Se fixer des objectifs : « comment manger un éléphant ? »

Salut Les pragmatiques entrepreneurs.

J’aimerais partager avec vous ce que j’ai appris. Alors qu’il était jeune entrepreneur, Anik Singal se retrouve bloqué dans l’avancé de son entreprise. Après des mois de travail il n’arrive tout simplement pas à augmenter ses revenus. Il décide de se rendre dans un mastermind et fait la rencontre d’entrepreneurs brillants.

Il leur pose la question suivante : « Comment je peux augmenter mes revenus et passer de 10 000$ à 1 000 000$ ? »

C’est alors qu’un entrepreneur lui dit la chose suivante « Comment manger un éléphant ?, Une bouchée à la fois ». Pour faire simple, l’auteur se fixait des objectifs trop élevés pour son niveau, ce qui a eu pour effet de le bloquer. La conclusion de l’histoire « Avant de vouloir devenir multimillionnaire commencez par avoir de petits résultats et répétez l’opération ».

Personnellement j’ai beaucoup aimé ce passage car j’ai tendance à faire la même chose, voir loin et anticiper des problèmes alors que le principal est de se fixer des « micro-objectifs ».

Vous en pensez quoi ?

Bonjour Hendrick,

En fait, toute ces questions tournent autour de thèmes précis, mais souvent plutôt « vagues » dans l’opinion publique. Je veux parler de la distinction entre la Vision, la Stratégie, les Objectifs et les Tactiques.
Il est souvent indispensable d’avoir une vision (en général à long terme) de son projet, si on veut pouvoir envisager le démarrage d’un projet ou d’une entreprise.
Ensuite on est sensé être amener à réfléchir à une stratégie, qui va dépendre des moyens dont on dispose pour in fine porter notre vision durant le périple qui nous attend. Vient alors le temps des objectifs avec des jalons, des résultats à obtenir, des prévisions plus ou moins réalistes…etc. Et enfin, de manière très concrète, on doit mettre en place ou choisir la ou les tactiques organisationnelles, opérationnelles ou autres, qui devront permettre de réaliser les objectifs que l’on s’est fixé précédemment.
Bien que tout cela semble théorique…et souvent pratiqué de manière inconsciente par la plupart des entrepreneurs, comprendre et donc agir en conscience sur l’enchaînement de ces 4 notions est un plus quand on décide de monter un business.

Qu’en penses-tu, à ton tour ?

Désolé pour les fautes…je n’ai pas pris le temps de relire avant de poster !

J’adore !
Pour moi c’est ce qu’il y a au centre de la vie de l’entrepreneur.
J’ai fait pas mal de petit boulot et on apprend pas ce genre de chose, et si on se lance, sans vraiment avoir conscience qu’on est au four et au moulin sans plan précis, c’est compliqué.
Je travaille beaucoup sur ça en ce moment, stratégie, tactique. Mais le côté vision et objectif, je ne l’avais pas pris en compte. Si tu as d’autres informations dessus, n’hésite pas

Pas grave, j’en fais pas mal aussi

Bonjour Hendrick,

Quand tu dis : « Je travaille beaucoup sur ça en ce moment, stratégie, tactique. », tu peux en dire un peu plus ?
Pour revenir à tes dernières questions, concernant la notion de Vision, on pourrait presque l’associer à celui d’un « rêve », mais avec un côté réaliste…par exemple quand on dit : Je me vois dans un futur proche dans une voiture volante, que j’ai envie de créer d’ici la fin de l’année…(en référence à l’actualité de Francky Zapata et son exploit de traversée de la Manche). Ici cette Vision que l’on pourrait qualifier de « secondaire », fait partie intégrante de sa démarche de vouloir voler en autonomie ou de manière indépendante, qui était intrinsèquement sa Vision (et sa volonté) initiale.
Après si on regarde au niveau Objectif, il est clair qu’il s’était fixé un premier jalon de faire voler une planche (Board) avec des réacteurs…puis un autre, de traverser la Manche avec…Etc.
Ce qui est très important, c’est de pouvoir faire le lien entre les différentes notions (Vision/Stratégie/tactiques/Objectifs), pour les faire évoluer, les réévaluer, les modifier…en
fonction de ses propres besoins et des résultats que l’on obtient tout au long du processus.

C’est un outil organisationnel très puissant à mon sens, mais pas toujours facile à maîtriser, surtout à cause des « bruits ambiants » qui nous entourent et qui ont tendance à masquer l’importance de la réflexion, de l’analyse…face au côté « précipitation » ou zapping de sujets permanent vers lequel la société et le système nous entraînent.
Çà semble un peu philosophique, mais c’est vraiment la réalité du quotidien d’une grande majorité d’entre nous. Nous sommes sollicité en continue (médias, consommation, vie quotidienne, professionnelle…) et il y a peu de place pour prendre le temps du recul nécessaire pour l’analyse et la compréhension des événements.

Je travaille exactement ce que tu dis : Vision Stratégie tactique objectif et faire évoluer le tout en fonction de l’avancement du projet.
Je me suis rendu compte que c’est un aspect qui fait une grande différence dans la réussite d’un projet.
Aller vision (Côté émotif) avec la stratégie qui nécessite des compétences, c’est vraiment un art.

Je suis d’accord avec toi, j’ai du couper avec les médias la TV etc. On est littéralement bombardé par des informations. Pas toujours utiles

J’ai très longuement eu ce problème aussi, je voyais des objectifs trop grands, trop ambitieux et dès que je passais à l’action, les étapes intermédiaires me démotivaient et l’ambition devenait un doux rêves.

J’utilise maintenant la technique Objectif - Visions - Pilliers - Jalons pour mettre en action mes projets et ceux de mes clients et je fais en sorte que chaque étape soit passionnante…

Ainsi, le développement de ma société se fait naturellement et on ne voit pas les paliers passer.
J’aime beaucoup le livre TRACTION - Get a grip on your business qui présente l’EOS (Entreprise Operating Systeme)

Super Florian,

ta réponse m’aidera pour la suite je pense.

Le livre que tu proposes t’a permis de mettre en place : Objectif - Visions - Pilliers ?

Le livre m’a beaucoup aidé dans ce sens oui ! Je vais lire Profit First maintenant

1 J'aime
Proposé avec ❤ ️par Camille Roux