Se lancer en freelance, les choses à savoir et à faire avant


(Julien Dubreuil) #1

Bonjour à tous,

Plus que jamais, la question de passer freelance m’occupe l’esprit. Il y a un an de cela, ce n’était pas envisageable pour moi, or les jours passent et l’aventure semble de plus en plus intéressante. Contrairement à d’autres entrepreneurs présent sur ce forum, passer freelance pour moi consiste simplement à faire ce que je fais tous les jours en ajoutant la partie business, bref ça sera du dev web / Drupal et de l’expertise e-commerce.

J’ai commencé à potasser, pourtant il y a encore plein de questions qui se posent à moi et si vous me le permettez, en voici quelques unes.

  • Combien de temps ça prends pour monter son activité ?
  • Comment rédiger un contrat pour une prestation de dev ou de consulting ? Quelles sont les obligations légales et mentions à faire figurer ?
  • Comment gérer sa charge de travail entre, networking, production, avant-vente et paperasse ?
  • Comment fixer ses tarifs ? Qu’est-ce qui doit rentrer dans le calcul, frais de transports, hébergement, repas ?
  • Quel salaire se fixer ? Ok, ça va dépendre de plein de chose, mais quand je fais un bénéfice de 100€, combien me reste t-il après imposition de toute les cotisations ? En moyenne combien de jour de production par an avez vous, de façon à déterminer un potentiel lissage sur tous les mois ?
  • Comment formaliser son offre et ses prestations ?
  • Quels sont les choses essentielles à faire selon votre expérience avant de se lancer ?

J’ai parcouru le forum afin d’éviter tout doublon mais je n’ai pas trouvé.


(Chrystel) #2

Bonsoir,
Vous vous posez beaucoup de questions et c’est normal. Afin de déblayer un peu, je vous invite à consulter le site de l’APCE. Il contient un très grand nombre d’informations et est plutôt bien fait.
Je me lance en freeland en conseils RH et je suis sur mon projet depuis 2 mois et je n’ai pas encore fini. Pour autant, ma boîte est ouverte depuis une semaine.
Avant toute chose il faut définir votre projet, faire une étude de marché et au fur et à mesure de votre avancée vous pourrez obtenir des réponses à toutes vos questions.

Bonne soirée et bon courage.


(PERSONNAZ) #3

Bonsoir !

Beaucoup de questions… que nous nous sommes probablement tous posées !

C’est variable, mais il faut vraiment prendre le temps de bien étudier son projet et lui laisser le temps de vous “habiter” avant de le lancer. Si vous ne prenez pas ce temps là avant, vous devrez le prendre pendant, avanc tous les risques que cela implique !

Cela sera à déterminer une fois que vous aurez le contenu de votre offre ficelé. Le b a ba, tout de même, sera le tronc commun de tous les contrats, les modalités seront particulières à vos souhaits.

Autant vous le dire tout de suite, la semaine des 4 heures, je ne l’ai jamais vécue ! On est bien plus proche des 70h que des 35…
Pour la gestion, c’est bien de planifier des jours/heures pour les tâches récurrentes, ce qui permet de faire abstraction du reste et donc de gagner du temps (mais ce n’est pas toujours facile de s’y tenir, quand un dossier vous tombe dessus en dernière minute, ou que vous avez un tout nouveau prospect pressé…

Il y a un post en cours à ce sujet sur le forum, les avis sont partagés, à vous de prendre ce qui vous convient le mieux !

Sans parler du salaire à vous fixer (qui tiendra plus du “disponible” au début, que du “fixé”, vous devez absolument vous faire un tableau de suivi de trésorerie, pour anticiper vos paiements. En fonction de votre régime fiscal et social, vous pourrez provisionner vos cotisation et savoir en temps réel ce qui est disponible ou pas pour vous rémunérer.

Il vous faut faire une étude de marché, et définir votre stratégie : cible, étendue des prestations… Cela vous permettra de bâtir votre offre en cohérence avec votre étude de marché, en fonction du besoin constaté et de vos atouts pour atteindre votre objectif : décrocher les marchés de votre cible.

