des équipes R&D que l’on rencontre. Ceux-ci on une incidence sur la qualité… Car il peu y avoir un turn over très fort parmi les développeurs par exemple.

Enfin et pour répondre finalement à certains détracteurs, … Je sais là je vais être vraiment hors sujet. Les écoles/universités ne forment pas correctement les jeunes à mon sens d’ailleurs et je ne suis pas tout seul à le dire mais, ils ont les bases. Cela n’est pas une spécificité des métiers de l’informatique. C’est une situation générale et c’est une des nombreuses raisons du chômage des jeunes.
Quant à celui des seniors dans les métiers de l’informatique, les statistiques on leurs fait dire ce que l’on veux et c’est la DARES (organisme officiel) la première qui à noter publiquement la situation. Le MUNCI que je connais mais, dont je ne prend pas forcément la défense peu avoir une position tranché, il n’en reste pas moins vrai que les intérêts des acteurs du secteur (gros et petits) peuvent être communs, comme très divergents en fonction de la thématique.
Ce n’est pas parce que certaines personnes qui on une visibilité médiatique tiennent un certains discours, qu’elles ont le savoir, pour ne pas dire la science infuse.
Une des explications données est la formation continue chez les ESN, sujet que je maîtrise cumulant 7 jours de formation en plus de 10 ans dans diverses structures ! La politique de jeunisme dans les métiers de la prestation et il y en a d’autres. Fort heureusement toutes ne fonctionnent pas comme ça.
Bref, je connais bien le secteur pour avoir entre autre participer aux comité de pilotage d’études de branche sous la tutelle du FAFIEC (OPCA de la branche) au titre de la représentation patronale en collaboration avec les représentants des syndicat de salariés.
Et les sujets comme la formation qu’elle soit collective ou individuelle ne sont pas simple du tout et ce entre autre sur le volet financement, car les choses de mon point de vue se corse malgré les améliorations apportées par les réformes récentes. Mais, cela ne reste que mon point de vue.


(Benjamin Bnds) #24

Et le sujet opposé :
Comment devenir “business” en 3 mois ?

La question est plus rare étrangement.


(David Dahan) #25

Mais “business” c’est pas très clair comme intitulé de job ^^


(Teddy Charti) #26

@flibaud

Bon hum, ok. Si on suppose que tu as 35 ans et que tu codes depuis tes 13 ans comme tu dis, ça signifie que ça fait 22 d’expériences. En gros hein, je caricature.

Ton erreur est de penser que ce que tu as appris en 22 ans ne peut pas être appris qu’en 22 ans aujourd’hui.
À partir de cela, tout le développement logique en aval est faussé.

Mais tu sais, tu auras beau dire à @Steph que c’est difficile, il le fera quand même. Parce qu’il veut. C’est tout.


(Frédéric Libaud) #27

Pas 22, 32 ans… ce n’'est ni une question de temps en soi, ni d’âge mais, j’ai quand même un peu vécu. Ce n’est pas pour autant que j’ai acquis la sagesse du bonze.

Le monde va vite, très vite… peut-être même un peu trop vite mais c’est comme ça !


(David Dahan) #28

flibaud a raison sur le principe.

Beaucoup d’entre vous parlent d’apprentissage comme s’il s’agissait simplement d’accumuler un nombre de données dans son cerveau. Dans ce cas là (je caricature), si je lis du japonais 15h/jour pendant 3 mois je vais être bilingue ?

Apprendre c’est pas ça…c’est lire, essayer, échanger avec les autres, faire des erreurs, voir le travail des autres, voir des contextes différents, etc. L’apprentissage se fait par palliers successifs, et le cerveau a besoin de temps et de sommeil pour digérer les choses faire les associations d’idées nécessaires, etc.

Par ailleurs, l’informatique c’est pas une somme de connaissances indépendantes qu’on empile dans sa tête, c’est un “système” où toutes les connaissances interagissent avec les autres. Un front-end sera bien meilleur s’il connait le monde du web dans son ensemble. Une personne qui veut connaitre le monde du web dans son ensemble sera meilleure si elle connait le réseau par ex, etc.

Pour ceux qui ont fait un minimum d’IT dans leur vie, c’est une évidence : il faut du temps et de l’expérience pour maitriser les choses, point final. Je suis le premier à dire que tout est possible, et que tout dépend de la motivation, mais à part si tu es un surdoué, en 3 mois, à raison de 10h/semaine, il ne peut prétendre avoir le même niveau qu’un bon front-end dont c’est le métier.

Maitenant, si je relis le post de Steph, il ne cherche pas du tout à devenir un profesionnel (le titre est un peu trompeur), donc tout va bien et on était un peu dans le hors sujet ! Donc je vais me recentrer sur sa demande à lui :slight_smile:

@Steph Néanmoins, Ce n’est pas parce que tu deviendras pas un killer en 3 mois, que ce n’est pas intéressant de commencer, ta démarche est très bien !

