Qui a des problèmes avec le RSI ?

rsi

(Sylvain Gendrot) #1

ça fait plusieurs sujets que je vois certains louer avec enthousiasme (pour ne pas dire fougue) le statut EURL/SARL et critiquer celui de SASU/SAS.
A chaque fois, on met sur la table le coté fiscal, on paye moins de charge en EURL qu’en SASU.

Mais quand j’entends EURL, j’entends RSI et quand j’entends RSI, j’entends source infini d’emmerdes.

Googelisez RSI et regardez les actualités, les articles qui ne sont pas négatifs sont ceux qui ne parlent du Régime Social des indépendants (j’ai arrêté à la 17ième pages)… tous les autres c’est ultra-négatifs.

Mais si on examine sérieusement les articles, certains n’ont pas du voir d’expert comptable (ceux qui découvrent qu’on paye des charges dés la première année) ou ne veulent pas payer de charges (ceux qui veulent partir ailleurs, là où on paye pas de charges).

Donc pour tous ceux qui ont à faire au RSI, vous avez eu des problèmes. Si oui, vous avez réussi contacter quelqu’un et les résoudre ?


Avis sur le site : "Je hais le RSI"
(Francois S) #2

Vous oubliez ceux qui créent une EURL avec une activité de conseil qui n’ont affaire au RSI que pour la cotisation maladie maternité, et qui par ailleurs payent moins de charge sociales que les autres (même taux que les professionnels libéraux).

C’est mon cas, je n’ai donc aucun problème avec le RSI, et pour rien au monde je n’aurai souhaité créé une SASU plutôt qu’une EURL.
En revanche je comprends que le artisans commerçants préfèrent créer une SASU pour éviter le RSI.
Le secteur n’étant déjà pas en grand forme, l’Etat pourrait faire un effort.


(Thibaut Barrère) #3

On tape beaucoup dessus, c’est à la mode de dire que tout le monde a des problèmes etc, comme l’URSSAF à une époque.

Cela dit personnellement, en 10 ans, avec des changements divers (ajout d’associé, d’enfants, changement de région etc), nous n’avons eu que très peu de problèmes (je dirais 2 en tout, toujours réglés en les appelant, sans faire l’autruche surtout).

Alors oui il y a des soucis, c’est une grosse usine qui est en pleine migration (ajout des auto-entrepreneurs, changements de systèmes informatiques etc), mais globalement je n’ai pas de gros grief à leur égard.

Je pense que le plus important c’est de bien connaître ses prélèvements et ses attentes, et de ne jamais attendre en cas de souci, pour clarifier la situation au plus tôt en cas de problème.

Je pense aussi que les montants prélevés pour les commerçants et artisans (pour en avoir discuté avec un ami poissonnier) ne sont pas du tout les mêmes, ce qui doit contribuer aux soucis!


(Frédéric Libaud) #4

Le RSI est une structure regroupant les différentes/multiples caisses d’assurance maladie et retraite pour les indépendants, TNS, …

Sa gestion est sensé être paritaire… puisque’il existe des élections. Ainsi, la CGPME, l’UNAPL y ont des représentants élus que je sache.

Le discours ambiant veux que le RSI fonctionne mal, qu’il met sur la paille les artisans, commerçants, …
Les RSI est sensé permettre une simplification mais, aussi au moins à mon sens mutualiser les ressources et donc amoindrir globalement les coûts des charges sociales qui pèsent sur les structures affiliés.

A mon sens malgré qu’il soit décrié, le RSI doit continuer à exister. Celui-ci doit mettre en application les réformes, pour une meilleur gouvernance et transparence.

Quoi que l’on en dise, il y aura toujours des mécontents.


(Karim) #5

Gros problèmes de remboursements de santé (orthodontie enfant)… des mois que ça traine pour des montants non négligeables.

J’ai ouie dire (par une personne bossant au RSI) qu’il y avait des consignes pour retarder au maximum les remboursements afin que le RSI se constitue de la trésorerie.

