Vitesse ou endurance ?


(Philippe Larcher) #1

Suite du sujet Création d'une entrerprise de livraison de repas diététique:

Vous avez 4 heures.


(Joel ROTELLI) #2

Pas de besoin de 4h pour répondre à ça…S’il faut choisir, c’est l’endurance évidemment :slight_smile:

Rien ne sert d’aller vite, il faut prendre le temps de développer une stratégie solide et durable dans le temps, etc…


(Jean Sébastien Leleu) #3

Hummmm, ca se discute :slight_smile:

A partir du moment où le temps est une ressource limité car le budget est limité, la création d’entreprise, c’est aussi une course de vitesse. Entre le moment où l’entrepreneur se met 100% à son idée et le moment où ses ressources ne lui permettront plus de continuer, il se passe entre 2 et 3 ans,

2 ou 3 ans pour développer son premier produit, trouver ses 5 premiers clients, lever des fonds, etc.

Une fois le produit lancé et fonctionnel, cela devient un marathon en effet, mais l’urgence des débuts donne plutôt une impression de course de vitesse non?


(Joel ROTELLI) #4

En fait tout dépend de la façon dont on créé et lance son entreprise et de sa vision à long terme.

Et puis, il y a deux termes différents dans le sujet on a "création d’une entreprise" et “être entrepreneur”

La phase de création d’entreprise, en mode lancement de produit / service, tel que tu le décrit, peut en effet s’apparenter à une course de vitesse (dans un premier temps, car il faudra de l’endurance par la suite), mais si on parle uniquement de “être entrepeneur” de lanière générale, alors à mon sens c’est plus l’endurance qui prime.

On peut voir aussi le côté course de vitesse d’un point de vue “être toujours réactif, prendre de l’avance sur ses concurrents, aux évolutions du marché, etc…” mais pour cela, il faut aussi de l’endurance…

Finalement t’as raison, on devrait y arriver aux 4 heures :wink:


(Serir) #5

Je suis d’accord avec @joelr.

Aussi selon mon point de vue, dans la course ce qui importe c’est la gestion de son souffle (respiration) en entreprise cela se traduit par la gestion des ressources et en grande partie il s’agit de la trésorerie. Dans un sprint on bloque sa respiration cela aide à aller plus vite sur une courte période. Si ton but est de faire un MVP ou de rejoindre un incubateur ou de t’exporter …Etc alors c’est le sprint et tu dois bloquer tes ressources (temps, argent, RH) =>FOCUS<=

En bref et ce qui importe le plus c’est d’identifier quelle course tu es en train de faire, vitesse ou endurance pour adapter ta respiration (ressources) Cela dépend de la maturité du marché, des innovations, des coûts de production, capacité de réalisation de ton équipe…etc.


(Frédéric Libaud) #6

Rien ne sert de courir; il faut partir à point :
Le lièvre et la tortue en sont un témoignage.
«Gageons, dit celle-ci, que vous n’atteindrez point
Sitôt que moi ce but. - Sitôt? Êtes-vous sage ?
Repartit l’animal léger :
Ma commère, il vous faut purger
Avec quatre grains d’ellébore.)
- Sage ou non, je parie encore."
Ainsi fut fait; et de tous deux
On mit près du but les enjeux :
Savoir quoi, ce n’est pas l’affaire,
Ni de quel juge l’on convint.
Notre lièvre n’avait que quatre pas à faire,
J’entends de ceux qu’il fait lorsque, prêt d’être atteint,
Il s’éloigne des chiens, les renvoie aux calendes,
Et leur fait arpenter les landes.
Ayant, dis-je, du temps de reste pour brouter,
Pour dormir et pour écouter
D’où vient le vent, il laisse la tortue
Aller son train de sénateur.
Elle part, elle s’évertue,
Elle se hâte avec lenteur.
Lui cependant méprise une telle victoire,
Tient la gageure à peu de gloire,
Croit qu’il y a de son honneur
De partir tard. Il broute, il se repose,
Il s’amuse à toute autre chose
Qu’à la gageure. A la fin, quand il vit
Que l’autre touchait presque au bout de la carrière,
Il partit comme un trait; mais les élans qu’il fit
Furent vains : la tortue arriva la première.
“Eh bien! lui cria-t-elle, avais-je pas raison ?
De quoi vous sert votre vitesse ?
Moi l’emporter! et que serait-ce
Si vous portiez une maison ?”

Jean de la Fontaine pour ceux qui ne le saurais pas…

Source : http://www.lafontaine.net/lesFables/afficheFable.php?id=115


(Philippe Larcher) #7

Pourtant de plus en plus de “gourous” prônent la vitesse d’exécution comme critère de réussite n°1 !


(Frédéric Libaud) #8

Tout dépend je crois de la posture dans laquelle on se place.


(Nina) #9

perso, je pense que les 2 vont bien


Proposé avec ❤️par Camille Roux