Google Adwords: recours systématique ?

Je souhaite rebondir sur le sujet « campagne Google Adwords » ( :wink: : @Ju_Collet et @romains), et ouvrir un nouveau sujet.

A tous, en tant que chefs d’entreprise, recourez vous systématiquement à Google Adwords ou utilisez vous d’autres moyens de prospection (physique/téléphonique) ?

D’un autre côté, avez vous déjà été confronté à une proposition de service ? Cela vous agace t il (instauration « barrage secrétaire » par ex) ? Et pourquoi ?

Merci pour vos réponses.

Adwords revient effectivement très cher, et lorsqu’on se lance c’est un bon moyen de tester rapidement un idée. Cependant, ce n’est pas à mon avis le meilleur moyen de commencer à acquérir des clients.

Pour la prospection, je pense que la prospection téléphonique (ou pire, physique) à froid n’est pas une bonne solution:

  • Personne n’aime recevoir des appels de gens qu’on ne connait pas et qui essaient de nous vendre quelque chose
  • Personne n’aime appeler des listes de gens à froid et se prendre des portes
  • La conversion est très faible, et relativement variable

Aaron Ross qui est connu pour avoir fait grossir les équipes commerciales de Salesforce jusqu’à 100M$ a écrit un bouquin là dessus qui s’appelle Predictable Revenue.

Pour ma part, mon process sales est assez jeune mais ressemble à ça :

  1. Je trouve des prospects avec Datananas.com
  2. J’envoie des mails relativement personnalisés et très courts
  3. Je relance si besoin jusqu’à avoir une réponse
  4. On fixe un court rdv téléphonique (15 min max) pour voir s’il y a un fit

Le téléphone ne vient donc que dans un deuxième temps, donc pas de problème de barrage.

Les quelques fois où l’on m’a appelé à froid, ça n’a jamais marché, car à partir du moment où je comprends que c’est un appel commercial, je ne suis pas intéressé… Surtout parce que j’étais très occupé au moment ou j’ai reçu l’appel :slight_smile:

3 J'aime

@romains,

J’ai quand même une question par rapport à « datananas ».

En effet, j’ai cru comprendre que cela permet d’importer des contacts existants des réseaux sociaux pour leur envoyer un mail ?

Mais quand un panier perso de contacts est épuisé, vient l’heure des contacts - purs et durs, hors prescriptions ni recommandations- faut il que ces derniers acceptent la « demande de contact » sur le réseau social en question, pour accéder à leurs mails et envisager une importation ? Ou cela n’est pas nécessaire ?

Oui, c’est justement là que Datananas.com est utile : Il n’y a pas besoin d’avoir la personnes dans ses contacts. Cela permet donc de trouver en un clic l’email direct de n’importe quel prospect.

Ensuite pour avoir une recommandation, il y a une technique toute bête qui consiste à envoyer son mail au n+1 ou n+2 au lieu de l’envoyer directement à la personne concernée.
Si le mail est court et va droit au but (2 lignes) il y a beaucoup de chances qu’il le forwarde à la bonne personne, et donc d’avoir un rdv téléphonique. Je ne connais pas beaucoup de gens qui ignorent un mail de leur boss :slight_smile:

C’est beaucoup plus efficace que d’appeler à froid. Si il n’y a pas de réponse, on peu appeler ensuite dans la foulée, mais on a un petit avantage car la personne sait déjà qui l’on est !

Petite précision qui a son importance : je suis le fondateur de datananas.com

3 J'aime

Je m’en doutais :wink:
… donc, y a qu’à trouver le « n+1 / n+2 » et leur adresser directement le mail pour redirection …dans ton jargon, c’est les « co-directeurs/adjoints » c’est ça ?
Merci pour ces précisions

Un ou deux niveaux de hiérarchie au dessus, donc oui pour des petites boîtes mais si tu attaques Microsoft pas besoin de mailer le CEO. :wink:

Le risque, c’est par contre que ces personnes reçoivent énormément de mails. Il faut donc que ton mail puisse être lu et forwardé en moins de 10 secondes.

