Mon client fait le mort, que faire ?

Bonjour à tous !

Je suis confronté à un léger soucis : en effet, cela fait près de deux semaines que j’attends la validation finale d’un client sur un projet afin de lui envoyer la facture.

Hors, il fait trainer les choses, et cela fait une semaine désormais que je n’ai plus aucune nouvelle de sa part malgré mes relances.

De part votre expérience, comment avez-vous l’habitude de gérer ce genre de situation délicate ?

Merci de vos retours !

Tout dépend la situation. Généralement, j’envoi la facture sans la validation. Je mets un coup de pression en plus en disant que si je n’ai pas de nouvelles je coupe le site ou je ne livre pas les fichiers ou quelque chose du genre.

Tu peux décrire un peu plus le contexte ?

1 J'aime

Et bien jusqu’à présent tout s’est très bien déroulé, le client était très content de mon boulot, on était en contact régulier par mail / téléphone. Mais depuis deux semaines, tout est pour ainsi dire au point mort.

Le projet concerne une modification d’un logiciel opensource existant pour convenir aux besoins du client. Actuellement les fichiers sont uniquement sur mon serveur pour lui permettre de faire ses tests. Je lui ai envoyé une archive du projet début septembre, mais qui n’est plus à jour compte tenu des modifications effectuées depuis.

Bonjour !

Je serais moins radicale que @rkueny !

J’ai été dans ce cas une fois, et la cause était simplement une absence dont je n’avais pas connaissance… Imaginez, si au retour, il avait trouvé une relance salée ? J’aurais perdu le client !

Prenez votre téléphone, expliquez que vous ne comprenez pas ce silence, que vous avez besoin de connaître le sentiment du client vis-à-vis du travail fourni par le biais de sa validation…

Il faut être un peu flexible sur les paiements. Ce n’est pas facile pour la tréso, mais il faut aussi prendre en compte le facteur humain…

Franchement, avant de partir sur quelque chose de tendu, je vous conseille l’empathie !
Quand vous vous apercevez que c’est de la mauvaise foi, c’est différent, on est d’accord, et là un recadrage peut être nécessaire (cela m’est arrivé une fois aussi, et depuis le recadrage, c’est rubis sur l’ongle).

Tenez-nous au courant, la relation client est importante pour nous tous !

Bonne journée à vous !

Gladys

8 J'aimes

Tout dépend du calendrier de validation habituel, mais peut-être que 2 semaines ca peut être vacances dont tu n’es pas au courant, autre urgence chez le client qui engendre une indisponibilité temporaire, son chien est mort, etc…
Je suis assez partisan de ne pas monter sur ses grands chevaux dès le début, mais laisser le bénéfice du doute.
Je sais que c’est compliqué pour la tréso d’avoir des factures en retard, mais une affaire qui se termine mal avec un client peut avoir des conséquences plus désastreuses qu’un retard de paiement ponctuel.

Après si clairement tu sens qu’il y a « foutage de gueule », la tu peux y aller!

1 J'aime

Bonjour,

Pour ma part, j’ai pris l’habitude de ne pas marcher dans les chaussures de mes clients. Par conséquent, quand je doute, je sors le téléphone et je fais part à mon contact des interrogations qui encombrent mon esprit.

Quand il s’agit d’argent, il n’y a pas de procrastination possible. Il n’y pas de trésorerie tendue d’un côté et pas de l’autre.

Le meilleur moyen de ne pas se retrouver (trop souvent) confronté à ce genre de situation est d’être limpide à la signature du deal : date, livrable, montant. Plus un contrat est précis, moins ce genre de situation est difficile à gérer.

Par contre, comme le dit @GbsAppeldOffres, souple sur les papattes arrières avant d’envoyer les bérets verts, il faut s’assurer que le client est encore en vie.

Bon week end à toutes et tous,

Josélito

5 J'aimes

Salut @adriantombu,

Même discours que précédemment à savoir que ton client est peut être en arrêt ou en congés… de manière générale je ne menace jamais un client sinon tu risque de le perdre. Mais lui mettre la pression oui, et le fait d’envoyer la facture n’est pas une menace en soit, tu peux facilement le justifier en stipulant que comme tu n’avais pas de nouvelles tu as considéré que c’était ok de son côté.

Bon courage
Nicolas

1 J'aime

Et bien j’ai pris un peu de tout vos avis (un grand merci à ceux qui ont répondu !), j’ai envoyé la facture tout en spécifiant que je ne laissais pas tomber le projet tant qu’il ne serait pas totalement validé (mon souhait n’étant évidemment pas de saboter la fin du projet).

A peine une heure plus tard, j’ai reçu un appel de sa part, qui m’a permis de le rassurer sur ce dernier point et de mettre le tout au clair. Au final la facture est envoyée au service compta, et j’aurai de ses nouvelles très prochainement pour les dernières validations. Tout est bien qui finit bien, donc (je l’espère en tout cas).