Bref, mal remboursé, pas assez vite, 10000 justificatifs à fournir (plusieurs fois pour certains en plus)… pas top et rien à voir avec la CPAM


(Frédéric Libaud) #6

Il y a de gros dysfonctionnements au RSI et structures affiliées.

Tant au niveau des cotisations, que des indemnisations.

Le problème à été remonté au instances représentatives (CGPME, UNAPL, …) mais, c’est compliqué car les politiques qui n’y comprennent pas toujours grand chose ce sont mêlés de la thématique.

Le problème est lié historiquement à la fusion des caisses mal anticiper en 2006/2007, oui je sais ça date…
La gouvernance du RSI est défaillante, elle doit être refondue toutefois cela ne se fera qu’avec l’implication des affiliés, représenté par leurs instances.
Le RSI dispose des outils de base mais, c’est la gouvernance global qui en permettra un meilleur pilotage et donc de rendre un meilleur service aux affiliés.

Quoiqu’en dise certains (certaines associations) le fin du RSI n’est pas souhaitable, car le coût d’une assurance/retraite privé coûtera bien plus cher et n’est pas aussi généreuse. C’est la mutualisation, base de notre système social qui en fait la force sur le papier tout du moins, il faut faire pression sur nos représentants pour que cela soit le cas.

Enfin et pour conclure, il serait intéressant d’alerter le Directeur Régional de la caisse maladie dont vous dépendez, avec copie au Président du RSI et aux députés/sénateurs qui ont “pondues” les derniers rapports. Le RSI dispose également d’un service social, il peut-être utile de les alerter à minima. ils pourront peut-être faire bouger les choses.
Si vous êtes adhérent d’une structure syndicale, vous devriez également les alerter pour qu’ils mettent la pression sur le RSI.


(Karim) #7

Ceci est une fausse idée reçue.
Le RSI + complémentaire (obligatoire) est bien plus onéreux que certaines assurances privées qui, pour ces dernières remboursent mieux.

Pour les carences pour paiement compensatoire (arrêt maladie) et les différences entre les Caisses - les % inclus d’autres cotisations mais ça donne une bonne idée du truc:
Un salarié du public cotise à hauteur de 12% et n’a pas de carence
Un salarié du privé cotise à hauteur de 24% et a 3 jours de carence
Un entrepreneur qui cotise au RSI, cotise à hauteur de 45% et à 30 jours de carence… en effet, le RSI est généreux :slight_smile:

Mais en tant qu’entrepreneur français, et ce malgré les directives de l’UE, la cotisation au RSI reste obligatoire et l’entrepreneur n’a pas d’autre choix possible.

Autant je suis d’accord sur d’autres Caisses, type la CPAM, autant le RSI est surement la pire Caisse en Europe (incluant les assurances privées).


(Frédéric Libaud) #8

En effet, il est exacte que le RSI n’est pas la meilleur des caisses (maladies et retraites).

Mon propos est de dire que c’est par contre la vocation d’un système par répartition que d’être économiquement plus intéressant qu’une assurance privé. En effet, la compagnie qui propose cette dernière doit faire des bénéfices, elles calculs ses tarifs et indemnisations en fonction des risques statistiques pris, je ne vous l’apprend pas.


(Bruno Tritsch) #9

@flibaud: c’est de la pure théorie en ce qui concerne les systèmes par répartition, car en réalité ils sont souvent mal gérés et ce sont surtout des nids à emplois “fictifs”.

Ça fait très longtemps qu’il a été prouvé qu’un système privé est plus rentable, y compris en comptant sa marge, car il est bien mieux géré.


(Frédéric Libaud) #10

Si c’est de la pure Théorie, les systèmes sociaux par mutualisation/répartition créer depuis 1936 n’existeraient pas ou n’auraient pas pris une ampleur nationale et couvert l’ensemble des secteurs économiques.