Se lancer en étant très conscient de ce que cela implique : un investissement total, peu de repos, des doutes, être obnubilé par votre nouveau “bébé”, ce qui peut sembler acceptable pour vous, mais ne le sera pas forcément pour votre entourage… Et enfin, prévoir un bon budget communication, car si personne ne vous connaît, même avec la meilleure offre du monde, vous ne vendrez pas…

La toute première chose à faire, est de parcourir avec la plus grande attention les jalons du site de l’APCE :slight_smile:

Je vous souhaite une bonne préparation, c’est vraiment une nouvelle tranche de vie dans laquelle vous vous lancez !

A bientôt sur le forum,

Gladys


(Joel ROTELLI) #4

Salut Julien,

Tout ce qui est dit au dessus résume plutot bien l’essentiel.

Je rajoute juste ma petite touche personnelle : pour moi être indépendant n’est pas adapté à tout le monde. Certains se sentiront mieux et évoluront mieux dans une structure plus “cadrée”, en entreprise donc, sans avoir à se préoccuper de tout ce qui tourne autour de la gestion d’une activité, etc…

Etre indépendant pour moi c’est un état d’esprit général, il ne suffit pas d’être très bon dans son domaine pour réussir, il faut avant tout avoir l’envie d’être libre. Un super technicien ne fera pas forcément un super prestataire freelance (même si ça aide :slight_smile: )

Voilà, je ne réponds pas tellement aux questions administratives, tarifaire et autres, car je pense que tout cela se découvre au fur et à mesure, s’expérimente sur le terrain, mais avant tout, si tu es motivé par le fait de devenir indépendant, si tu es motivé pour t’accrocher dans tous les moments pour fournir le meilleur service possible à tes clients, alors je n’ai qu’une chose à te dire : fonce !

Moi je suis freelance depuis 8 ans maintenant, et je n’ai que 28 ans. Quand je me suis lancé, je n’étais qu’un simple développeur web sorti des études, aujourd’hui je suis bien plus que cela. Je me suis auto-formé à tout ce qui touche au business, au commercial, à la communication, etc, en plus de la technique, pour faire vivre et prospérer mon activité.

(D’autant qu’en tant que prestataire Drupal, tu n’auras pas le temps de t’ennuyer, ce n’est pas la demande qui manque :wink: )

Bon courage !


(Matthias) #5

En tant que dev web quand vous touchez 100euros , vous etes imposé de combien? :slight_smile:


(Nicolas) #6

à la louche en auto entrepreneur, avec le paiement de l’impôt, ça fait environ 25%.

Sinon, juste pour partager mon expérience, j’ai été gérant d’une sarl, salarié, salarié + freelance (là la semaine de 4h00… ^^ ), pour redevenir uniquement freelance, AE pour l’instant. Ma seule difficulté réside dans le fait de ne pas être absorbé à100% par le projet en cours, quand c’est un contrat pour un client, j’ai tendance à me concentrer que sur ça et négliger les autres points tout aussi importants, comme les prospects pour après ce contrat, les papiers, ma présence sur les RS, mon pti blog…

Donc tu peux planifier ce que tu veux, les clients attendent souplesse et réactivité d’un freelance, autant que de l’engagement, et trouver comment tout faire, dans les temps et correctement, c’est pas évident.

Trouver son rythme, mais rester conscient que la santé ça passe aussi par une bonne hygiène de vie.

Et pour finir, les autres freelances, j’ai travaillé avec beaucoup de monde, et il existe pas mal de mauvais esprit, je l’ai surtout rencontré avec des entreprises, avec qui je devais collaborer pour un client, toutefois, il existe des réseaux, groupes de freelance, qui ort un super état d’esprit, partage, entre aide, un peu comme ici.


(Philippe Larcher) #7

Je te recommande de commencer par lire “Getting started in consulting” de Alan Weiss qui est une sorte de mode d’emploi très concret et pertinent.


(Marj) #8

Pour tout ce qui est calcul des charges, impôts, etc… Regarde sur ce site y a des calculateurs en fonction de ta situation…


(Hugo Lassiege) #9

Perso, freelance depuis 2010 je ne me suis pas autant pris la tête :wink:
Temps de création de l’entreprise : 7 jours pour une eurl. C’est mon comptable qui a pris les démarches a faire. D’ailleurs le comptable est la clé pour ne pas y passer trop de temps sur l’admin. Le mien me coute 2000 par an mais s’occupe d’absolument tout.
Factures et contrats : des modèles existent sur internet. Sinon il y a des groupes de freelance qui peuvent aider. Et sinon il y a des sites spécialisés qui s’occupe de ca (hopwork par exemple).
Son tarif de vente : avant d’etre freelance j’avais déjà fait du service donc je connaissais déjà les tarifs. Mais sinon on peut aller sur des sites comme freelance info ou hopwork pour se faire une idée. Je profite du freelancing pour facturer seulement 180/190 jours par an afin de me laisser plus de temps sur des side projets ou des conférences.
Pour 100k de Ca, il reste environ entre 60 et 70 en fonction du statut choisi et d’eventuelles optims, Is, IR, déduit.

PS : désolé j’écris d’une tablette en vacances ça aide pas a écrire bcp. Je pourrais completer plus tard.


(Philippe Larcher) #10

as tu essayé le swipe et/ou la dictée ? ça change la vie :slight_smile:


(Alexandre DURAND) #11

Bonjour,
Récemment je me suis retrouvé dans la même situation que vous et je souhaitais lancer mon activité en freelance.
Je me suis donc lancé dans une recherche sur Google autour des statuts adaptés aux freelances. Et je suis tombé sur cet article très clair qui expliquait bien les différences entre les différents statuts possibles pour un freelance. Je vous laisse y jeter un coup d’oeil : https://captaincontrat.com/guide/devenir-freelance-les-questions-poser/
En espérant vous avoir aidé,
Bon courage dans votre projet,
Alexandre


(Jonathan Path) #12

Salut @juliendubreuil,

Très bonnes questions effectivement. Je vais essayer d’apporter mon expérience :

Combien de temps ça prends pour monter son activité ?

Je te conseille de prendre du temps. Personnellement, je me suis lancé trop vite sans prendre assez de temps pour demander des conseils. Essaye de contacter le max de freelances que tu connais, ainsi que des comptables, juristes pour te faire conseiller.

Comment rédiger un contrat pour une prestation de dev ou de consulting ? Quelles sont les obligations légales et mentions à faire figurer ?

Tu peux utiliser https://freelancer-app.fr/ par exemple qui comporte par défaut les mentions obligatoires.

Comment gérer sa charge de travail entre, networking, production, avant-vente et paperasse ?

Je te conseille de te former à être un bon manager de ton temps. Si tu n’as pas lu Getting Things Done ou Zen to done, je te conseille de le faire le plus vite possible.

Il faut surtout avoir une stratégie clair dès le début de ton projet. Ecrit un business plan, même si il est léger avec tes objectifs & motivations. Mets en place ton plan d’action qui déterminera comment avoir les clients que tu cibles. Tu pourras ainsi répartir le temps pour le développement de ton réseau et la production.

Pour contre-balancer avec le retour de @GbsAppeldOffres, il ne faut pas forcément bosser 70 heures. Personnellement, j’arrive à me payer 2000€ en bossant 20h par semaine avec une EI. Je te conseille de lire des livres business avec des supers conseils qui t’aideront à être un super business man. Comme la semaine de 4h notamment qui comporte des principes qui peuvent marcher. Suite à la lecture du résumé de ce livre, j’ai essayé de ne garder que mes meilleurs clients comme l’auteur du livre. Et ca m’a permit de travailler beaucoup moins. J’ai écrit cet article à la suite : http://freelanceboost.fr/2013/06/18/nayez-que-des-clients-premium/

Comment fixer ses tarifs ? Qu’est-ce qui doit rentrer dans le calcul, frais de transports, hébergement, repas ?

Tu peux lire cet article très intéressant : http://kitdesurvie.metiers-graphiques.fr/002_tarif-freelance.html

Quel salaire se fixer ? Ok, ça va dépendre de plein de chose, mais quand je fais un bénéfice de 100€, combien me reste t-il après imposition de toute les cotisations ? En moyenne combien de jour de production par an avez vous, de façon à déterminer un potentiel lissage sur tous les mois ?

Ca va dépendre de ton statut. Mais si tu es AE, effectivement 25% de charges. En gros, tu peux commencer avec un excel qui note tes entrées / dépenses, puis tu vois le bénéfice pour chaque mois. Tu peux faire quelques estimatifs avant de te lancer. Tu peux partir sur une base de 10 jours de travail facturé sur un mois par exemple, ce qui est un objectif correct.

Comment formaliser son offre et ses prestations ?

totalement d’accord avec @GbsAppeldOffres

Quels sont les choses essentielles à faire selon votre expérience avant de se lancer ?

Essayer d’avoir une bonne trésorie pour le début, ca évite de trop travailler et les coups de stress.
Je te conseille aussi de lire mon ebook : Se lancer en freelance http://freelanceboost.fr/se-lancer/ :slight_smile:

Bon courage à toi !


(Julien Dubreuil) #13

Bonsoir à tous,

@all, Merci pour vos réponses, je note encore une fois que ce forum regorge de personnes de qualités prêtent à partager leur expérience !

A la base j’ai voulu faire ce topic, parce que premièrement je ne maitrise pas assez le sujet et aussi de façon à ce qu’il soit réutilisé par quelqu’un d’autre sans que cela se rapporte trop à mon cas.

Pour résumer un peu ce qui a pu être dis, une activité de freelance nécessite d’avoir du temps avant la création et au jour le jour. Il est clair, qu’il est presque impossible d’avoir 20 jours de prod par mois. Vous êtes plusieurs à mentionner le fait qu’il est important de bien s’entourer, un comptable pour toute la comptabilité, un juriste pour toute la partie légal et contrat et d’avoir si possible un bon réseau. Pour finir, je crois que vous êtes unanime sur le fait que le freelancing est un mode de vie, ça ne s’improvise pas.

Est-ce que vous utilisez des applications, services dans votre vie de tous les jours ?


(Hugo Lassiege) #14

Juste pour ajouter quelques éléments de réponse (j’ai enfin un vrai clavier pour répondre), il existe plusieurs types de freelance. Et je ne parle pas de statut d’entreprise.
Bosser 217 jours par an en mode “mission longue” chez un client, c’est ce que font certains freelances “développeurs” (comme j’ai pu le faire). C’est très confortable, cela assure un CA de 100K par an ou plus (surtout sur région parisienne).
Pas de business plan, pas de juriste, peu d’admin (une seule facture par mois c’est pas la mort) et aucun boulot de commercial.
Si je caricature, c’est le même boulot qu’un salarié, sauf que ca rapporte 2 fois plus (et je suis gentil).

On trouve aussi des freelances, par exemple des graphistes, qui cumulent les missions, les font principalement en remote et doivent régulièrement chercher de nouveaux leads. L’admin est plus pénible, car il y a plus de factures à gérer. Le simple fait d’être graphiste t’affilie à l’AGESSA qui a son lot de complications administratives (surtout la première année). Le fait de gérer plusieurs factures avec des montants plus faibles par mois nécessite de bien suivre les impayés (et il y en a). Bref, une autre réalité.

Entre ces deux modes de fonctionnement il existe des tas de variations, du consultant qui facture très cher mais ne bosse que 6 mois dans l’année à l’expert VFX qui partage sa vie entre Londres et Paris etc…

Bref, s’informer sur son propre métier et auprès des freelances déjà en place est un prérequis car sinon tu risques d’avoir bcp d’avis différents qui pourraient te perdre car nous ne vivons pas tous le freelancing de la même façon (j’ai toujours trouvé ça simple, mais clairement ce n’est pas le cas de tout le monde).


(Joel ROTELLI) #15

Avant même de se former, il faut avoir conscience de la valeur de son temps et être rigoureux avec soi-même.

Je rencontre beaucoup trop de gens qui pensent que travailler à son compte (et encore + de chez soi), c’est avoir du temps pour aller faire les courses dans la semaine, aller faire du sport quand on veux et gagner beaucoup d’argent. (Surtout quand je dis par exemple que je vais de temps en temps faire 1h de sport le matin avant de bosser, j’entends “ha oui moi aussi j’aimerai bien bosser de chez moi, pour faire ça”. Sauf que j’y vais de 07h à 8h, donc pas forcément besoin d’être à son compte pour ça…Bref, parenthèse fermée)

Il ne faut pas que le but initial du freelancing soit : plus d’argent et plus de temps libre. Cela peut être l’objectif à long terme, et c’est ce que je souhaite à tous, mais il faut avant tout être passionné par ce que l’on fait, le reste viendra avec le temps.