A court terme, je compte tout de même tester la facturation lors de la livraison, cela évitera peut-être certains abus : j’ai très récemment patienté plus d’un mois avant la validation d’un petit projet de 3 jours débuté fin juillet, et dont le client se fait un plaisir d’attendre le délais légal de 30 jours avant de me payer (oui, j’attends toujours).

Si le client est une collectivité, il n’a peut-être pas le choix, en fonction du payeur public ca peut prendre même plus de temps parfois, même si c’est pas légal, tu peux alors appliquer des pénalités…
Si c’est un client privé, je ne savais pas qu’il y avait des délais légaux, je pensais que les délais indiqués sur la facture devaient être respectés, c’est tout…

Bonjour,

Pour rajouter mes deux cents, lors de la rédaction de mes contrats j’indique le processus de livraison de la manière suivante pour éviter de rester bloquer :

« Lorsque le Prestataire aura réalisé les dernières modifications demandées par le Client, une demande de validation finale sera envoyée au Client, après réponse de ce dernier, le Prestataire procédera à l’établissement de la facture définitive.
Sans réponse à cette demande dans un délai de 15 jours calendaires, la Prestation sera considérée comme achevée et la facturation sera déclenchée. »

Pour ma part, je n’ai été confronté au cas qu’une seule fois et j’ai tout de même pris le temps d’appeler le client avant de facturer qui m’a confirmé qu’il s’agissait d’un oubli de sa part. Je rejoins totalement les autres sur le fait qu’il faut rester humain.

1 J'aime

En effet, le délai maximum entre professionnels est de 60 jours après établissement de la facture ou 45 jours fin de mois. Le délai courant est de 30 jours en moyenne.
Le délai prévu doit apparaitre sur le bon de commande signé par le client et sur la facture avec la date d’échéance.

Les pénalités s’appliquent à partir du 31e jours de retard.

Ta facture a sûrement été établie pour un paiement comptant (sans date d’échéance) on considère donc que le client est en retard dès le premier jour … Toutefois, il vaut mieux patienter 10 a 15 jours avant d’envoyer la première relance.

Bonjour,

Contente de voir que tout s’arrange ! Vous avez bien fait de rester délicat, vous auriez pu vous-même provoquer le non paiement…

Bon WE

2 J'aimes

Je pense que tout a été dit sur la nécessité d’un contrat bien ficelé qui prévoit bien tous les détails (nature de la prestation, délai de livraison, paiement avant et/ou après la livraison, délai pendant lequel le client peut demander des modifications/retouches sans générer de frais supplémentaires,…).

Personnellement après plusieurs relances infructueuses, je fais une relance un peu ultimatum. Où après un historique des tentatives de contact infructueuses, j’explique le problème, et je présente les futures actions que je vais entreprendre.
En étant ferme mais poli et courtois, cela en général suffit à débloquer la situation :slight_smile:

2 J'aimes

Actuellement je me base sur le devis + CGV pour démarrer le projet, mais je me rends compte que cela n’est pas forcément suffisant suivant la mission.

D’ailleurs ça pourrait être intéressant que l’on crée un nouveau sujet pour partager nos CGV ou contrat-type entre nous, je ne sais pas ce que vous en pensez ?

2 J'aimes

Excellente idée, je vais mettre a dispo mes modèles de base dans la semaine et créer un post si celui-ci ne sera pas créé d’ici là.

Pour ma part, c’est cahier des charges + contrat de prestations + CGV + Conditions Particulières de Vente (en fonction des besoins)

Adrian,

Tu as reçu toutes les réponses à ta question. J’ajouterai un seul conseil. Ne jamais transformer le client en victime. Sinon, tout se retournera contre toi même en cas de litige où tu es censé être dans ton droit.

Les étapes simples de toute transaction commerciale :

  1. Devis
  2. Commande
  3. Bon de Livraison
  4. Facture

Tout cela présenté dans un contrat de 2/3 pages max.

De bonnes relations avec son client, passe par une bonne communication, même si parfois, il peut être utile de mettre les points sur les i.

Bon courage

2 J'aimes

Le contrat est le plus important, le dialogue aussi, mais j’ajouterai à cela que pour ne plus dépendre de la décision du client sur un travail, ce que j’ai mis en place de mon côté ce sont des calendriers de paiements mentionnant les dates échéances auxquelles notre facture initiale devra être réglée par échéances tout au long du projet. Ainsi s’il traîne à valider cela ne fais pas dépendre ma trésorerie de ce type de problème.

Je ne pensais pas revoir cette discussion 6 ans plus tard :joy:

Oui j’ai récupéré les sous il y a 6 ans et je suis toujours développeur freelance, tout va bien dans le meilleur des mondes :wink:

1 J'aime
Proposé avec ❤ ️par Camille Roux