Sondage : Entrepreneurs, combien d'heures travaillez-vous par semaine ?

En tant qu’entrepreneur, combien d’heure travaillez-vous sur votre entreprise chaque semaine ?

  • Moins de 20h
  • Entre 20h et 30h
  • Entre 30h et 40h
  • Entre 40h et 50h
  • Entre 50h et 60h
  • Plus de 60h

0 votant

1 J'aime

Je pense que quand on monte un projet d’entrepreneuriat, la question est plus “Combien d’heure ne travaillez vous pas dessus ?” :wink:

3 J'aimes

J’ai l’impression de rencontrer de plus en plus d’entrepreneurs qui font attention à leur mode de vie. On trouve pas mal de littérature sur le sujet, comme la semaine de 4 heures.
Du coup, je suis curieux de voir le temps que les entrepreneurs passent sur leur projet chaque semaine.

2 J'aimes

Il y a une pression interne et externe sur le temps de travail… Moi je pense que 4 à 5 heures par jour suffirait 1 heure de réflexion/analyse et 4 heures de modification mise en place.

Mais je sais pas pourquoi une pression interne (Associés, stagiaires,…) et Externe (Inverstisseurs, clients, prestataires…) t’impose de faire des horaires à rallonge, pour une efficacité moindre.

Comment reprendre la main sur ton temps ? Comme au démarrage de ta startup…

2 J'aimes

C’est intéressant… Si on ne compte pas le networking et l’autoformation on peut arriver sur des volumes horaires assez bas j’imagine…

Entre Tim Ferris et Elon Musk il y a toute une palette de comportements.

37Signals, Valve, Menlo Innovation… Et celui-ci que je viens de découvrir :

4 J'aimes

Comme je le disais à @camilleroux (et merci à lui), je ne peux que vous conseiller les livres suivant :

  • “Rework : travailler autrement” de Jason Fried
  • “La Semaine de 4 heures” de Tim Ferris

Pour preuve, j’ai maintenant le temps de partager avec vous cette expérience, chose complètement inconcevable il y a encore 10 jours.
Concernant le sondage : je passais 10h au boulot par jour pour 5 à 6h de réelle productivité.

3 J'aimes

J’apporte mon témoignage. Je suis en train de créer ma boite en parallèle de mes études et de mon alternance. Je compose à mon rythme avec mon emploi du temps et malgrè tout, j’essaie de garder une vie saine et un sommeil pas trop perturbé.
Mon profil couteau-suisse apporté grâce à mes formations pluridisciplinaires me permet d’être autonome et d’être sur tous les fronts. Quand j’en ai besoin, je travaille en mode hackathon avec un ami qui veut bien rester éveillé pour m’aider.
Même quand je suis au travail, mon projet ne dort jamais, je gribouille, je suis toujours en train de réfléchir sur des problématiques de communication, techniques ou/et commerciales.

Je ne saurais définir si je travaille trop ou pas assez sur mon projet, je suis encore dans un cursus orienté projet qui me rend active de 9h à 2h du matin.

2 J'aimes

C’est notre cas (co-fondateurs concubins :-)).

Nous avons 2 enfants dont un en bas-âge; un produit SaaS, une activité de conseil (Rails etc), et forcément un peu d’administratif.

Avoir une vie de famille de bonne qualité est important pour nous, et pris en compte dans toutes les décisions financières/bootstrapping/rythme de travail.

Je tracke mon temps précisément (avec Freckle, que ça soit du temps facturé ou pas), et je ne dépasse jamais les 40 heures par semaine (moyenne sur 30 jours glissant).

Si je fais une grosse semaine (> 40 heures), je veille à me reposer pour compenser sans trop traîner, sinon c’est problèmes de dos, irritabilité, et mauvais focus.

Je précise que quand je parle d’heure travaillée, c’est très concentré et sur un seul sujet à la fois.

Notre organisation a été mûrement cogitée et adaptée régulièrement!

1 J'aime

Il est vrai que “entrepreneur” rime souvent avec emploi du temps chargé et journées longues mais je pense aussi qu’il faut un temps pour tout, je suis le premier à sentir des baisses de régime après des semaines chargées mais une bonne pause (quelques heures suffisent) pour prendre l’air ne fait jamais de mal.
C’est très difficile, je suis le premier à le dire je suis pas du genre “repos & détente”, mais il faut se forcer. Son projet n’en sera que meilleur ainsi que ses décisions etc… Pour en revenir au nombre d’heures, disons que pour ma part, mes journées sont simples, consulting (clientèle) la journée, projets annexes ou S.A.V. en rentrant et surtout administratifs, le weekend.