En 3 mois (10h par semaine), si la motivation et la curiosité sont là (c’est la clé de ton apprentissage), tu seras capable de faire des choses intéressantes et concrètes comme :

  • Faire un site web statique en HTML5 et CSS3 (je te conseille OpenClassrooms, très adapté aux débutants)

  • Si tu as fini le tutoriel sur ce site et que tu es à l’aise avec, prouve-le toi en te faisant un mini projet qui reprend l’ensemble des sujets abordés, ou cette fois-ci tu ne seras pas accompagné par le tutoriel.

  • Si tu as encore du temps, commence le tutoriel sur PHP et SQL qui est très adapté aux débutants aussi. Là tu y apprendras ce qu’est un langage de programmation et une base de données. Si tu arrives à le finir, chapeau !

  • Ne t’éparpille pas sur trop de sujets en même temps au risque de finalement rien apprendre en voulant tout apprendre. Oublie les frameworks MVC (Rails, Django, Symphony, etc.) pour le moment, oublie Photoshop (plus très important pour du front-end). Pour l’UX, essaie de profiter de ton bon sens et de t’inspirer des sites les plus connus, ça ne prendra pas trop de temps.

J’espère que ça t’aide !


(xmaximin) #29

Selon l’auteur de Personal MBA - Josh Kaufman on peut apprendre n’importe quoi en 20 heures.
Plus précisément devenir assez bon.
En gros il dit la règle des 10000 heures n’est pas si vrai. C’est devenu une sorte de LOI aux USA. Alors que évidement la pratique est toujours plus subtile que la théorie.


(David Dahan) #30

J’ai lu un résumé de ce livre, très intéressant.

Mais il faut bien se dire que ce genre d’auteurs adorent faire des titres racolleurs qui sont très marketing. En lisant plus dans le détail, tu te rends compte qu’il n’y a rien de magique. Si y’a un moyen de devenir bilingue japonais en 20h, j’achète.

Un autre exemple est Tim Ferris et la “semaine de 4h”. Lui même a avoué plus tard dans un blog n’avoir jamais bossé que 4h par semaine, mais il avait fait un A/B testing des titres de livre et celui là a recolté le plus de clics.


(Frédéric Libaud) #31

Merci David (@neowait),

En effet, si il y avais une méthode pour apprendre une langue en 20 heures se serais fantastique ! Toutefois, ne rêvons pas.

Dans la vie il y a pas du miracle mais, du travail… du labeur, de la constance, de la méthode et aussi parfois un peu de souffrance pour ne pas dire beaucoup.

Si j’ai bien appris une chose dans mon parcours, c’est que les beau discours masque souvent des manques c’est pour cela que l’adage “l’habit ne fait pas le moine” se prête si souvent à certaines situation.


(whui) #32

peut être que tu pense a ce bouquin :
Programmation Java pour les enfants,
les parents et les grands-parents
Par Yakov Fain - Vincent Lataye et Maxime Daniel

le livre est en libre telechargement :


(Nabil Lakhmissi) #33

J’ai eu la même démarche que toi l’an dernier sauf que je souhaitais faire du full-stack. Après avoir parcourus différents blogs/bouquins, je me suis orienté vers Grails couplé à HTML5/bootstrap. C’est un langage j2ee-like de développement web et prototypage rapide.
J’avais vaguement fait des cours de java en école d’ingénieur (en étant assez mauvais) mais cela m’a servi de base pour appréhender Grails.
L’avantage de Grails couplé aux technos front c’est que tu peux faire des proto super vite. Franchement, j’ai réussi à développer un twitter like en 3j, un outil de gestion de kanban/planification en 5 semaines from scratch etc…
Et aujourd’hui je parle à des potes CTO ou geek depuis la maternelle comme si j’étais moi même geek et je comprends maintenant très vite beaucoup d’autres langages (java par exemple).

PS : j’ai appris seul donc si un geek met le nez dans mon code peut être qu’il ne va pas aimer mais au moins, ca marche, c’est fluide et je comprends ce que je fais


(Nabil Lakhmissi) #34

Je vous transmets ce doc qui ne concerne pas directement le front mais orienté développement web. C’est un comparatif très complet entre plusieurs technologies.
Si ca peut être utile.

Comparatif framework

PS ; je ne sais pas comment et ou héberger le pdf, donc je l’ai mis sur cjoint


(Karim) #35

C’est celui-la, merci d’avoir retrouvé le titre.

C’est grâce à la partie “Animaux familiers et poissons” que j’avais (enfin) compris les classes d’objet.

