La semaine de 4 heures (Tim FERRIS)

livre

#1

Bonjour à tous,

Je vois beaucoup de recommandations pour La semaine de 4 heures de Tim Ferris.
Pensez-vous qu’il est possible de le mettre en pratique ?
Dans un autre sens, pensez-vous qu’il y ait des méthodes (organisation, management, …) pour éviter la semaine de « 70 heures » ?!

Merci à tous pour vos réponses :wink:


(William Roy) #2

Comme l’a dit Ferris à plusieurs reprises, la semaine de 4h c’est un concept, pas une loi, tu peux faire une semaine de 16h si ça te plait! Ce qui compte pour lui c’est d’inciter les gens à travailler plus intelligemment et efficacement.
Je pense qu’il est réellement possible de mettre en pratique la semaine de 4h avec quelques aménagement en tête, notamment sur les sommes générées par les business de chacun.
Et oui il y a quantité de méthodes pour éviter les semaines de 70h, certaines se retrouvent dans le bouquin de Ferris mais pas que!


(Marj) #3

Tout à fait d’accord, personnellement, je ne vois absolument pas le besoin de travailler 70h ou même 50h par semaine. Il suffit d’apprendre à utiliser les bons outils, et d’adopter des méthodes qui vous conviennent à vous spécifiquement (tout le monde ne travaille pas de la même façon). Après évidemment, c’est plus facile à faire dans certains cas que d’autres (dépendance à une location physique pour son activité, type d’activité, activité cyclique, etc). Mais en tant que “freelance” travaillant principalement de chez soi (hors RDV extérieurs), c’est complètement faisable, j’en fais l’expérience tous les jours.
@Will a raison, il n’y a d’ailleurs pas que Ferriss qui argumente en ce sens (voir le topic sur les livres conseillés).
“La Semaine de 4h”, est un titre marketing, qu’il a testé parmis d’autres titres avant la sortie notamment avec google adwords et une landing page, qu’il explique très bien sur son blog d’ailleurs, pour ceux que ca intéresse.


(Philippe Larcher) #4

Il faudra déjà savoir ce qu’on inclut dans la semaine de travail quand on est entrepreneur :slight_smile:

Je pense notamment à la veille, à l’autoformation et à des lectures plus générales.

Tout ce qu’on fait peut avoir un impact sur notre business (sport, détente, visite…).
Je note souvent des idées en sortant de la douche…


(Fanny) #5

Il existe une foison de blogueurs qui automatisent tout leur travail et trouvent toujours quelques personnes dans le monde pour acheter leur livre ou leur méthode. Rien n’est personnalisé. Mais ils trouvent toujours preneurs. Ca leur permet de gagner plus ou moins leur vie. Mais est-ce éthique? Pour moi non. A voir pour les clients s’ils sont satisfaits de recevoir des relances par emails automatisées, à voir si les réponses fournies répondent à leurs vrais besoins…
Ces blogueurs sont les premiers à prôner la semaine de 4 heures.


(Fanny) #6

Je rajouterai que (sans parler de tomber dans l’inverse en faisant 70 heures par sem), le travail est quand même pas mal pour l’estime de soi: on est toujours fier et heureux de réussir à progresser dans son emploi.


(Marj) #7

Sans doute que certaines personnes abusent de l’automatisation, mais ils n’ont certainement pas attendu tim ferriss pour vendre du creux.
Encore une fois, le principe de la semaine de 4h n’a rien a voir avec le nombre d’heures travaillées, mais cherche a optimiser l’“output per hour”, c’est a dire accomplir le plus de choses en une heure donnée.
Pour moi, il s’agit d’automatiser certains aspects de ma vie pour me concentrer et passer plus de temps sur la partie qui a la plus forte valeur ajoutée soit pour mon client (création, production, relationnel client, etc…) soit pour moi dans ma vie perso (loisirs, famille, hobbies, etc.)

Je ne fais pas de distinction dans la gestion de mon temps entre le pro et le perso, 1h de ma vie c’est 1h de ma vie, et je cherche a minimiser les tâches ininteressantes et répétitives pour maximiser les experiences enrichissantes.

Si je peux sous-traiter une tâche qui moi me prendrait 1 journée (par ex. le suivi comptable ou autre tâche administrative), mais que qq1 de spécialisé peut faire en 1h, c’est une journée pour moi de gagnée pour faire quelque chose a forte valeur ajoutée.


(William Roy) #8

Et en externalisant, tu permets à d’autres de vivre de leur travail, c’est pas rien non plus! Après je suis d’accord que les relances auto et tout ça c’est relou, moi j’automatise certaines tâches comme la publication sur les réseaux sociaux (et encore pas tout) et externaliserai certainement ma compta parce que j’aime pas les chiffres (sauf sur les grooooos devis que je suis sur de remporter :D) dès que le CA le permettra.


(Fanny) #9

Justement, l’automatisation des posts sur les réseaux sociaux, ça se voit. Certaines vont plus de soi que d’autres comme celle de remercier un nouvel abonné sur Twitter.