Certes il y a eu et a des abus, certes il faut une meilleur gouvernance, certes ces systèmes sont fragiles du fait des problèmes de financement qui existent depuis fort longtemps (fin des années 70) et qui perdurent. Alors que l’on s’en préoccupe que depuis quelques décennies.

Toutefois, tout cela c’est comme l’histoire du pot de terre contre le pot de fer et ce n’est parce que aujourd’hui pour attirer de nombreux clients un service est très attractif qu’il sera forcément demain, quand on le rend indispensable…


(Bruno Tritsch) #11

On va donc parler concret :wink:

En Alsace et en Moselle, ils (les salariés) bénéficient d’un régime de sécurité sociale particulier différent de celui du reste de la France.

Ils cotisent légèrement plus que le restant de la France, mais en contrepartie, ils sont bien mieux remboursés.

Pour avoir été salarié en Moselle, je peux vous assurer que ça vaut le coût de payer les quelques euros de cotisation supplémentaire demandée au regard du remboursement bien meilleur qu’ailleurs en France.

Cette exception est soumise à la condition que le régime reste bénéficiaire.

En d’autres termes si un jour il devient déficitaire et que l’Etat français soit obligé de garantir ses dettes, alors L’Alsace et la Moselle perdraient leurs privilèges et seraient assujettis au régime normal de sécurité sociale.

Eh bien comme par hasard, il est toujours bénéficiaire et pourtant les Alsaciens comme les Lorrains ne se soignent pas moins que le restant des français.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais pour moi c’est très révélateur.

Cela prouve bien que tous les autres régimes de sécurité sociale sont déficitaires à cause d’une gestion exécrable et non d’une trop grosse consommation de médicaments comme veulent nous faire croire les politiques et les syndicats qui sont tous deux les grands bénéficiaires de ces déficits.


(Stéphane Plaissy) #12

Qle rsi est une bande de nuls
Aucune reponse aux courriers ar
Non comptabilisation des trimestres retraites
Non remboursement des frais de santé
Et derniere en date cotisations 2016=150% des revenus 2015 déclarés…
Franchement franchement supprimons ce regime et basculons sur la secu
Ca suffit ca fait 8 ans que leur connerie nous gache la vie
#rsi


(Francois S) #13

Salut @Stephane_Plaissy,

Tu n’as jamais été tenté par les “libérés de la sécu” ?

Je me suis un peu renseigné sur les conséquences financières (en termes de charges/cotisations sociales) : c’est dingue les économies que tu peux faire, avec en plus des couvertures sociales très correctes.

J’ai vu le témoignage de quelqu’un en SASU qui est "libéré de la sécu"et qui ne paye plus une seule cotisation (salariale ou patronale) en France.
Donc ça marcherait pour un salarié au régime général, mais pour un TNS je ne sais pas…
Tu es TNS toi ?

Je suis assez tenté moi même, mais s’il faut passer son temps devant les tribunaux, c’est démotivant.

Certains d’entre vous ont essayé ?


(Stéphane Plaissy) #14

en fait non
je ne veux pas enfreindre les textes ou ne pas participer a l’effort national de solidarité
je veux juste que les fonctionnaires fassent leur boulot et se rendent compte de leur debilité lorsqu’ils envoient un avis de cotisation de 150% des revenus d’un entrepreneur
qu’ils soient plus attentifs a nos demandes, qu’ils decrochent le telephone, qu’ils repondent aux courriers en recommandé, qu’ils traitent nos dossiers retraite et remboursement, bref RIEN de ce qu’ils ne font en ce moment ou ils se contentent de laisser leurs ordinateurs nous envoyer des debilités
en plus j’ai plusieurs sociétés et donc toutes les passer en SASU ne serait pas bon car le temps qu’on le fasse, ils auront passer un amendement pour assujetir les sasu… :wink:


Proposé avec ❤️par Camille Roux