Premier projet, premier fail, plusieurs leçons

Je me lance!
A l’issue d’un Startup Weekend, je m’embarque dans un projet avec 2 connaissances à moi. Très rapidement on pivote à plusieurs reprises pour trouver un produit qui soit technologiquement viable et commercialement gérable (pas trop de contraintes d’import export, pas de soucis de douanes…) bref on travaille le projet comme il faut.
Je prends en charge la communication et le marketing, un autre le coté techno et le dernier le coté commercial.
On avance comme on peut avec peu de moyens mais des idées…
Au bout de quelques mois, la distance pourtant pas très importante entre les 2 autres et moi semble leur poser problème, je fais des efforts, dégage du temps, leur propose des choses mais au final, selon eux il faut que je sois là tout le temps, même si je n’ai rien à faire… Bref je recadre une première puis une seconde fois l’un des autres membre de l’équipe qui communique sur les réseaux sociaux avec des fautes d’orthographe, en faisant des annonces qui ne sont pas tenues et en employant des tons de conversation qui ne sont pas adaptés… Bref il ne me laisse pas faire ma part de boulot et saborde le peu de traction que je parviens à obtenir avec mes actions planifiées et réfléchies…
A un moment, j’en ai eu assez, j’ai recadré sévère et quelques temps plus tard, je n’avais plus accès aux documents partagés sur Google Drive… J’ai mis de la distance avec le projet et ai clarifié les choses avec l’un des associés, l’autre m’évitant avec soin. Au final je l’ai recroisé il y a peu, presque un an après toute cette histoire, et lui ai expliqué le fond de ma pensée. Il a joué à l’innocent « ha bon tu n’avais plus accès au Drive? je croyais que tu t’en foutais du projet en fait… » bref mauvaise foi totale.
Rien de bien méchant, j’ai perdu quelques heures de travail, pas d’argent et j’ai bien appris la leçon.
Du coup j’ai poursuivi un projet que j’avais en tête depuis des années : créer ma boite perso de coaching d’entrepreneurs et d’équipes pour les accompagner dans les différentes phases de leur développement. Je me dis que si j’avais eu des associés francs et une tierce personne comme médiateur, peut-être que ça se serait passé différemment.
Voilà un fail sur la gestion des premiers moments du projet, où en fait faut vraiment tout mettre à plat et partir sur des bases saines.
Désolé pour le roman !
W

2 J'aimes

Avec du recul, est-ce que tu sais comment ce problème de communication aurait pu être évité ?
Quelles précautions prends-tu quand tu travailles en équipe depuis cette histoire ?

S’associer c’est toujours compliqué, cela réussi quand de réels échanges constructifs arrivent à se mettre en place, mais cela est surtout souvent un échec car tous les associés veulent tirer le projet et l’entreprise vers le haut et l’objectif final est commun, cependant la ou ca finit souvent par péter c’est le chemin pour y parvenir, chacun a sa propre vision et à force de divergences on finit par s’engueuler et arrêter la relation. Comme un vieux couple quoi :frowning:

Il faut en tirer les leçons, comme tout échec, te remettre en cause toi avant de mettre les autres en cause, savoir pourquoi ca n’a pas été et ce que toi tu aurais pu tenter de faire pour que l’échec ne se produise pas, et repartir pour l’avenir en ayant tiré ses conclusions.

Pour ma part j’ai tranché: je ne m’associerai plus jamais !

1 J'aime

J’ai déplacé un message dans un nouveau sujet : Erreur : attendre d’avoir un produit avant de vendre

J’ai eu une aventure aussi malheureuse avec un associé, mais une grande part venait de moi : j’ai poussé cette personne à se lancer alors qu’elle n’était pas assez convaincu, au final elle a fini par abandonner (avec certes une bonne excuse perso, mais avec du recul dans tous les cas elle aurait laché le projet).
Je ne regrette pas, j’en ai appris que les objectifs et motivations doivent etre claires et surtout partagées pour que cela fonctionne dans le temps.
Effectivement le parallèle avec le couple est très bon !
Mais ce n’est pas parcequ’un couple casse qu’il faille abandonner l’idée de se remettre en couple.
Pour moi la vie est plus belle à deux, tout comme l’aventure entrepreneuriale est plus belle à deux, le plaisir de partager ce que l’on vit :slight_smile:

Comme quoi ça n’arrive pas qu’aux autres…

J’ai eu la même expérience avec 2 autres personnes. Au final pas la même vision.
J’ai participé au lean Startup machine de rennes et notre équipe à effectivement validé ce problème !

Rétrospectivement, je me suis remis en cause sur ma manière de m’impliquer dans un projet de de communiquer autour du dit projet. Par contre je sais également qu’avec cette équipe en particulier, je n’aurais pu éviter cette situation, j’ai compris par la suite qu’ils avaient décidé de mener le projet à 2 très tôt et qu’ils ont juste joué la montre pour me lasser et que je parte de mon propre chef.
Je pense pas comme @toopixel que je ne m’associerai plus jamais. Par contre je sais qu’il faudra une bonne dose de discussion préalable à toute association…

1 J'aime

C’est tout à fait admirable d’oser admettre que cela ne va pas. Il faut un grand courage pour se remettre en cause et c’est déjà un pas vers le changement pour plus de progrès. Je n’avais pas abordé les choses comme ça et c’est de la castration de vouloir ignorer les choses telles qu’elles sont et de persister à tourner en rond. Alors que les réponses sont là , il suffisait de demander.

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux