Trouver un "bon" développeur ou une agence web ?

recrutement

(Benjamin Bnds) #21

Le sujet dérive, mais c’est aussi ce que je préconise.
Ceci dit ça fait débat et ça peut être mal perçu par les designers/intégrateurs.
A mes yeux les technos évoluent, les métiers avec, et je remplacerais un designer et un intégrateur par un expert UI/UX Boostraper.
Et si j’étais designer ou intégrateur, j’investiguerais ces métiers et j’aurais un sérieux avantage.


(Spamev) #22

Hello Plarcher,

En tant que futur entrepreneur je ne conçois pas de skipper le photoshop et ceci pour plusieurs raisons :

  • J’ai lu l’article et le premier argument n’en est pas un. En effet, il existe aujourd’hui des solutions en ligne permettant de créer des liens cliquables entre différents tableaux photoshop.
  • Le photoshop permet d’avoir un support de présentation à ses investisseurs/partenaires qui n’est pas coûteux en terme de temps/argent.
  • Enfin, faire des tableaux photoshop permet déjà de se rendre compte de ses erreurs. Cela permet donc de prendre du recul et de modifier les choses sans avoir à entrer dans le code (encore une fois, gain de temps et d’argent)

(Jérémie Parker) #23

Bonjour,

Disclaimer: Je gère GuimieSoft qui offre une large game de prestations dans les domaines techniques du développement à l’hébergement ainsi que du conseil. J’essai cependant de rester le plus objectif possible.

Concernant ton projet, il y a plusieurs chose à prendre en compte.

Si ta principale source de revenu se trouve être l’application web que tu souhaite faire développer, il sera important de prendre quelqu’un en interne capable de maitriser les technos employées, et le cas échéant, de mettre le nez dans le code. Cette personne peut cependant être recruté une fois l’application développée, tout dépends des compétences déjà disponible en interne.

Faire appel à un prestataire (studio de développement, web agency, freelance…) apporte une certaine sécurité niveau budget et calendrier, prendre quelqu’un en interne, si vous n’êtes pas sur de pouvoir valider avec certitude les compétences du candidat, peu s’avérer risqué.
Enfin, un bon prestataire avec qui vous nouez une relation de confiance peut s’avérer intéressant sur le long terme, notamment quand se pose la question de recruter le CTO qui s’occupera de gerer les aspects techniques et d’internaliser la gestion technique de l’application.

J’ai listé trois type de prestataire possible, et je pense qu’il est important de faire la différence entre chaque.

J’ai eu l’occasion de pratiquer les trois, je peux donc parler en connaissance de cause.

  • Le studio de développement, ou petite SSII, offre en générale le meilleur savoir faire technique, et donc propose des solutions robuste et évolutive. Le suivi de projet est généralement bon également. Les tarifs sont souvent un peu plus élevé que la moyenne des web agency.
  • La web agency, offre en générale une palette de service très large : du CMS à base de Drupal ou WP au développement en Symphony ou CakePHP pour la créa technique, mais également référencement, création graphique, et parfois, création de contenu. La qualité des prestations technique peut cependant laisser à désirer, notamment en terme de performance ou d’évolutivité. On trouve de tout à tout les prix, il faut donc savoir faire le tri.
  • Le freelance, souvent l’option la moins cher, mais les difficultés sont les mêmes qu’avec l’embauche d’un profil en interne, s’assurer que le freelance maitrise tous les aspects du projet et est capable de respecter les délais et le budget sont primordiale et pas toujours évident à maitriser, cela dit, trouver la perle rare n’est pas impossible.

Enfin, pour faire suite aux questions de photoshop ou pas photoshop, je dois avoué qu’aujourd’hui je vois de moins en moins de projet arriver avec des chartes graphiques complètes en PSD, les deux approche reste cependant courante. L’intérêt principale de sauter l’aspect “Photoshop” est d’éviter la tentation de l’implémentation “pixel perfect” et de tendre davantage vers des mise en forme naturelle et, bien sûr, responsive. La création de maquette statique en HTML pour les présentation au partenaire est également une possibilitée.