Mais on sent vite s’il y a une machine ou pas derrière.

Les pires comptes étant ceux qui renouvellent en boucle leurs posts sur une période de 2 à 3 mois.

Même si on comprend que poster est chronophage, celui qui fera un community management de qualité passera devant les autres.


(William Roy) #10

C’est là ou tu te trompes selon moi, je publie une fois par jour un lien vers un article que j’écris et ce de manière automatique. Cela permet de ne jamais être dans le même schéma puisque j’ai défini une plage horaire de publication et non un horaire et en plus ça mène du traffic vers mon site via les réseaux sociaux, ce qui aide mon référencement… Tout ça parce que j’automatise certains posts. Après cela ne m’empêche pas d’avoir des conversations sur les réseaux et d’échanger juste cette partie “promo de mon blog” se fait toute seule.
J’ai été community manager et le suis encore à l’occasion pour des assos ou je suis bénévole, un bon community management c’est de passer du bon contenu avant tout. Les post sont importants c’est vrai mais si tu fais bien ton automatisation, ça marche bien. La demi heure (minimum) par semaine que je consacrais à programmer à la main des post qui étaient souvent sur les même plages horaires et tout ça… ben je la consacre à autre chose. Par contre jamais je n’automatiserai complètement les réseaux sociaux sous peine de n’avoir qu’un information descendante et non une conversation…


(Fanny) #11

C’est ce que je voulais dire: l’interaction sur les RS est la base.


(pierre) #12

Bonjour à tous,

Je pense que globalement nous avons fait le tour du sujet. Voici quand même mes “deux cents”. :wink:

Oui il est possible de travailler seulement quelques heures par semaine. Actuellement j’estime que je suis entre 4 et 6h de travail par jour.
Je ne compte pas dedans le temps passé au téléphone, la réponse aux emails, la veille et l’autoformation. Ce sont des éléments annexes qui font aussi parti de ma vie.

Je suis en train de chercher tout les moyens “smart” pour automatiser et/ou déléguer ce qui est possible de l’être afin de ne travailler que là ou j’ai une valeur ajoutée.
Il faut garder en tête qu’il n’y a pas de jour pour faire du business. Même le dimanche une discussion peux amener de nouvelles idées ou simplement de nouveaux contacts pour du business. J’était en repos ce WE cela ne m’a pas empêché de manger avec deux entrepreneurs inspirant dimanche midi et d’avoir une discussion passionnante avec eux pendant plus de 3h. Est-ce du travail ou du loisir ? Eux utilisent le terme de “vacail” (vacance-travail) que j’ai trouvé intéressant.

Encore une fois le titre du livre de Tim Ferris c’est du marketing pour vendre son livre. Cela n’a jamais été un objectif de descendre à 4h pour 4h mais bien d’en faire un étendard. Il aurais put aussi l’appeler : “comment gagner 90% de son temps en optimisant ses processus” cela aurai juste moins vendeur.

Ce que je retiens de ce livre :

  • ne fait que ce qui as de la valeur pour toi (découverte, apprentissage, perfectionnement)
  • apprend à dire non
  • délègue ce qui est faisable par quelqu’un d’autre (répondre au emails, exécution, etc.)
  • reste petit et agile (travailler seul permet une agilité de n’a pas une boite de 10 personnes)
  • découvre ton propre rythme (quand es-tu réellement efficace ?)
  • n’attend pas la retraite pour te reposer, prend des mini-retraites régulièrement (1 mois par an, ou 1 semaine par mois ou tout le temps comme @camilleroux ^^)
  • automatise ton business (inutile de faire de la presta si un outil peux le faire pour toi 10.000 fois plus vite)
  • vend de l’abonnement et non du “one shot”

Au plaisir de discuter de tout cela.
Pierre


(Fanny) #13

C’est bien le dernier point que je lui reproche: faire de l’abonnement standardisé et non du one shot personnalisé. C’est un peu prendre les clients pour des vaches à lait et s’en ficher. C’est toute la différence entre un resto avec un chef qui réalise du fait maison et une chaine de restauration rapide… mais comme il y a de la demande pour les deux, pourquoi pas !


(Jp Valery) #14

Ça m’étonne qu’on ait pas eu le feedback de @camilleroux sur cette question :smiley:


(Camille Roux) #15

Beaucoup de choses ont déjà été dites ici sur la semaine de 4 heures.
J’ai offert ce livre à mon associé juste avant de créer Human Coders. Ca a beaucoup changé notre façon de penser !

Ce livre nous a fait beaucoup réfléchir sur la notion de travail : Est-ce vraiment utile de beaucoup travailler ? Est-ce pertinent de travailler tous les jours aux mêmes horaires ? Est-ce qu’une société peut continuer à croître même si ses dirigeants ne travaillent que quelques heures par semaine ? …

Chez Human Coders, nous nous sommes dirigés vers ce mode de vie progressivement :

  • Septembre 2013 : 1 “semaine Off” par mois
  • Juin 2014 : 2 “semaines Off” par mois
  • A partir d’aujourd’hui : “Off” tout le temps !