1 J'aime

je suis pas du genre “repos & détente”

Avoir une passion et la pratiquer régulièrement (avec discipline :)) peut aider !! On n’a pas forcément besoin de repos physique avec nos métiers mais de bouger et de donner à notre cerveau d’autres types de tâches.

Un peu de grain à moudre :

  • "Dès le milieu des années 50 de nombreuses études démontraient que les conversations consommaient 80% du temps d’un cadre moyen dans l’entreprise. “
  • “La contribution du management au XXème siècle : une productivité multipliée par 50 chez le travailleur manuel. La plus importante contribution que le management doive apporter au XXième siècle ? Identiquement d’accroître la productivité du travailleur du savoir.”
    Management Challenges of the XXIst Century - Peter Drucker
  • J’aurais préféré citer Bastiat ou Hayek mais voilà la prédiction de Keynes pour les années 2000 : des semaines de 15 heures.
1 J'aime

Je répondrais quand je serai sorti de la phase de lancement, je cherche à créer une entreprise dans le coaching et l’accompagnement du changement pour les personnes et équipes. Tant que j’ai pas signé mes premiers contrats qui assurent une certaines entrée d’argent, j’ai l’impression que quoi que je fasse ne sera jamais assez. Qu’il s’agisse de lecture, d’écriture ou de prospection, ce projet c’est mon truc, j’ai envie de porter un mieux être aux entrepreneurs et aux gens autour de moi et pour cela je ne suis pas prêt de compter mes heures. Par contre je fais en sorte de ne pas négliger ma vie perso (et j’ai une compagne qui me jette une buche à chaque fois que je bosse le dimanche…:slight_smile: )

3 J'aimes

C’est clair qu’il est en général “mal vu” de ne pas TROP travailler, de chercher à réduire son nombre d’heures de travail, dans un monde ou au contraire efficacité et productivité rime, à tort, avec acharnement au travail.

Cela dit, je pense que pour arriver à stade où l’on peut se permettre de travailler moins, il faut d’abord passer par une période (qui peut être de plusieurs mois ou plusieurs années) pendant laquelle justement on ne compte pas les heures, et on travaille sans relache à construire quelque chose de solide et durable, afin de créer l’indépendance financière et professionnelle qui permettra donc de travailler moins, tout en gagnant autant voire plus !

Une activité qui nous permet de profiter pleinement de la vie en réduisant son stress et le heures de travail, nécessite pour moi un tavail en amont conséquent non négligeable.

1 J'aime

Au passage, le frenchweb a sorti un article avec un ppt intéressant dont voici le lien

Je le trouve plein de bon sens et je vais l’appliquer dès que je suis plus en période pré Startup Weekend ( Pays d’Aix pour ce que que ça intéresse, première édition ce weekend!!!)

6 J'aimes

Que de bons conseils dans ce ppt, merci pour le partage !

1 J'aime

Avec plaisir, je pense que c’est l’objet de ce forum…

Pour ma part, c’est encore un peu spécial.
Mon épouse détient l’entreprise et fait un bon 10h / jour.
De mon côté, je travaille pour une entreprise et le soir et les WE je gère les sites Internet pour son activité : pas mal de travail, donc…

Autre particularité, il s’agit d’un business d’e-commerce.

Le problème dans ce cas est que le flux ne s’arrête jamais (j’ai souvent rêvé de pouvoir mettre sur les sites ce petit panneau que l’on trouve sur les vitrines des boulangerie et qui indique les heures d’ouvertures avec deux jolies petites horloges…).

Donc, en vacances, sur le bateau (fan de voile), c’est toujours connecté : clé 3G, panneaux solaires etc…
Le problème dans ce cas n’est pas véritablement la notion de durée du travail quotidien mais plutôt le fait de ne jamais pouvoir décrocher…

2 J'aimes

@fclosetoe Quelles sont les tâches que tu es amené à faire en continu, même pendant tes vacances ? Ne peux-tu pas déléguer / sous-traiter ces tâches, si quelqu’un d’autre peut le faire à ta place pendant certaines périodes ?

Voir le sujet sur les assistants virtuels par exemple…

1 J'aime

Je ne connaissais pas du tout ce principe d’assitants virtuels… Je vais le soumettre à mon épouse, même si il y a pas mal de tâches qui doivent-être effectuées physiquement (courrier, envoi…).

Oui il faudrait arriver à identifier tout ce qui peut être fait par un tiers, hors tâches physiques (car ce que tu fais sur ton bateau ce n’est pas ce genre de tâche j’imagine :smile:

Je suis sûr que tu peux arriver à trouver des moyens de décrocher complètement et profiter pleinement de la mer au moins pendant quelques jours, tout ayant l’assurance que votre business se porte bien

1 J'aime

C’est clair, cela mérite réflexion !

Proposé avec ❤ ️par Camille Roux