Bon courage dans votre recherche.


(Spamev) #24

Bonjour JParker et merci pour tes éclaircissements,

En fait, au delà du codage du site web, qui je pense est à la portée d’un grand nombre de professionnels, le gros du développement va devoir se faire au niveau de la base de données (des données que l’on récolte sur nos biens immobiliers), sur l’interface du commercial et surtout sur le lien qu’il doit y avoir entre les données que nous avons collectées et le site web.

En effet, le site web doit être capable d’aller chercher des données dans la database et d’en sortir des indicateurs à afficher sur l’espace personnel de chacun de nos utilisateurs (le tout en lien avec les prestations touristiques que nous avons vendues). C’est ici que ce situe le point critique qui ne doit pas être codé n’importe comment.

En soit, il n’y a rien d’insurmontable, cependant difficile de savoir si ces compétences sont à la portée du professionnel auquel on s’adresse alors que le site n’est que la partie visible de l’iceberg :wink:


(Jérémie Parker) #25

Entièrement d’accord, c’est pour ça que je parlais de studio de développement, qui ont souvent plus l’habitude de gérer des applications aux multiples facettes, que des web agency qui travail plus souvent sur des projets moins métier.


(Thibaut Assus) #26

Tant que tu ne leur demande pas de forfait (cahier des charges énumérant les fonctionnalités pour un prix fixe), ça peut marcher avec une agence, mais moi ce que je préconise c’est un bon freelance développeur full stack qui t’aide à définir le périmètre de ton besoin et bootstraper ton produit dans son ensemble


(Ludovic de Luna) #27

Etant donné qu’on parle de “startup”, ça sous entend qu’il faudra a un moment qu’un capital externe vous aide à vous développer sur le plan marketing et produit. Et là, inutile de tergiverser : Sans un CTO ou un développeur ayant une casquette CTO, vous n’aurez pas d’investisseur.

Privilégiez alors le passage par un freelance pour amorcer une MVP présentable à un investisseur. Si vous le gardez (collaboration à long terme), il faudra lui proposer soit une embauche à terme soit de devenir associé en captant des parts de capital (limiter le nombre de parts sous peine de bloquer l’entrée d’un investisseur plus tard) sur une période de 3 à 5 ans. Il y a un autre sujet sur ce même forum qui parle des parts de capital dans le cas d’un nouvel entrant sur la partie technique. C’est assez courant en fait.

Évitez l’embauche pour démarrer. Vous pourrez le faire plus tard pour faire évoluer votre équipe, mais en phase de lancement, c’est très risqué.

Quand au passage par les SSII ou les Agences, c’est pratique pour amorcer rapidement un projet, mais vous n’aurez pas avancé d’un iota quand vous aurez à discuter avec des investisseurs potentiels, sans compter qu’ils auront cette fâcheuse tendance de juger ce type de choix comme potentiellement une erreur de stratégie : Pensez comme les investisseurs, ils aiment “posséder” quelque chose : Un produit sans son concepteur est comme une coquille vide (ou comme une entreprise sans ses salariés).

Ludovic.


(POD_Sidereo) #30

On bosse avec Ayctor pour ce genre de besoins (http://ayctor.com/en/) si ça peut aider.


(Pablo Larvor) #31

Je pense que tu auras un très bon produit si tous les réalisateurs s’engagent à 100% dans ton produit.

La meilleure solution pour moi serait d’embaucher quelqu’un directement ou de prendre un freelance avec possibilité d’embauche par la suite. Ainsi, tu recruteras quelqu’un de motivé par la finalité de ton projet et qui fera les choses de manière à ce qu’elles soient solides sur le long terme. Il n’aura pas pour volonté d’expédier le site le plus vite possible quitte à faire des sacrifices sur la performance du code, la maintenabilité ou la sécurité puisqu’a priori, ce sera lui qui améliorera le site à moyen/long terme.