On reconnait ici l’esprit open-source :wink:

Je crois que tout dit ici à ce sujet Quels services SAAS utilisez-vous dans votre entreprise ? :wink:


(Joel ROTELLI) #16

Tu me connais et tu sais que je te rejoins là dessus, mais cela dit, ce n’est pas forcément ce que tout le monde recherche. Tous les freelances ne sont pas attirés par le côté business, augmentation du CA, et ne le seront probablement jamais. Certains freelances font simplement leur travail, avec un rythme que leurs convient et ne cherchent pas forcément à faire du business, du CA croissant, etc…

Dans mon cas, j’ai mis plusieurs années avant de me “lancer” dans cette voie, mais ce n’est pas forcément LA voie à suivre…Chacun à ses aspirations.


(Julien Dubreuil) #17

@joelr arf, tu m’as démasqué ! Comme on dit on à qu’une seule première fois du coup j’essaie que mes questions soient utiles à d’autres ):

@jonathanpath, oui j’ai lu le ebook, je pense que j’ai du tombé sur un retweet de @joelr. D’ailleurs on pourra échanger quand tu veux à propos de #Greaaat, j’ai quelques éléments d’amélioration à te proposer.


(Nicolas) #18

Je rebondi sur le message par rapport au temps libre, et à l’organisation, j’ai l’impression dans mon cas, qu’à l’heure actuelle, il me faut une énergie énorme pour lancer la machine, pour ensuite trouver un équilibre entre temps de travail, revenus et loisirs (side project).

En ce moment, quand je fais une heure de sport, je la rattrape :smile:


(Joel ROTELLI) #19

Je te rejoins tout à fait. Il faut effectivement une énergie énorme pour lancer la machine. Depuis combien de temps es-tu freelance ou entrepreneur ?

A moins d’être vraiment bon dès le début, je crois qu’il faut un certain temps, et une certaine dose de travail avant de profiter pleinement des avantages du free. (cf @camilleroux et les semaines off, puis les mois off, etc…ça ne se fait pas du jour au lendemain)


(Nicolas) #20

Moi j’ai un parcours sinueux :smile:
J’ai été direct après un BTS gérant d’une sarl, pendant quelques années, j’ai fermé, j’ai fais salarié, en même temps je me suis engagé comme associé dans une autre sarl (vente en ligne les deux fois), puis 100% salarié (mais je m’ennuyais), puis AE et salarié, mais 70h par semaine, là c’est la vie privé qui passe après… Donc re 100% salarié, mais pfff quel ennuis, pas de challenge, pas moyen de bosser comme j’aime … Donc, freelance (AE pour l’instant) à 100%, depuis Decembre après presque 7 ans dans la même boîte en CDI.
Là en gros, j’ai beaucoup de boulot cet été, et après on verra, mais avant d’arriver à équilibrer et gérer comme tu veux, faut prendre ce qu’il y a et faire ce qu’il y a à faire, peu importe le temps de travail ou les efforts.
Il ne me manque plus qu’à trouver un ou des graphistes (UX, mobiles…) pour palier à mes tares, arriver à trouver de la maintenance/dev récurrente.
J’ai aussi évoluer dans mon métier de dev, pour pouvoir proposer des services de dev qui sont vraiment adaptés à ce que j’ai envie de faire. Je suis passé de dev moyen, à spécialiste Oscommerce et Joomla (dev sur mesure MVC) à dev symfony2 (avec un gros intérêt pour le growth hacking et le lean startup), et si tout va bien, prochaine formation c’est en sécurité ^^
Mon but, c’est de faire des audits/correction sécurité, du dev symfony2 (rails pourquoi pas), et de la maintenance pour un ou deux clients important (GH, dev…)
Je veux du temps pour aprrendre :smile: et être actif en open source sur les solutions que j’utilise.


Proposé avec ❤️par Camille Roux