Je t’avoue que je l’avais pas envisagé mais oui, pourquoi pas Microsoft ?! :slight_smile:

Simple curiosité, tu pourrais donner un exemple de ton genre de « forward à 2 lignes » ?! (sans donner trop de détails bien sûr)…

Je suis en train d’en tester plusieurs et je vais probablement faire un post sur mon blog avec quelques templates, mais un exemple pour comprendre l’idée :

Bonjour [prénom],

Désolé de vous déranger.
Pourriez-vous me dire qui chez [entreprise] s'occupe de [point de douleur], et comment je pourrais entrer en contact ? 

Bonne journée,

Signature 

Et c’est tout, même pas besoin d’expliquer ce qu’on fait.
D’ailleurs c’est toujours un erreur de trop en dire dès le premier mail, il faut se garder des munitions.

1 J'aime

Ok, merci.
Le « point de douleur » doit certainement faire aussi partie du jargon

Point de douleur = le problème que tu résout avec ton produit.
Sinon ça marche aussi avec la fonction.

Oui, j’avais compris :wink:

As tu déjà fais des tests ? C’est quand même étrange que les « biais »(n+1/n+2) ne demandent pas plus d’explications avant de rediriger le mail …
Après, c’est vrai que cela tient plus à de la stratégie commerciale, ce sont les tests et re-tests qui valident une possible méthode d’approche … ça se fait pas en un jour, pour le même type d’interlocuteur …

L’outil est super.
Ensuite, l’entreprise trouve juste de la matière à « forward » (élément à voir avec le marketeur en intra)

Merci en tout cas, fort intéressant comme réponses

Bonne continuation

1 J'aime

Chez nous (dans ma société), nous avons arrêté Google Adwords, trop cher par rapport à ce que ça rapporte. GA c’est très bien quand on est sur un marché de niche, peu de concurrence et que les mots clés sont peu utilisés, pour nous c’était le cas il y a dix ans, au début des Google AdWords, aujourd’hui c’est mort sauf à avoir beaucoup de budget pour ça.
Pour la prospection je n’en parlerai pas, nous sommes très mauvais n’en ayant jamais eu besoin. Ma société se développe par la prescription (le bouche à oreille) de clients contents.

1 J'aime

Il y a plein d’autres moyens !

Voici une étude sur le coût par lead de différents canaux :

L’étude est potentiellement biaisée envers l’inbound marketing et donc l’utilisation du blog, réseaux sociaux et seo pour générer du lead et trouver des clients.

J’ai cependant pu mettre ces canaux là à contribution pour Neocamino (plus de 1000 contacts par mois après un an d’inbound) et de nombreux clients avec beaucoup de réussite et je conseille à tout entrepreneur d’ouvrir un blog le plus tôt possible et trouver le temps de l’animer.

L’inbound marketing est permet de capter des prospects taux dans le cycle de vente et les accompagner dans leur recherche de solution. On crée de la valeur avant même de signer un contrat et cela nous positionne de manière pérenne dans notre industrie.

Sur du court terme, son réseau est la meilleure source de prospects et Adwords est parfois intéressant (pour tester comme mentionné par @romains). Sur le long terme, l’inbound est extrêment vertueux !

1 J'aime

As-tu comparé sérieusement avec des mails longs (genre mini audit non sollicité) et si oui quelles sont tes conclusions ?

Je n’ai pas de chiffres pour étayer cela (je suis en train de tester) mais il me semble qu’il y a cependant plusieurs bons arguments en faveur d’un mail court:

  1. Si le prospect reçoit 300 emails par jour (tous les décideurs non?), il ne lira pas le mail long.
  2. Si l’on dit tout dans le premier email, c’est très difficile de faire plusieurs follow-ups…
  3. Ça incite à parler plus du problème que de la solution
2 J'aime
Proposé avec ❤ ️par Camille Roux