Cette personne, selon moi, ne devrait pas être spécialiste mais généraliste avec une grande capacité d’apprendre de nouvelles technos, des compétences en UX Design et capable de mettre en place des outils de management (méthodes agiles). Un peu un mouton à 5 pattes qui pourrait devenir ton CTO. Ce genre de personne : https://medium.com/@chrismessina/the-full-stack-employee-ed0db089f0a1


(Mylène Aboukrat) #32

Hello @spamev,

Tu as trouvé depuis ?

Je serais curieuse de connaître ton choix et les raisons qui l’ont motivé.

Je gère moi-même un studio qui se spécialise dans le lancement de MVP donc c’est toujours intéressant de comprendre la démarche des entrepreneurs face à ce type de choix.


(Camille Richon) #33

Linkedin et les meetups sont de vraies mines d’or pour rechercher n’importe quel talent.

La vrai question est de savoir comment convaincre un développeur de venir travailler pour toi plutôt que de gagner 50K€ en bossant pour une grosse entreprise.

@MymyAb tu bosses un peu sur MeteorJS pour tes MVP ?


(Mylène Aboukrat) #34

Hello @PayFacile,
Jusqu’à présent nous avons surtout bossé en Ruby on Rails, pour la simplicité et la scalabilité.
Mais potentiellement nous pourrions, oui.


(Camille Richon) #35

Have a look ! It is worth it !! :wink:


(Emmanuel Petit) #37

Moi je te conseille vivement sur emploi.developpez.com;
tu y trouvera tout d’abord les dernières offres d’emploi informatique et
developpeurs France ( responsable secteur, technicien d’exploitation, stage
pilotage stratégique…).

Ensuite, tu auras un aperçu des actualités sur ces emplois
en informatique comme la négociation salariale pour un premier poste, l’augmentation
de la taille de son équipe tout en préservant sa productivité.

Pour les candidats, y figureront la possibilité d’être
assisté dans la création d’un cv professionnel ou toutes les villes qui
embauchent et pour les entreprises, ils peuvent poster gratuitement leurs
offres ou proposer des stages ; sans oublier le forum de discussion en
ligne en cas de soucis.


(Devsolut) #38

Bonjour à tous,

Nous venons de créer une plateforme pour aider les entrepreneurs à trouver la meilleure agence web possible www.devsolut.com

Nous avons nous même été confronté à cette situation quelques mois en arrière et c’est pour ça que nous avons créé cette plateforme.

Nous référençons 500 agences partout en France avec sur une seule pages toutes les informations importantes à connaitre (clients, références, description, nombre d’employés…) et surtout les avis clients.

Sur le même système que tripadvisor nous voulons que les agences puissent être notées pour que les futurs clients puissent faire un choix éclairé en toute connaissance de cause.
Conseiller ou déconseiller directement une agence, le tout à un seul endroit.

N’hésitez pas à vous même laisser des avis sur les agences que vous connaissez pour faire grandir la communauté!


(Axel) #39

Autres sites intéressants en plus de celui de devsolut :


(Berfhaen) #40

Les bons codeurs évitent codeur.com justement. Les prix sont tirés vers le bas par les offshore et les porteurs de projets ne comprennent pas le prix de la qualité.


(Martin Luther) #42

Bonjour,

J’ai trouvé votre plateforme très intéressant.


(Mox) #46

Bonjour,

La meilleure façon de créer un site web c’est d’apprendre la programmation, ou alors ça risque de coûter très très très cher s’il faut développer un système sur mesure. Un développeur c’est bien pour maintenir le site, rajouter quelques trucs, mais développer un système complexe, il lui faut des années, sauf si c’est juste pour afficher “Bonjour tout le monde”. A titre d’exemple, j’ai développée un CMS/CMF 100% MVC qui peut quasiment “tout faire” : site vitrine, forum, site de rencontres, site communautaire, etc. Il est modifiable à souhait (modules, plugins) et il peut tenir en RAM grâce à un système de cache comme REDIS pour encaisser des milliers et des milliers de requêtes. Vous savez combien il m’a fallu pour le faire ? pas loin de 3 ans ! Et je ne cesse de l’améliorer, un tel projet, c’est toute une vie pour une seule personne :slight_smile:

Voilà c’était le message d’un passionné :slight_smile:


(Frédéric Libaud) #47

Bonsoir,

Je comprend votre position mais, ne la partage pas en toute honnêteté.