Si vous n’avez pas de compte développez.com, on peut accéder au livre ici:
http://anper95.valdoise.fr/sites/anper/files/document/loisirs/javaenfants.pdf


(Karim) #36

Kaufman est un gros pipoteur qui a trouvé un créneau hyper lucratif en jouant sur les peurs (emploi, endettement, etc.)… et il y en a une autre qui arrive sur ce créneau en faisant croire qu’avec les Mooc vous pourrez obtenir l’équivalent d’un MBA.

Pour en revenir à Kaufman, 2 gros mensonges bien marqué.

1ere mensonge:
Ce n’est pas 10.000 heures mais 4500 heures.
Toutes les certifications niveau professionnelle (donc au dessus de la foundation et qui s’adresse aux managers et experts) demandent 4500h d’expérience professionnelle: ce qui correspond à 3 ans d’expérience.
Et non 7 ou 8 ans comme il l’annonce.

2eme mensonge:
Faire croire que le personnal MBA peut remplacer un MBA ou eMBA.
Or la force du eMBA tient dans la qualité des élèves: tous sont en général des cadres expérimentés qui apportent leur exp et point de vue dans le contenu des cours qui sont pour beaucoup des projets de groupe.
Et il oublie l’essentiel (eMBA et MBA), le réseau professionnel (et alumini) qui ouvrent un nombre impressionnant de portes… si tenté est que l’école soit réputée.

Il y a quelques années, avant de faire un carton avec son bouquin, son site présentait les 99 bouquins à lire pour avoir l’équivalent d’un MBA en terme de connaissance.

Il y avait pas mal de manque sur quelques sujets (Management, gestion de projet, systèmes d’information).
Ce qui ne présageait rien de bons pour le reste (genre le contrôle de gestion… mais je ne maitrise pas assez ce sujet pour avoir un avis)

Donc maitriser un sujet en 20h… :slight_smile:
20 h correspond à l’acquisition des bases d’une méthode: la philosophie, les grands principes et le vocable associé.
C’est ce qu’on appelle de l’initiation.
Derriere il faudra approfondir les connaissances pour maitriser le sujet et surtout les appliquer pour que ces connaissances deviennent une compétence.

La médiocrité est à la mode: faire croire qu’on peut être un expert sans effort, sans travail et sans sueur.


(xmaximin) #37

Après , on a pas besoin de MBA pour réussir dans les affaires plus je lis et malgré que je ne sois réellement “in business” plus je comprends que ce qui ressort de toutes les expériences c’est :

  • avoir de l’imagination
  • être pragmatique
  • apporter des solutions pour les clients
  • avoir des capacités d’abstractions.
  • avoir une learning curve assez bonne en général.

Parce que de toute les manières j’ai l’impression que quelque soit la formation que l’on va suivre elle sera toujours un peu en retard sur la réalité des affaires et que de toute les manières l’entrepreneurs “le vrai” est celui qui vit dans le futur et qui le provoque.


(Karim) #38

On est en plein hors sujet… désolé

Le but d’un MBA (master in business administration) est de former des administrateurs d’affaires c’est à dire des gestionnaires d’entreprise (gestionnaire dans le sens gérer un bien) .
Pour résumé, des cadres supérieurs (DRH, DC, DAF, DG, etc.) et non pas des entrepreneurs.

J’ai digressé sur Kaufman pour argumenter sur le fait qu’on ne devient pas un cake de son domaine en 20h de formation ou en lisant quelques bouquins (seulement acquérir quelques bases).


(Frédéric Libaud) #39

Hélas… mais, le monde est comme il est et on n’est pas chez les Bisounours !


(xmaximin) #40

J’ai digressé sur Kaufman pour argumenter sur le fait qu’on ne devient pas un cake de son domaine en 20h de formation ou en lisant quelques bouquins (seulement acquérir quelques bases).


il n’a jamais dit que l’on devient en cake en 20H
Mais que tu peux atteindre 80% des compétences avec 20% des efforts à fournir.
Donc que en 20H tu pouvais atteindre 80% de l’essentiel.
les 20% restants prennent 80% du temps pour être accompli.


(Nabil Lakhmissi) #41

Moi je rejoins un peu Kaufman.
Considérer avoir un niveau correct sur une thématique en se contentant de lecture/cours perso et exercices pratiques me semble tout à fait crédible. Un manager n’a pas besoin de savoir concrètement comment mettre en place précisément des techniques opérationnelles, ce n’est pas son boulot. Son boulot est de comprendre l’impact de ces techniques sur son organisation et donc sa pertinence dans son contexte à lui.
La mise en oeuvre elle sera confiée à un expert qui lui devra passer les 4500h de formation et de développement de son savoir par des mises en pratiques concrètes.

A chacun son rôle dans la société.


Proposé avec ❤️par Camille Roux