Cela ne veut pas dire que mon associé et moi ne travaillons plus. Nous continuons à améliorer nos offres, notre communication… mais nous travaillons uniquement lorsque nous en avons envie ou lorsque c’est réellement nécessaire.
Nous avons mis 2 ans et demain avant de pouvoir se permettre d’avoir ce mode de vie. Fini le réveil à 9h pour aller travailler machinalement comme tous les jours.
L’importante croissance de l’activité, la qualité des gens avec qui nous travaillons et notre travail pour automatiser/déléguer/supprimer un grand nombre de nos tâches a rendu cela possible.

Nous écrirons prochainement des articles pour expliquer ce mode de travail qui nous permet d’être plus efficaces, créatifs et libres tout en respectant tout notre environnement. En attendant, voici un article qui a presque un an qui explique notre concept de “semaine Off” :


(Sylvain Gendrot) #16

La réussite de ce livre repose sur un biais cognitif:

Tim Ferris travaille 4h par semaine.
Grâce au biais cognitif, tout le monde comprend:
Tim Ferris a toujours travaillé 4h par semaine.

Quand lit le post de Camille, il n’y qu’une seule phrase qui compte:

Tim Ferris le dit aussi, avant de travailler 4h par semaine, il a fait des semaines de 70h pendant des mois pour tout mettre en place.

Quand il explique qu’il a compris que 20% de ses clients lui faisait 80% de ses ventes, il a donc délaissé les autres clients pour ce concentrer sur eux. Du coup, il a augmenté ses ventes en bossant moins.
Mais avant il a prospecté ses clients comme tout le monde et tout le monde oublie ce “petit” détail.

C’est un bon livre, la première partie qui t’aide à te lancer est fabuleuse et justifie l’achat du livre.
La seconde partie est intéressante mais elle est gâchée par le quête de la semaine de 4 heures. Les vrais conseils sont négligés et il en fait des tonnes pour les conseils de merde.

Ex: sous-traiter le traitement de tes mails et tes appels, sous-traiter les achats de cadeaux/fleurs, sous-traiter l’organisation de ton planning, etc
j’ai développé une appli pour faire ça justement, un truc révolutionnaire, de jamais vu et je vais appeler ça “une secrétaire” …
Mais Tim te fait une tartine pour t’expliquer le concept de la secrétaire. Ou le concept des mini-retraites, comme tout couper un mois par an … j’aurais appeler ça des vacances mais bon …

Ps: j’ai essayé de bosser 4h par semaine … j’ai tenu une semaine … Va demander à un peintre d’arrêter de peindre, il ne bosse pas, il vit.


(Fanny) #17

Le plus grand succès de Ferris, tient en son génie d’avoir écrit ce livre qui “parle” à toute une génération. Les ventes de ce livre continuent de lui assurer de bons revenus. Est-ce que tout le monde a écrit un tel best seller? Non bien sûr. Il n’empêche qu’évidemment, on peut déléguer et automatiser certaines tâches.


(Julien) #18

Même si j’ai adoré ce livre, je ne peux m’empêcher de penser aux vendeurs de méthodes miracles pour faire de l’argent en .PDF.

Le fait même d’avoir écrit un best seller lui permet de ne travailler que quelques heures / semaines et déléguer le reste.

Celà dit, ça reste une bonne source d’inspiration et tant mieux si certains arrivent grâce à ce livre à se dégager du temps libre !


(PERSONNAZ) #19

Bonjour,

Mon grain de sel juste à propos des ventes du livre… Un livre ne rapporte presque rien… Il faut vraiment être un best-seller pour commencer à dégager des revenus d’un livre !

Ils sont très peu à pouvoir en vivre !

Il a eu une super approche, et comme dit précédemment, son titre parle à beaucoup, car il vend surtout du rêve !

Au même titre que les “gagnez des millions sur internet” et consorts…
Le pire, c’est que ça marche… :slight_smile:


(Thibaut Assus) #20

Ce livre a été pour moi un tournant dans ma vie :slight_smile: (à lire en anglais par contre, j’aime beaucoup moins la VF)

Tim Ferris optimise TOUT. Il explique comment s’y retrouver dans notre monde de workaholics.

En fait, travailler plus est très peu souvent associé à gagner plus. En général, c’est même l’inverse. Quand on travaille trop, l’inspiration n’est plus là, on est enchaîné à son bureau, et rien de bien intéressant ne sort de sa tête.

Pour moi, ce bouquin explique simplement comment passer du stade de l’employé qui cherche à impressionner son patron en faisant plein d’heures au stade du mec qui arrive tranquillement chez son client et qui apporte ÉNORMÉMENT de valeur en quelques heures.

L’enseignement de 4hh est bien, mais il faut y adjoindre “secrets of power negotiating” pour faire devenir vraiment chaud en négociation + optimisation :wink:


Proposé avec ❤️par Camille Roux