A cela plusieurs raisons :

  • Par définition, un développeur est formé. Il est passé en école d’ingénieur, lycée ou formation de reconversion. Ce qui lui permet d’avoir acquis les bases en termes de règles de l’art entre autre ;

  • Une solution logicielle aujourd’hui, que ce soit un site Internet (eCommerce, institutionnel, …), un applicatif spécifique ou un progiciel de gestion c’est un assemblage de brique plus ou moins hétérogène qui nécessite là aussi plus ou moins de compétences techniques diverses. Ce qui imposera pour construire le tout, plusieurs compétences que dans bien des cas peu de gens sont en mesure d’avoir. Car il est difficile de maîtriser plus de 4/5 langage de développement, de connaître les bases de données et leurs langages de requête, les API du/des systèmes sous-jacents, etc. ;

  • Un site Internet de base s’appuyant sur un CMS standard nécessite de maîtriser à minima HTML, JavaScript, CSS et en fonction des cas des langages comme PHP par exemple. Mais il y en a tant d’autres… ;

  • Un bon développeur c’est avant tout quelqu’un qui va assembler ces briques de la bonne façon. Cela vaut aussi pour le chef de projet, la compétence des testeurs, etc. C’est donc l’ensemble de l’équipe qui doit avoir plus ou moins des compétences ou connaissance en la matière et je ne parle pas du fonctionnel qui est à la base de tout ;

  • On ne s’invente pas développeur, on n’est par une voie ou une autre et on aime ça, car excuser moi l’expression mais, on prend son pied à écrire un code qui va fonctionner et qui fera le boulot, sans bugs, sans dysfonctionnement… Personnellement, je peux me targuer de ne pas avoir laisser de casserole sur les projets sur lesquels je suis intervenu ;

  • Certes il y a différentes catégories, si on peu le dire ainsi. Des qui code à la ligne, d’autres qui prennent leurs temps mais, qui cisèle ce qu’ils écrive. Car le code, c’est de l’écriture dans un langage que beaucoup disent abscons mais, que les développeurs, les vrais reconnaissent aisément ;

  • Alors point besoin d’être développeur pour coder, c’est un fait on peu le faire pour le plaisir. Toutefois, en environnement professionnel, il y a des contraintes organisationnelles, de productivité mais, aussi de qualité. Celui-ci souvent oublié est pourtant si critique ;

  • Etc.

Mon propos n’est pas d’être un plaidoyer à l’heure ou nos pensant veulent faire de la population une petite armée de codeurs. Alors que les besoins (en volume) ne sont pas aussi important que l’on voudrait nous le faire croire. Que le taux de chômage dans le secteur IT est aussi important que le taux tous secteurs confondues.

Nous avons aussi besoins de bras dans bien d’autres domaines, qui on du mal à recruter.

Pour en revenir à la question initiale, des développeurs on en trouve, des bons, des mauvais… c’est un peu comme pour tout les corps de métiers. Et les bons sont difficile à avoir car ceux qui les ont les gardes et au prix fort. Car plus c’est rare et plus c’est cher.
Cependant, nous sommes dans un secteur ou les modes on leurs vices et l’un d’entre eux étant de vouloir se jeter sur la dernière technologie à la mode, super prometteuse… qui au bout de quelques années fera un flope retentissant !

Il faut donc avant toute chose avoir une stratégie cohérente, impliquer les équipes, les collaborateurs ça s’appelle du management et motiver régulièrement les gens. A moins d’avoir une armée de robot mais, ce n’est pas encore pour demain en tout cas pour le codage !

Et dernière remarque, faire du logiciel de façon industriel aujourd’hui ne se fait plus comme il y a une trentaine d’année en arrière dans un garage. Il faut une véritable chaîne de production qui nécessitera divers compétences !


Proposé avec ❤️par Camille Roux